Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Casino: La perte nette se creuse en 2023 à 5,66 milliards d'euros
information fournie par Reuters 28/02/2024 à 10:26

Logo du Casino de Sainte-Hermine

Logo du Casino de Sainte-Hermine

Le distributeur français Casino, en grandes difficultés, a fait état mercredi d'une perte nette de 5,66 milliards d'euros au titre de 2023, une forte détérioration par rapport à celle de 316 millions d'euros enregistrée en 2022, liée aux cessions et à sa restructuration financière.

L'action Casino, confrontée à une forte dilution après la restructuration, cédait 12,47% à 0,62 euros à 08h50 GMT.

Le tribunal de Commerce de Paris a donné lundi son feu vert au plan du milliardaire tchèque Daniel Kretinsky pour renflouer le distributeur français dans le cadre d'une procédure de sauvegarde accélérée, une opération qui mettra fin à trente ans de règne de Jean-Charles Naouri sur la société.

Le septième groupe de supermarchés français en termes de parts de marché a connu une année 2023 extrêmement difficile, au cours de laquelle il s'est retrouvé au bord de la cessation de paiement après des années d'acquisitions financées par l'endettement et de récentes pertes de parts de marché au profit de ses rivaux.

Casino a précisé dans un communiqué que compte tenu du processus de cession des super et hypermarchés du groupe à Auchan Retail et au Groupement Les Mousquetaires, maison-mère d'Intermarché, les projections d'Ebitda pour la France pour la période 2023-2028 publiées en novembre 2023 n'étaient plus valables.

Les accords de cession conclus avec ses rivaux français laissent à Casino l'enseigne haut de gamme Monoprix et ses magasins Franprix dans les centres-villes.

Le groupe ne publie pas de nouvelles perspectives 2024, explique-t-il, en raison du changement de contrôle à venir, qui verra l'arrivée d'une nouvelle équipe de direction menée par Daniel Kretinsky.

La dette financière nette du groupe stéphanois s'établit à 6,2 milliards d'euros au 31 décembre 2023, contre 4,5 milliards il y a un, a-t-il ajouté.

(Rédigé par Diana Mandiá, avec Dominique Vidalon, édité par Kate Entringer)

Valeurs associées

Euronext Paris +7.14%
Euronext Paris -15.35%

2 commentaires

  • 28 février 11:17

    des incapables comme dans beaucoup de sociétés


Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.