1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Bourse : mode d'emploi pour voter aux AG à l'heure du confinement
Le Revenu31/03/2020 à 07:30

De nombreuses assemblées générales risquent de se dérouler à huis clos. (© DR)

La crise sanitaire et le confinement bouleversent la saison des assemblées générales des actionnaires. Le gouvernement, par une ordonnance (n°2020-321 du 25 mars 2020), et les autorités financières, AMF en tête, fixent de nouvelles règles du jeu pour ce rendez-vous indispensable à la démocratie actionnariale. Revue de détail des mesures annoncées et nos conseils pour remplir votre devoir d'actionnaire tout en préservant vos droits.

LVMH, Crédit Agricole, Scor ou encore Valeo. Le point commun entre ces grandes sociétés françaises ?

Toutes ont été conduites ces dernières jours à amender le calendrier, voire les modalités, de leur assemblée générale des actionnaires 2020, indispensable pour valider les comptes de l'exercice 2019.

Car, en cette période de confinement, il est impossible de tenir un rendez-vous actionnarial physique qui peut, pour les plus grandes entreprises, réunir plusieurs milliers de personnes.

Nouvelles règles

Or, une assemblée générale répond à un formalisme très précis sous peine de recours, voire de nullité, devant la justice. Pourtant, difficile pour une entreprise de se priver d'un tel rendez-vous : les comptes doivent être arrêtés, des administrateurs renouvelés (au risque de paralyser la légalité des décisions prises par cette instance de gouvernance), des délégations fixées.

Et bien évidemment, les actionnaires sont souverains pour entériner la proportion de résultat, généralement le dividende, qui sera distribuée en rémunération de la prise de risque qu'ils ont acceptée pour financer l'entreprise.

Face à cette situation et ce risque de blocage, le gouvernement a publié le 25 mars - avec une salve de 24 autres ordonnances - une dédiée (N°2020-321) à l'organisation et à

Lire la suite sur LeRevenu.com

Valeurs associées

Euronext Paris -0.38%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer