Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Cameroun-Amnesty dénonce des cas de torture dans une base militaire

Reuters20/07/2017 à 07:25
    DAKAR, 20 juillet (Reuters) - Les forces camerounaises ont 
torturé des suspects dans le cadre de leur campagne contre les 
islamistes de Boko Haram, notamment dans une base militaire 
partagée avec des troupes américaines et françaises, rapporte 
jeudi Amnesty International.    
    L'ONG fait état de 101 cas d'arrestations arbitraires et de 
torture par l'armée camerounaise dans le cadre des opérations 
contre Boko Haram, entre 2013 et 2017. Certaines des victimes 
ont été torturées jusqu'à la mort, poursuit Amnesty, et des 
femmes et des personnes handicapées ont été prises pour cibles. 
    La secte islamiste nigériane est à la tête depuis huit ans 
d'une insurrection armée en vue de créer un califat autour du 
lac Tchad, à l'intersection du Nigeria, du Cameroun, du Niger et 
du Tchad. Les attaques de Boko Haram ont tué plus de 20.000 
personnes et causé près de 2,7 millions de déplacés dans la 
région, selon les chiffres des agences humanitaires. 
    Les atrocités commises par le groupe, notamment l'enlèvement 
en 2014 de plus de 200 lycéennes nigérianes à Chibok, ont amené 
des pays occidentaux, la France et les Etats-Unis en premier 
lieu, à fournir leur aide (renseignements, entraînement) à 
certains des pays touchés. 
    Le commandement militaire des Etats-Unis en Afrique a dit 
n'avoir reçu aucun signalement de violation des droits de 
l'homme par les forces camerounaises. 
    Un porte-parole du ministre de la Défense du Cameroun a 
accusé Amnesty de "mauvaise foi" et l'a accusé de "transformer 
des meurtriers en victimes". 
    Selon l'ONG, 80 des 101 cas de torture ont eu lieu à la base 
de la Brigade d'intervention rapide (BIR) des forces armées à 
Salak, dans le nord du Cameroun, où l'insurrection islamiste est 
la plus présente, et dans un centre dirigé par les services de 
renseignement près de Yaoundé. 
    Amnesty précise que certains de ses membres ont observé des 
troupes françaises dans cette base en mai 2015 et dit détenir 
des photos et des vidéos établissant la présence régulière de 
personnel américain. 
    Amnesty "demande donc aux gouvernements américain et 
français d'enquêter afin de déterminer dans quelle mesure leur 
personnel a pu avoir connaissance des pratiques répandues de 
détention illégale et de torture sur la base". 
 
 (Tim Cocks, Julie Carriat pour le service français) 
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

6.89 -1.43%
AXA
21.42 +0.73%
2948.69 +0.79%
13.235 +0.65%
18.455 -1.26%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.