Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Explosion à Beyrouth  - page 40

Mardi 4 août en début de soirée, une double explosion a retenti dans la zone portuaire de Beyrouth, la capitale du Liban. Selon les autorités, cette violente déflagration serait liée à un incident s'étant déroulé dans un bâtiment contenant plus de 2.500 tonnes de nitrate d'amonium. Cette substance, utilisée comme engrais, est déjà à l'origine de plusieurs catastrophes dont celle d'AZF à Toulouse en 2001. Selon la Croix-Rouge, l'explosion a fait au moins 100 morts et 4000 blessés mais ce bilan provisoire risque de s'alourdir dans les jours qui viennent.

  • information fournie par France 2413.08.202010:05

    Pascal MONIN, professeur de sciences politiques à l'Université Saint-Joseph de Beyrouth

  • information fournie par Reuters12.08.202018:35
    7

    PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron a invité la Russie à participer au mécanisme mis en place il y a trois jours lors d'une visioconférence des donateurs pour le Liban, mercredi lors d'un entretien téléphonique avec Vladimir Poutine, indique l'Elysée. Les participants à cette "Conférence internationale de soutien à Beyrouth et au peuple libanais" se sont engagés dimanche à verser à brève échéance un total de 252,7 millions d'euros pour aider la capitale libanaise après l'explosion meurtrière du 4 août, selon la présidence française

  • information fournie par Reuters12.08.202018:30
    4

    PARIS (Reuters) - La ministre des Armées, Florence Parly, sera jeudi et vendredi à Beyrouth, où l'armée française s'apprête à entamer le déblaiement du port dévasté par l'explosion du 4 août afin de faciliter l'acheminement de l'aide internationale promise au Liban, a-t-on déclaré mercredi au ministère des Armées. Le porte-hélicoptères amphibie Tonnerre est attendu dans la nuit de jeudi à vendredi dans la baie de Beyrouth avec à son bord un groupement du génie de l'armée de Terre d'environ 350 hommes, sur les 750 engagés dans cette opération, ainsi que de l'équipement destiné à remettre en état des infrastructures

  • information fournie par Reuters12.08.202018:13

    PARIS, 12 août (Reuters) - Emmanuel Macron a invité la Russie à participer au mécanisme mis en place il y a trois jours lors d'une visioconférence des donateurs pour le Liban, mercredi lors d'un entretien téléphonique avec Vladimir Poutine, indique l'Elysée. Les participants à cette "Conférence internationale de soutien à Beyrouth et au peuple libanais" se sont engagés dimanche à verser à brève échéance un total de 252,7 millions d'euros pour aider la capitale libanaise après l'explosion meurtrière du 4 août, selon la présidence française

  • information fournie par Reuters12.08.202018:09

    PARIS, 12 août (Reuters) - La ministre des Armées, Florence Parly, sera jeudi et vendredi à Beyrouth, où l'armée française s'apprête à entamer le déblaiement du port dévasté par l'explosion du 4 août afin de faciliter l'acheminement de l'aide internationale promise au Liban, a-t-on déclaré mercredi au ministère des Armées. Le porte-hélicoptères amphibie Tonnerre est attendu dans la nuit de jeudi à vendredi dans la baie de Beyrouth avec à son bord un groupement du génie de l'armée de Terre d'environ 350 hommes, sur les 750 engagés dans cette opération, ainsi que de l'équipement destiné à remettre en état des infrastructures

  • information fournie par Reuters12.08.202017:01
    4

    PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron a rappelé au président iranien, Hassan Rohani, la nécessité d'éviter une montée des tensions au Liban, annonce l'Elysée. Les deux chefs d'Etat se sont entretenus au téléphone mercredi pour évoquer la pandémie de COVID-19, le dossier du programme nucléaire iranien et la situation au Liban, huit jours après l'explosion qui a détruit une partie de Beyrouth, aggravant la crise politique dans le pays

  • information fournie par Reuters12.08.202016:55

    PARIS, 12 août (Reuters) - Emmanuel Macron a rappelé au président iranien, Hassan Rohani, la nécessité d'éviter une montée des tensions au Liban, annonce l'Elysée. Les deux chefs d'Etat se sont entretenus au téléphone mercredi pour évoquer la pandémie de COVID-19, le dossier du programme nucléaire iranien et la situation au Liban, huit jours après l'explosion qui a détruit une partie de Beyrouth, aggravant la crise politique dans le pays

  • information fournie par Reuters12.08.202013:21

    BEYROUTH, 12 août (Reuters) - Le Liban dispose de stocks de farine suffisants pour quatre mois et ne risque pas de pénurie, a assuré mercredi le ministre libanais de l'Economie, Raoul Nehme, sur Twitter. L'explosion qui a dévasté une partie de Beyrouth le 4 août, faisant au moins 171 morts, 6

  • information fournie par Reuters11.08.202019:42

    (précisions, incidents près du Parlement) BEYROUTH, 11 août (Reuters) - La démission en bloc du gouvernement libanais ne suffit pas à apaiser la colère de nombreux Libanais qui la jugent insuffisante pour répondre à la tragédie de l'explosion du port de Beyrouth et réclament le départ de l'ensemble d'une classe politique accusée de corruption généralisée. Un rassemblement de plusieurs centaines de personnes répondant au mot d'ordre "Enterrez d'abord les autorités" s''est déroulé dans la journée près du port, où ont explosé le 4 août quelque 2

