Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Explosion à Beyrouth  - page 8

Mardi 4 août en début de soirée, une double explosion a retenti dans la zone portuaire de Beyrouth, la capitale du Liban. Selon les autorités, cette violente déflagration serait liée à un incident s'étant déroulé dans un bâtiment contenant plus de 2.500 tonnes de nitrate d'amonium. Cette substance, utilisée comme engrais, est déjà à l'origine de plusieurs catastrophes dont celle d'AZF à Toulouse en 2001. Selon la Croix-Rouge, l'explosion a fait au moins 100 morts et 4000 blessés mais ce bilan provisoire risque de s'alourdir dans les jours qui viennent.

  • information fournie par France 2408.12.202116:05

    Direction Mossoul, en Irak, pour un coup de projecteur sur des femmes démineurs dans cette ville piégée par les djihadistes du groupe État islamique. Un travail minutieux et dangereux, qui n’est désormais plus réservé aux hommes

  • information fournie par Reuters07.12.202113:05

    BEYROUTH, 7 décembre (Reuters) - L'enquête sur l'explosion du port de Beyrouth en août 2020, suspendue depuis plus d'un mois au Liban en raison de plaintes contre le juge chargé des investigations, va pouvoir reprendre après le rejet, mardi par la justice, du dernier des recours qui empêchait le magistrat Tarek Bitar d'interroger de hauts responsables, a-t-on appris de source judiciaire. "Ils ont annulé la décision qui avait conduit à la suspension de l'enquête et il peut désormais reprendre son travail", a déclaré Nizar Saghieh, directeur de l'ONG basée à Beyrouth Legal Agenda

  • information fournie par Reuters07.12.202107:41

    (Actualisé avec pas de commentaire de l'armée israélienne § 3) LE CAIRE, 7 décembre (Reuters) - Des incendies causés mardi par une "agression" israélienne contre le port syrien de Lattaquié ont été éteints, a rapporté la télévision publique syrienne, précisant que des dégâts matériels ont été causés, sans pouvoir indiquer si l'incident a fait des victimes. A la suite d'une attaque aérienne israélienne contre le parc à conteneurs du port, cinq explosions ont secoué le port de Lattaquié, et des camions de pompiers ont été dépêchés sur place, a-t-on fait savoir de même source

  • information fournie par Reuters07.12.202103:10

    LE CAIRE, 7 décembre (Reuters) - Des incendies causés mardi par une "agression" israélienne contre le port syrien de Latakia ont été éteints, a rapporté la télévision publique syrienne, précisant que des dégâts matériels ont été causés, sans pouvoir indiquer si l'incident a fait des victimes. A la suite d'une attaque aérienne israélienne contre le parc à conteneurs, cinq explosions ont secoué le port de Latakia, où des camions de pompiers ont été dépêchés sur place, a-t-on fait savoir de même source

  • information fournie par France 2406.12.202107:45
    2

    A la Une de la presse, ce lundi 6 décembre, la réaction du gouvernement face à la situation épidémique en France, confrontée à la cinquième vague, à l’émergence du variant Omicron - et à l'approche de la présidentielle. L’appel lancé par le pape François eux Européens, en faveur des migrants

  • information fournie par Reuters04.12.202118:03

    (actualisé avec Mikati) DOHA/LE CAIRE, 4 décembre (Reuters) - Le président Emmanuel Macron a annoncé samedi à Djeddah, dernière étape de sa visite dans le Golfe, une initiative commune de la France et de l'Arabie saoudite en faveur du Liban afin de "permettre au pays de sortir de la crise". A l'issue d'un entretien avec le prince héritier Mohammed ben Salman, Emmanuel Macron a précisé à des journalistes qu'ils avaient appelé ensemble le Premier ministre libanais Najib Mikati "pour passer un message clair" aux autorités de Beyrouth sur l'engagement de la France et de l'Arabie saoudite "en soutien du peuple libanais"

  • information fournie par Reuters04.12.202116:03
    1

    DOHA (Reuters) - Le président Emmanuel Macron a annoncé samedi à Djeddah, dernière étape de sa visite dans le Golfe, une initiative commune de la France et de l'Arabie saoudite en faveur du Liban afin de "permettre au pays de sortir de la crise". A l'issue d'un entretien avec le prince héritier Mohammed ben Salman, Emmanuel Macron a précisé à des journalistes qu'ils avaient appelé ensemble le Premier ministre libanais Najib Mikati "pour passer un message clair" aux autorités de Beyrouth sur l'engagement de la France et de l'Arabie saoudite "en soutien du peuple libanais"

