Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

France: Les revalorisations sociales anticipées coûteront 8 milliards d'euros, selon Les Echos
information fournie par Reuters26/06/2022 à 18:29

FRANCE: LES REVALORISATIONS SOCIALES ANTICIPÉES COÛTERONT 8 MILLIARDS D'EUROS, SELON LES ECHOS

FRANCE: LES REVALORISATIONS SOCIALES ANTICIPÉES COÛTERONT 8 MILLIARDS D'EUROS, SELON LES ECHOS

PARIS (Reuters) - Le projet de loi sur le pouvoir d'achat en France prévoit une revalorisation anticipée des prestations sociales indexées sur l'inflation de 4% au 1er juillet dont le coût s'élèvera à 8 milliards d'euros d'ici à avril 2023, rapporte dimanche le journal Les Echos.

Les prestations concernées incluent les pensions de base et le minimum vieillesse, le revenu de solidarité active (RSA), la prime d'activité, les allocations familiales, l'allocation adulte handicapé et les minima sociaux versés par Pole Emploi, précise le quotidien, qui dit avoir pu consulter le texte, dont la présentation en conseil des ministres est prévue début juillet.

Le projet de loi contiendra en outre un article pour inciter à un meilleur "partage de la valeur" dans les entreprises et permettra de fusionner de force une branche qui tarderait à mettre ses minima salariaux en cohérence avec le salaire minimum légal.

Toujours selon Les Echos, la hausse des prestations d'aide personnalisée au logement (APL) devrait avoisiner 3,5% le 1er juillet mais sera traitée dans le cadre d'un autre texte, le projet de loi de Finances rectificatives, à voter cet été.

(Reportage Benjamin Mallet)

3 commentaires

  • 27 juin10:49

    Cela ressemble à de l'économie punitive ! Mais il faut le faire, malgré la fraude exponentielle qui progresse, je dirais même nécessité fait loi.....Nous sommes devenus le refuge social du Monde, à défaut de l'Europe. Pourquoi pas au final, nous avons tout fait pour, il n'y a plus qu'à assumer, mais nos dirigeants ont-ils été toujours à la hauteur? La réponse des urnes a toujours été trop facile à interpréter pour le citoyen lambda!