Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

D.R Horton : ses comptes s'améliorent au deuxième trimestre
information fournie par AOF 18/04/2024 à 14:36

(AOF) - Au titre de son deuxième trimestre fiscal 2024, l'entreprise américaine de construction D.R. Horton indique que son bénéfice net par action a augmenté de 29% pour atteindre 3,52 dollars contre 2,73 dollars il y a un an à la même période. Le bénéfice net sur cette période a progressé de 24% pour s'élever à 1,18 milliard de dollars, contre 946,6 millions de dollars un an auparavant. Ses revenus sont en hausse de 14% et s'élèvent à 9,1 milliards de dollars sur ce trimestre contre 7,97 milliards de dollars un an avant.

Au cours de ce deuxième trimestre, D.R. Horton a versé des dividendes en espèces de 99,2 millions de dollars. 199,1 millions de dollars de dividendes ont été versés au cours du premier semestre clos le 31 mars 2024.

Sur ce semestre, ses revenus ont augmenté de 11% pour atteindre 16,8 milliards de dollars, contre 15,2 milliards de dollars pour la même période de l'exercice 2023.

AOF - EN SAVOIR PLUS

En savoir plus sur le secteur BTP / Construction

Double peine pour le secteur

La Fédération française du bâtiment (FFB) a récemment alerté sur l'effondrement du marché des logements neufs. Sur les huit premiers mois de 2022, les ventes du marché de la maison neuve en secteur diffus se sont écroulées de 26,8% sur un an. Quant aux ventes de maisons neuves en secteur groupé, les ventes aux particuliers ont chuté de 17,3 % sur un an au premier semestre, tandis que les ventes aux institutionnels ont reculé de 23 %. La tendance est la même pour les mises en vente de logements collectifs, en repli de 9,8%.

Ces mauvaises tendances s'accompagnent d'un recul des investissements publics, alors que les remboursements de PGE débutent. Du fait d'un manque de visibilité, les collectivités locales préfèrent mettre en suspens certains projets. Elles doivent également affronter une baisse de leurs ressources et une augmentation significative des coûts de l'énergie et des travaux. Or les investissements les plus importants sont généralement réalisés durant les troisième et quatrième années de mandat des collectivités, c'est-à-dire en 2023 et 2024. Cela représente donc un manque à gagner important pour le secteur.

En savoir plus sur le secteur Immobilier

Une crise de la demande

Selon les données de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI), les chiffres du troisième trimestre 2022 continuent à être alarmants. Les mises en vente de logements collectifs neufs ont chuté de 12,4 % sur un an, à 19.006 unités. Sur les neuf premiers mois de 2022, la baisse atteint 10,2 %, à 72.670 unités.

Les réservations dégringolent elles aussi du fait de l'effondrement des ventes en bloc aux bailleurs sociaux et aux investisseurs institutionnels. Avec la hausse des taux d'intérêt, les investisseurs institutionnels renégocient ou stoppent les opérations. Les primo-accédants sont pénalisés par la hausse des taux et le durcissement du dispositif Pinel rebute certains investisseurs privés.

Du fait de la forte hausse des coûts de construction, la FPI estime qu'une opération autorisée sur six n'est finalement pas réalisée pour des raisons économiques.

Face à cela les prix sont toujours en hausse : les prix de vente des logements collectifs neufs ont augmenté de 5,9 % sur la France entière au troisième trimestre 2022. L'Ile-de-France fait exception, avec un fléchissement de 0,9 %.

Valeurs associées

0,00 USD AMEX 0,00%
153,82 USD NYSE +2,74%

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.