Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Allocation rentrée scolaire : comment en bénéficier ?

Boursorama avec Pratique.fr04/09/2017 à 11:30

L'allocation de rentrée scolaire (ARS) est une subvention qui permet aux familles de financer les fournitures scolaires de leurs enfants. Attribuée sur la base de conditions de ressources, cette allocation fait néanmoins débat quant à la forme que prend son versement mais également au sujet de l'attribution par tranches d'âge. Explications :

Allocation rentrée scolaire : comment en bénéficier ? / iStock.com - Neustockimages

L'ARS, véritable coup de pouce financier pour la rentrée

Versée à partir du 17 août 2017, l'aide est fixée cette année à un montant minimum de 364 € et peut monter jusqu'à la somme de 397 €. L'ARS est allouée pour chaque enfant scolarisé que compte la famille, dans une limite d'âge comprise entre 6 et 18 ans. À ce jour, trois millions de familles en bénéficient ce qui représente pour l'état un coût de deux milliards d'euros annuels.

Comment obtenir l'ARS auprès de la Caisse d'allocations familiales ?

Si vous n'êtes pas allocataire de la CAF, il vous faudra remplir une demande d'allocation et la renvoyer auprès de votre Caisse, accompagnée du certificat de scolarité de chaque enfant pour lequel vous sollicitez l'ARS. Si en revanche vous êtes allocataire de la CAF, il faudra simplement lui envoyer une attestation de scolarité ou un certificat de scolarité pour chaque enfant concerné.

L'ARS plafonnée selon les conditions de ressources de la famille

Afin de toucher l'allocation de Rentrée Scolaire, les ressources de la famille ne doivent pas dépasser les plafonds de 24 404 € (pour une famille avec un enfant scolarisé à charge), 30 036 € (deux enfants scolarisés à charge) et 35 668 € (trois enfants scolarisés à charge). À compter de ce dernier seuil, chaque enfant supplémentaire augmente le plafond de 5 632 €.

Une allocation par tranche d'âge et non par niveau 

Du côté de la Confédération syndicale des familles, on considère que l'allocation pourrait être repensée non par tranches d'âge, mais par niveaux scolaire. Si l'on compare les frais engagés pour financer l'achat des fournitures scolaires d'un élève de CP (150 € environ) avec les frais engagés pour financer l'achat des fournitures scolaires d'un lycéen qui entre en seconde générale (420 €) on s'aperçoit en effet qu'il existe bien deux poids et deux mesures. Pourtant à ce jour, l'aide versée à la tranche d'âge des 6-10 ans et celle versée à la tranche d'âge des 15-18 ans ne varient que de 33€.

Le débat politique sur la question de la forme du versement de l'ARS

Au-delà du fond, la forme que prend l'allocation fait également débat. Pour l'heure, l'ARS est versée en numéraire. Une proposition de loi avait été déposée en 2009 dans l'objectif de procéder à un versement sous forme de bons d'achat. La raison à cela ? Eviter que l'allocation ne soit utilisée à d'autres fins que le financement des fournitures de rentrée. Depuis 2009, cette proposition est régulièrement reprise, notamment à droite.
Pour ses détracteurs, ce projet de refonte n'aboutirait qu'à déresponsabiliser les familles. Par ailleurs il ne permettrait plus aux ménages les plus modestes de financer la cantine et les trajets scolaires de leurs enfants sur une année.

À savoir

Sachez que même si vos ressources dépassent de peu les plafonds seuil, une allocation différentielle peut vous être versée sous certaines conditions. N'hésitez pas à vous renseigner auprès de votre CAF !

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • jackie
    04 septembre12:06

    il suffirait déjà de donner des bons d'achats, car cela ne va pas pour les gamins, regarder dans les caddys ce qu'il y dans, scandaleux, qui paye , hé oui celui qui bosse

    Signaler un abus

  • pichou59
    04 septembre11:55

    il ne permettrait plus aux ménages les plus modestes de financer la cantine et les trajets scolaires de leurs enfants sur une année......... cantine et trajets scolaires gratis ou presque!!!!!!!!

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.