  • information fournie par Reuters11.08.202012:24

    BEYROUTH (Reuters) - La colère des Libanais ne semble pas retomber mardi au lendemain de la démission du gouvernement, une réaction jugée insuffisante à la catastrophe du port de Beyrouth et au rejet de l'ensemble d'une classe politique considérée comme corrompue et coupable des multiples crises dont souffre le pays. Une manifestation avec pour mot d'ordre "Enterrez d'abord les autorités" était prévue dans la journée près du port, où ont explosé le 4 août quelque 2

  • information fournie par Reuters11.08.202012:00

    BEYROUTH, 11 août (Reuters) - La colère des Libanais ne semble pas retomber mardi au lendemain de la démission du gouvernement, une réaction jugée insuffisante à la catastrophe du port de Beyrouth et au rejet de l'ensemble d'une classe politique considérée comme corrompue et coupable des multiples crises dont souffre le pays. Une manifestation avec pour mot d'ordre "Enterrez d'abord les autorités" était prévue dans la journée près du port, où ont explosé le 4 août quelque 2

  • information fournie par France 2411.08.202011:15

    À Beyrouth le désarroi côtoie la colère. Dans les quartiers dévastés par l'explosion aux abords du port détruit les citoyens constatent l'absence des autorités et tentent de faire face grâce à la solidarité de tous

  • information fournie par Reuters11.08.202010:34

    (Actualisé avec commentaire d'un représentant du Premier ministre démissionnaire § 10-11) par Samia Nakhoul et Laila Bassam BEYROUTH, 11 août (Reuters) - Des responsables de la sécurité libanaise ont prévenu le mois dernier le Premier ministre et le président que 2.750 tonnes de nitrate d'ammonium étaient conservées dans le port de Beyrouth et pourraient détruire la capitale en cas d'explosion, selon des documents consultés par Reuters et des sources sécuritaires

  • information fournie par Reuters11.08.202007:45
    6

    par Samia Nakhoul et Laila Bassam BEYROUTH (Reuters) - Des responsables de la sécurité libanaise ont prévenu le mois dernier le Premier ministre et le président que 2.750 tonnes de nitrate d'ammonium étaient conservées dans le port de Beyrouth et pourraient détruire la capitale en cas d'explosion, selon des documents consultés par Reuters et des sources sécuritaires

  • information fournie par Reuters10.08.202023:53

    par Samia Nakhoul et Laila Bassam BEYROUTH, 10 août (Reuters) - Des responsables de la sécurité libanaise ont prévenu le mois dernier le Premier ministre et le président que 2.750 tonnes de nitrate d'ammonium étaient conservées dans le port de Beyrouth et pourraient détruire la capitale en cas d'explosion, selon des documents consultés par Reuters et des sources sécuritaires

  • information fournie par Reuters10.08.202021:24
    4

    (Reuters) - La France a pris connaissance de la démission du gouvernement libanais, a annoncé lundi le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, dans un communiqué. "La priorité doit aller à la formation rapide d’un gouvernement qui fasse ses preuves auprès de la population et qui ait pour mission de répondre aux principaux défis du pays", a ajouté le chef de la diplomatie française

  • information fournie par Reuters10.08.202021:04

    10 août (Reuters) - La France a pris connaissance de la démission du gouvernement libanais, a annoncé lundi le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, dans un communiqué. "La priorité doit aller à la formation rapide d’un gouvernement qui fasse ses preuves auprès de la population et qui ait pour mission de répondre aux principaux défis du pays", a ajouté le chef de la diplomatie française

  • information fournie par Reuters10.08.202020:27

    (Actualisé avec présidence, manifestation) par Michael Georgy BEYROUTH, 10 août (Reuters) - Le Premier ministre libanais, Hassan Diab, a annoncé la démission de son gouvernement lundi, six jours après l'explosion meurtrière qui a détruit une partie de Beyrouth et exacerbé une grave crise politique, économique et sociale dans le pays. Le président Michel Aoun a accepté cette démission et chargé Diab d'expédier les affaires courantes jusqu'à la formation d'un nouveau cabinet

  • information fournie par Reuters10.08.202018:46

    BEYROUTH, 10 août (Reuters) - Le Premier ministre libanais Hassan Diab a annoncé lundi la démission de son gouvernement, six jours après l'explosion meurtrière qui a détruit une partie de Beyrouth et ravivé la colère de la population, confrontée depuis des mois à une grave crise politique, économique et sociale. Lors d'une allocution, Hassan Diab a déclaré que cette explosion était le résultat d'une corruption endémique et s'est dit aux côtés de ceux qui réclament que les responsables de ce "crime" soient traduits en justice

  • information fournie par Reuters10.08.202017:09
    1

    BEYROUTH (Reuters) - Le Premier ministre libanais Hassan Diab s'apprête à annoncer la démission collective de son gouvernement, six jours après l'explosion meurtrière qui a dévasté une partie de Beyrouth, a déclaré lundi à Reuters le ministre de la Santé Hamad Hassan. Hassan Diab doit s'exprimer à 19h30 (16h30 GMT), ont précisé ses services