Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Casino envisage jusqu'à 3.300 suppressions d'emplois
information fournie par Reuters 24/04/2024 à 18:17

    Casino  CASP.PA , étranglé par sa dette avant sa reprise par
Daniel Kretinsky, a dévoilé mercredi un plan de restructuration
prévoyant la suppression de 1.293 à 3.267 postes avec l'objectif
de renouer avec la croissance en se concentrant sur le commerce
de proximité.
  
        Réagissant à cette annonce, le ministre de l'Economie,
Bruno Le Maire, a appelé le groupe à tout faire pour permettre
un reclassement des salariés concernés.
  
        "J'ai déjà eu l'occasion de le dire aux représentants du
groupe: vous devez faire le maximum pour reclasser les salariés,
leur assurer une poursuite de carrière dans les meilleures
conditions possibles", a-t-il dit sur BFM Business.
  
        Le projet de réorganisation prévoit 1.293 suppressions
nettes de postes au sein des fonctions "siège" du groupe, dont
554 à Saint-Étienne, et "à défaut de trouver des repreneurs, la
fermeture de magasins hypermarchés et supermarchés et de
certaines plateformes logistiques, soit la suppression de 1.974
postes au maximum", a déclaré le distributeur, repris en main le
mois dernier par l'homme d'affaires tchèque Daniel Kretinsky
après avoir frôlé la cessation de paiement.
  
        Le siège historique du groupe à Saint-Etienne
conserverait ainsi 1.010 postes sur 1.564 actuels, a ajouté
Casino dans un communiqué.
  
        "Les deux-tiers des emplois du siège de Saint-Etienne
vont être sauvés, c'était pour nous un point absolument
décisif", a déclaré Bruno Le Maire.
  
        Le plan de sauvegarde de l'emploi sera présenté aux CSE
le 6 mai.
  
        
  
        RECUL DU CA AU T1
  
        Le plan de réorganisation prévoit également d'investir
1,2 milliard d'euros à horizon 2028 afin de moderniser les
points de vente. 
  
        Casino a conclu avec Intermarché et Auchan des accords
en vue de mettre en place des centrales d'achat permettant "de
pérenniser et de développer des partenariats avec le monde
agricole et les acteurs industriels français sur (dix ans)". 
  
        Le titre Casino a terminé la séance inchangé à la Bourse
de Paris, après avoir gagné près de 5% à l'ouverture.  
  
        Casino, qui a fait état en février d'une perte nette de
5,66 milliards d'euros en 2023, a aussi annoncé après la clôture
de la Bourse une baisse de 3,8% de son chiffre d'affaires au
premier trimestre, à 2,1 milliards d'euros en données
comparables.
  
        Les ventes des enseignes de proximité (Monoprix,
Franprix, Casino), au coeur du projet de redressement, ont été
globalement stables à 1,8 milliard.
  
        Signe que le retour à la rentabilité pourrait être long,
l'EBITDA ajusté après loyers a basculé dans le rouge au premier
trimestre à -9,6 millions d'euros et le flux de trésorerie
disponible a une nouvelle fois été négatif, de 327 millions
d'euros.
  
        La dette nette a en revanche été ramenée à 1,6 milliard,
contre 6,2 milliards fin 2023, à la suite de la reprise du
groupe.
  

 (Rédigé par Dimitri Rhodes, Jean-Stéphane Brosse, Tangi Salaun
et Bertrand Boucey, édité par Blandine Hénault)
 

Valeurs associées

Euronext Paris +7.32%
Euronext Paris 0.00%

3 commentaires

  • 24 avril 09:30

    Le lien éventuel, c'est le soutien affiché de Naouri envers Macron. Perso, je n'en serais pas très fier...


Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.