1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Aux États-Unis, des milliardaires veulent payer plus d'impôts...et financer une économie bas carbone
Novethic16/07/2019 à 07:00

Aux États-Unis, des milliardaires veulent payer plus d'impôts...et financer une économie bas carbone

Près d'une vingtaine de grandes fortunes américaines militent pour un impôt ciblé sur les Américains les plus riches. Ils ont envoyé une lettre aux futurs candidats aux prochaines élections présidentielles pour leur demander de soutenir leur initiative. Les revenus fiscaux supplémentaires dégagés par cet "ISF à l'américaine" pourraient notamment être investis dans des solutions bas carbone pour lutter contre le réchauffement climatique.

C'est exactement l'inverse du débat français sur l'ISF (Impôt de solidarité sur la fortune). Aux États-Unis, une vingtaine de milliardaires ont signé une lettre pour demander à payer plus d'impôts. "Nous écrivons pour appeler tous les candidats à la présidence, qu'ils soient Républicains ou Démocrates, pour promouvoir une taxe modérée sur la fortune du 1/10 des 1 % des plus riches américains", déclarent les signataires.

Parmi eux, se trouvent des noms comme le financier George Soros, le cofondateur de Facebook Chris Hughes, ou encore Abigail Disney, la petite-nièce de Walt Disney qui s'était insurgée récemment contre le salaire exorbitant du dirigeant du groupe. En tout, 18 personnes représentant 11 familles ont apposé leur nom au bas de la lettre.

Selon eux, l'idée d'un impôt sur les plus riches a le soutien de l'opinion publique américaine et des personnages politiques s'en sont même fait l'écho. La lettre cite expressément la proposition de la sénatrice démocrate Elizabeth Warren de prélever 2 cents sur chaque dollar au-delà de 50 millions de dollars de patrimoine, puis 1 cent par dollar au-delà de 1 milliard de dollars d'actifs. De quoi générer près de 3000 milliards de dollars sur dix ans de revenus fiscaux supplémentaires pour le budget fédéral.

"Une énergie propre et un futur bas carbone"

Les milliardaires ont des idées bien précises sur l'utilisation de cette ressource supplémentaire. Au premier rang desquelles la lutte contre le réchauffement climatique. Selon eux, un surcroît d'investissement pourrait "accélérer l'innovation et l'application de solutions qui créent une économie basée sur une énergie propre et un futur bas carbone".

Cet impôt sur la fortune pourrait également améliorer le système de santé américain ou encore alléger la dette des étudiants, rénover les infrastructures vieillissantes, etc. Surtout, les signataires insistent sur l'idée d'une meilleure répartition des richesses dans la société américaine. "Le fait qu'une taxe modérée sur un nombre minuscule d'Américains puisse générer autant de revenus reflète simplement le niveau historique de la fortune des Américains les plus riches", soulignent-ils.

Le thème des inégalités sociales n'a cessé de s'amplifier ces dernières années. Selon un rapport de l'organisation américaine Inequality.org, les trois américains les plus riches (Jeff Bezos, Bill Gates et Warren Buffet) détiennent un patrimoine cumulé plus élevé que la moitié la moins riche du peuple américain. Quant aux trois familles les plus riches (la famille Walton propriétaire de Wallmart, la famille Mars, et les frères Koch) ont vu leur patrimoine augmenter de 6000 % depuis 1982, tandis que le patrimoine médian des ménages américains baissait de 3 % sur la même période.

Arnaud Dumas @ADumas5

Retrouvez cet article sur Novethic.fr

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • ZvR
    17 juillet12:50

    Faut juste que les sans dents, pendant qu'ils se font tondre, évitent de se rappeler qu'il n'existe aucune loi qui interdit aux gentils milliardaires qui pleurent des larmes de crocodile de donner des sous au gouvernement pour le bien commun........

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer