Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

amLeague lance un indice qui consacre la régularité de la surperformance

Newsmanagers30/01/2015 à 17:00

(NEWSManagers.com) - amLeague passe en mode développement. Les cinq années d'existence de la plateforme lui permettent désormais de proposer de nouvelles offres aux membres de son club composé d'une centaine d'investisseurs institutionnels. Ainsi, à l'occasion de sa première réunion de l'année qui s'est tenue jeudi 21 janvier dans les locaux de La Française, Antoine Briant, président d'amLeague, a annoncé le lancement d'un nouvel indice : le " amLeague HERO Europe " , pour Highest Effective Recurring Performance. L'objectif de cette nouvelle référence consiste à combiner les trois participants concourant au sein du mandat amLeague Europe présentant les fréquences de surperformance les plus élevées sur un an glissant. Et ce, sur une période de 24 mois.

Concrètement, la sélection des 3 participants retenus qui constituent la base de l'indice est redéfinie tous les trimestres à date fixe. Et les trois participants sont pondérés de manière dégressive en fonction de leur performance, c'est-à-dire 4/9 pour le meilleur, 3/9 pour le deuxième et enfin 2/9 pour le troisième. En pratique, l'indice de ce premier trimestre 2015 est composé du portefeuille de Theam pour le poids le plus important, suivi de celui d' Invesco AM et pour le solde de celui de Roche-Brune AM. amLeague a également procédé à un " backtesting" depuis la création de la plateforme - c'est-à-dire en commençant à déplacer le curseur jour après jour à partir du 29 juin 2012 - soit deux ans après le lancement de la plateforme - et ce jusqu'à la fin 2014. A ce jeu, il ressort que la société de gestion Roche-Brune, puis Invesco, et enfin à égalité Aberdeen AM et Theam, ont été les poids moyens les plus importants dans l'indice après les onze rebalancements trimestriels compris dans la période sous observation.

Outre le fait qu'une offre de ce type basée sur la récurrence de la performance doit intéresser les investisseurs, ce nouvel indice présente l'avantage d'être parfaitement réplicable. Toutefois, il ne constitue pas la seule incursion d'amLeague dans cet univers. Antoine Briant a ainsi rappelé l'existence sur le site de l'indice amLeague Low Beta Europe qui, pour sa part, combine les choix de portefeuille des 3 participants amLeague Europe présentant le plus faible beta par rapport à l'indice Stoxx Europe 600. Réalisée pour la première fois le 31 janvier 2013, sur la base du beta observé sur les 6 mois précédents, la sélection est redéfinie tous les 3 mois à date fixe. Cependant, les 3 participants sont ici équipondérés dans l'indice. Par construction, les gérants de portefeuille 'quants' faiblement exposés au marché sont avantagés. Dont acte. Depuis le lancement de l'indice, Ossiam, Swiss Life AM et Tobam affichent respectivement les poids moyens les plus importants - 33,33 % pour les deux premiers et 29,17 % pour le troisième. Ce sont également ces trois sociétés de gestion qui ont été sélectionnées pour ce premier trimestre 2015. Quant au comportement de l'indice qui dispose d'un track record de deux ans, il a de quoi séduire. Annoncé avec une volatilité inférieure à celle du Stoxx 600 pour des performances en ligne, le amLeague Low Beta Europe affiche bien au 20 janvier et depuis le 1er janvier 2013, une volatilité de 9,74 contre 13,22 pour le Stoxx, soit 25 % de moins, et un max drawdown inférieur de 15 % (-9,45 % contre -11,06 %). Mais côté performances, sa progression est de 38,79 % contre... 30,94 % pour son rival.

Au cours de la manifestation, les annonces n'ont pas été l'apanage d'amLeague. S'inscrivant dans le cadre du mandat " customisé " annoncé par Antoine Briant en février 2014, qui permet aux sociétés de gestion de tester de nouvelles stratégies " à partir d'un portefeuille notionnel de 100 millions d'euros et de créer un track record pour un fonds sans mobiliser de 'seed money', la société de gestion CM-CIC a été la première a s'engouffrer dans la brèche. Elle a ainsi annoncé la sortie imminente - ce premier trimestre - d'un fonds d'actions internationales " grand public" . Ce ne devrait d'ailleurs pas être la seule initiative de la société de gestion dans ce cadre. A un horizon plus lointain, le CM-CIC AM compte mettre sur pied un fonds investi sur l'Europe, présentant un portefeuille plutôt concentré et investi entre 80 % et 100 %. Et un fonds actions ISR serait également dans les cartons.

Enfin, pour clore la manifestation, Antoine Briant a procédé à la traditionnelle remise de prix récompensant les sociétés de gestion les plus performantes dans chaque mandat pour l'année 2014. Moyennant quoi les gérants quantitatifs ont quasiment trusté l'estrade. Pour le mandat Actions zone euro, les trois premiers ont été respectivement Theam (+10,51 %), Tobam (+7,02 %) et Swiss Life AM (+6,59 %). Pour le mandat Europe, Swiss Life AM (+15,06 %) est passé devant Theam (+14,86 %) et Ossiam (+13,25 %). Pour le mandat Global Equities, Ossiam (+27,95 %) a devancé Theam (+27,34 %) et Allianz GI (+21,85 %). Au sein du mandat " multi asset class " , Petercam (+11,97 %) est arrivé en tête devant La Française (+10,60 %) et Allianz GI (+9,48 %). Enfin, la gestion quantitative a également occupé les premières places dans le mandat ISR Europe, Theam (+12,63 %) devançant Tobam (+10,05 %) et enfin Ecofi Investissements (+5,37 %).

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.