Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Bourse : comment se préparer à un retour de l'inflation ?
Le Revenu14/07/2020 à 09:46

Aux États-Unis, l'inflation pourrait grimper à 3% selon Credit Suisse. (© DR)

La crise sanitaire a provoqué un arrêt brutal de l'activité. Mais une création de monnaie sans précédent devrait pousser les prix vers le haut, selon Andrew Garthwaite. Le stratège de Credit Suisse détaille les conséquences d'un surcroît d'inflation pour votre portefeuille.

Selon Andrew Garthwaite chez Credit Suisse, la pandémie de Covid 19 provoque un choc déflationniste à court terme, en raison d'une forte augmentation des capacités de production inutilisées et d'une montée rapide du chômage, qui réduit le pouvoir d'achat des consommateurs.

Mais à plus long terme, la crise sanitaire devrait entrainer un choc inflationniste, qui n'est pas anticipé par le marché. Le stratège prévoit une inflation à 3% aux Etats-Unis, alors que le «breakeven inflation» évolue à 1,3% pour une échéance à dix ans (taux d'intérêt nominal moins taux indexé sur l'inflation anticipée).

Les raisons de cette remontée des prix évoquée par l'expert sont liées à la politique monétaire de la Réserve Fédérale, qui devrait poursuivre ses achats d'actifs tant que le chômage ne serait pas revenu à un niveau plus «supportable» pour la société américaine.

Des banques centrales expansionnistes 

La hausse à prévoir du salaire minimum (le candidat Joe Biden promet 15 dollars de l'heure), la «dé-globalisation», un dollar plus faible, la fin d'un marché baissier sur le pétrole, favorisent également l'inflation. Les effets déflationnistes de la «disruption numérique» sont en bonne partie derrière nous et la création monétaire précède habituellement l'inflation de 2,5 années.

Enfin, la Fed et d'autres banques centrales devraient tolérer une hausse des prix

Lire la suite sur LeRevenu.com

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • remimar3
    14 juillet12:00

    Le Revenu, toujours aussi "brillant" en conseils boursiers.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

34.42 +0.67%
14.314 +0.72%
CGG
0.875 +0.60%
1.705 +7.91%
1.17915 +0.41%

Les Risques en Bourse

Fermer