1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Renégocier son prêt immobilier
Dernière mise à jour le : 24/10/2018

Roman Samborskyi/Shutterstock / Roman Samborskyi

En cas de baisse des taux d'intérêt, il peut être intéressant de renégocier votre prêt immobilier. Les économies réalisées vous permettront de réduire le montant de vos mensualités ou de raccourcir la durée du prêt. Toutefois, plusieurs éléments, notamment les frais, doivent être pris en compte.

Les critères à prendre en compte avant de renégocier votre prêt

Lorsque les taux d'intérêt sont inférieurs à ceux de votre emprunt immobilier en cours, renégocier votre prêt peut générer des économies. En effet, la baisse du taux va se traduire par une réduction du coût de votre crédit. Toutefois, trois éléments doivent être passés en revue avant de vous lancer:

  • La différence de taux.
  • La durée restante du prêt.
  • La part de capital restant à rembourser. 

La différence de taux entre l'ancien et le nouveau prêt doit être significative. Il est fréquent d'évoquer une différence d'au moins 1 point. Ainsi, pour un prêt en cours au taux de 3 %, par exemple, le nouveau taux de crédit doit être de 2 %. C'est seulement alors qu'une renégociation peut être intéressante. 

La renégociation doit intervenir le plus tôt possible. En effet, la part des intérêts dans chaque mensualité est plus élevée au début de l'échéancier de remboursement. Idéalement, il convient de renégocier un prêt dans le premier tiers de sa durée de vie. En outre, la part du capital restant à rembourser doit être supérieure à 75.000 € pour trouver un véritable avantage à renégocier. 

L'assurance emprunteur en cas de renégociation

Compte tenu de la faiblesse des taux d'intérêt, le poids de l'assurance emprunteur dans le coût global du crédit peut monter jusqu'à 40 %. Renégocier un prêt peut donc être l'occasion d'en faire autant avec l'assurance emprunteur du prêt.

Les frais liés à la renégociation du prêt

En cas de renégociation, la banque facture des frais de dossier. Il peut s'agir d'un forfait de 150 € ou d'un pourcentage du montant du capital restant dû (généralement 1 %, plafonné à 500 €). Toutefois, ces frais sont négociables. 

Par ailleurs, des pénalités de remboursement anticipé (plafonnées à 3 % du capital restant dû ou à six mois d'intérêts) sont souvent exigibles par votre établissement prêteur. Cette clause est également négociable si vous ne changez pas de banque.  

Si votre banque refuse de renégocier votre prêt, vous devez vous tourner vers la concurrence. Dans ce cas, les pénalités de remboursement anticipé pourront rarement être évitées. En cas de renégociation auprès d'une autre banque, il s'agit en réalité d'un rachat de crédit. Vous empruntez auprès de la nouvelle banque pour rembourser la précédente. Ainsi, vous aurez à régler des frais de constitution de garantie (prise d'hypothèque, cautionnement mutuel...) comme pour tout nouveau prêt. Ces derniers peuvent s'élever à 5 % du capital.  

A savoir

Pour simplifier les démarches, les établissements bancaires réaménagent souvent les contrats sans les annuler. 

La conclusion de la renégociation

Après avoir négocié, vous recevez un avenant (ou un nouveau contrat) résumant l'ensemble des modalités du prêt et un nouveau plan d'amortissement. A compter de la réception de ce document, vous disposez d'un délai de réflexion de 10 jours francs pour accepter l'offre. Les nouvelles conditions s'appliquent dès l'échéance du mois suivant la renégociation ou le rachat. 

La renégociation n'est pas toujours intéressante. Demandez une simulation avant de prendre une décision. Et surtout, négociez les frais.

Calculez les mensualités de votre crédit immobilier

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer