Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Bourse: 21 ans d’attente !
information fournie par GreenSome Finance02/12/2021 à 08:58

Arnaud  Riverain
Arnaud  Riverain

Arnaud Riverain

GreenSome Finance

Associé Fondateur

http://www.greensome-finance.fr/

(Crédits photo : Unsplash - Matthew Henry )

(Crédits photo : Unsplash - Matthew Henry )

Les indices boursiers auront vécu le pire et le meilleur en novembre. D'abord poussés par les bons trimestriels des entreprises, ils ont continué sur leur lancée et battu leurs records. Le CAC 40, quant à lui, a enfin dépassé son plus haut historique, record demeuré imbattable depuis septembre 2000. Il aura ainsi fallu plus de 21 ans au CAC 40 pour enfin revenir sur ses plus hauts et même dépasser le seuil symbolique des 7.000 points.

Tout semblait aller pour le mieux jusqu'à la fin du mois et l'annonce de l'apparition d'un nouveau variant. A la suite de cette annonce, le monde semble vouloir à nouveau faire mine de se recroqueviller dans sa coquille via la fermeture de frontières, le retour de certaines restrictions et essaie d'accélérer la vaccination et/ou ses campagnes de rappels. Le spectre des premiers confinements a ravivé les inquiétudes des marchés ce qui a induit une chute des indices quasi aussi violente que celle observée fin février 2020. Cette hyper réaction n'est pas une surprise car lorsque l'on se promène sur une crète, la perte d'équilibre n'est jamais loin. Heureusement, il semble que cette fois un parachute se soit ouvert. Mais attention, qui dit parachute dit chute. Tout est une question de vitesse et aussi de paliers. Ces derniers seront définis par l'efficacité des vaccins aux variants. A cela s'ajoute un élément loin d'être neutre, quid de l'inflation ? durable pas durable ou durable mais pas trop non plus ?

Performances des indices

Performance des indices. (source : Nyse Euronext. au 30/11/2021)

Performance des indices. (source : Nyse Euronext. au 30/11/2021)

Consensus

La question des résultats 2021 ne se pose plus. Ils seront excellents et nombre de sociétés feront même mieux que 2019. Désormais l'attention commence à se porter sur 2022. Certains commencent déjà faire des prévisions concernant le niveau du CAC 40 pour fin 2022. Un certain enthousiasme ou plutôt une certaine confiance semble l'emporter avec comme principaux moteurs l'idée 1/ que nous nous rapprochons de la fin de l'engorgement pour la fourniture d'éléments clés pour de nombreuses productions ce qui sera logiquement profitable aux entreprises et 2/ que les hausses de salaires à venir seront en partie compensées par les efforts d'organisation menés, efforts qui auront été mis en place pour faire face à la crise ce qui pourrait être salutaire sur le long terme. Bref, même si les anticipations sont élevées, la hausse l'emportera. Reste à voir si à nouveau les prévisions seront constamment revues à la hausse ou si nous allons reprendre nos vieilles habitudes de les revoir régulièrement à la baisse

Estimations de variation des BPA

Estimations de variation des bénéfices par action. (révision des BPA par les analystes sur 12 mois / source : InFront au 30/11/2021)

Estimations de variation des bénéfices par action. (révision des BPA par les analystes sur 12 mois / source : InFront au 30/11/2021)


Valorisation

Le marché a un peu corrigé et logiquement les valorisations se détendent légèrement pour 2022. De là à dire que cela offre des opportunités pour se positionner, nous n'irons pas jusque-là, esprit chagrin oblige mais cela laisse à penser qu'il existe de nombreuses opportunités dans une approche de stock-picking.

Valorisation des indices

Valorisation des indices. (source : InFront. Au 30/11/2021, valeurs médianes)

Valorisation des indices. (source : InFront. Au 30/11/2021, valeurs médianes)

Conclusion

C'est encore la Covid qui va faire l'actualité en cette fin d'année avec son nouveau variant du « doux » nom d'Omicron. Sera-t-il plus contagieux et plus dangereux, plus contagieux mais moins dangereux que le Delta, se fera-t-il « manger » par le Delta et quel niveau d'efficacité ont les vaccins sur ce nouveau venu ? Autant d'interrogations auxquelles nous aurons les réponses que d'ici quelques semaines ce qui n'est jamais pour plaire aux marchés car cela crée de l'incertitude.

Toutefois, on a l'impression que le marché est nettement moins angoissé qu'au début de la pandémie probablement car nous avons des vaccins et que nos économies ont déjà affronté, finalement avec un relatif succès l'une des pires crises de leur histoire. Il existe néanmoins des doutes sur les conséquences à venir. Et qui dit doutes, dit volatilité surtout lorsqu'on est proche des sommets.

Le sentiment général semble pourtant rester confiant et certaines nouvelles « désagréables » telles que l'accélération à venir du tapering (réduction progressive des rachats d'actifs) commencent à être intégrées. On pourrait donc mettre à profit le repli du marché pour se positionner voire revenir sur les secteurs les plus touchés par la crise car en toute logique le temps joue pour nous pour ce qui concerne la Covid.

Par la suite se posera la question de l'inflation. Allons-nous vers une inflation passagère ou vers une inflation durable ? Jerome Powell commence à basculer vers la seconde hypothèse sans vraiment le dire. Si tel est le cas, préparons-nous à traverser quelques tempêtes car le monde occidental ne sait plus ce qu'est la vraie inflation. Les petites capitalisations seraient alors les plus pénalisées car leur capacité à absorber les coûts induits par un retour prononcé de l'inflation est nettement moindre que pour les grandes sociétés. Ces dernières peuvent justement jouer sur les premières qui seraient alors prises en ciseaux. Il faudra donc vraiment surveiller ce point pour arbitrer au mieux et se positionner sur des acteurs ayant un vrai «pricing power».

Loin de toutes ces considérations, saluons tout de même le fait que notre indice vedette a enfin battu son record certes brièvement mais il l'a fait. Il aura fallu du temps, beaucoup de temps, mais comme dit le vieil adage, les records sont faits pour être battus… Espérons qu'il y aura pris goût.

2 commentaires

  • 02 décembre09:43

    Je ne veux pas plagier le précédent commentaire, mais je suis du même avis.


Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.