  • information fournie par Reuters04.12.202115:33

    DOHA, 4 décembre (Reuters) - Le président Emmanuel Macron a annoncé samedi à Djeddah, dernière étape de sa visite dans le Golfe, une initiative commune de la France et de l'Arabie saoudite en faveur du Liban afin de "permettre au pays de sortir de la crise". (Avec la contribution de John Irish à Doha, version française Sophie Louet)

  • information fournie par France 2403.12.202116:59

    George Kordahi, le ministre libanais de l'Information dont les propos sur la guerre au Yémen avaient provoqué fin octobre une grave crise diplomatique avec des Etats du Golfe, a démissionné vendredi dans l'espoir d'apaiser les tensions. En parallèle, le président français Emmanuel Macron, en tournée dans le Golfe, a jugé vendredi nécessaire de parler à l'Arabie Saoudite, "premier pays du Golfe en terme de taille", pour pouvoir "oeuvrer à la stabilité de la région"

  • information fournie par France 2403.12.202116:00

    Le ministre libanais de l’Information, George Kordahi, a démissionné vendredi 3 décembre pour faciliter une sortie de crise diplomatique entre le Liban et l’Arabie saoudite. Cette annonce intervient à la veille d'une visite clé du président français, Emmanuel Macron, dans le royaume wahhabite

  • information fournie par Reuters03.12.202115:07

    DUBAÏ (Reuters) - Le président français Emmanuel Macron a dit vendredi espérer des progrès dans les prochaines heures sur le Liban, plongé depuis plusieurs mois dans une grave crise économique et politique. "Il est important que les pays du Golfe (

  • information fournie par Reuters03.12.202115:03
    1

    (Actualisé avec déclarations d'Emmanuel Macron et contexte au Liban) DUBAÏ, 3 décembre (Reuters) - Le président français Emmanuel Macron a dit vendredi espérer des progrès dans les prochaines heures sur le Liban, plongé depuis plusieurs mois dans une grave crise économique et politique. "Il est important que les pays du Golfe (

  • information fournie par Reuters03.12.202114:46

    PARIS, 3 décembre (Reuters) - Emmanuel Macron a dit vendredi à l'occasion d'un point presse lors de sa visite aux Emirats arabes unis espérer des progrès dans les prochaines heures sur le Liban, plongé depuis plusieurs mois dans une grave crise économique et politique. (Reportage par John Irish, rédigé par Blandine Hénault, édité par Matthieu Protard)

  • information fournie par France 2403.12.202113:44

    David RIGOULET-ROZE, Rédacteur en chef de la revue Orients stratégiques, chercheur associé à l'IFAS et l'IRIS

  • information fournie par Reuters03.12.202113:00
    1

    BEYROUTH (Reuters) - Le ministre libanais de l'Information, George Kordahi, a annoncé vendredi sa démission pour faciliter une sortie de crise diplomatique entre le Liban et l'Arabie saoudite, avant une visite d'Emmanuel Macron dans le royaume. George Kordahi avait déclenché fin octobre la colère de Ryad en assurant lors d'un entretien que les groupes chiites houthistes combattus par l'Arabie saoudite et une coalition du Golfe au Yémen se défendaient face à une agression extérieure

  • information fournie par Reuters03.12.202112:57

    (Avec citations) BEYROUTH, 3 décembre (Reuters) - Le ministre libanais de l'Information, George Kordahi, a annoncé vendredi sa démission pour faciliter une sortie de crise diplomatique entre le Liban et l'Arabie saoudite, avant une visite d'Emmanuel Macron dans le royaume. George Kordahi avait déclenché fin octobre la colère de Ryad en assurant lors d'un entretien que les groupes chiites houthistes combattus par l'Arabie saoudite et une coalition du Golfe au Yémen se défendaient face à une agression extérieure

  • information fournie par Reuters03.12.202112:20

    BEYROUTH, 3 décembre (Reuters) - Le ministre libanais de l'Information, George Kordahi, a annoncé vendredi sa démission pour faciliter une sortie de crise diplomatique entre le Liban et l'Arabie saoudite, avant une visite d'Emmanuel Macron dans le royaume. George Kordahi avait déclenché fin octobre la colère de Ryad en assurant lors d'un entretien que les combattants chiites houthistes combattus par l'Arabie saoudite et une coalition du Golfe au Yémen se défendaient face à une agression extérieure

  • information fournie par Reuters02.12.202123:51

    (Actualisé avec déclaration de Kordahi) 2 décembre (Reuters) - Le ministre libanais de l'Information, George Kordahi, a confirmé qu'il allait démissionner vendredi afin de faciliter une éventuelle sortie de crise diplomatique entre Beyrouth et Ryad provoquée par des commentaires qu'il a effectués sur l'intervention militaire de l'Arabie saoudite au Yémen. George Kordahi a fait cette annonce à la télévision libanaise MTV, déclarant qu'il était "prêt depuis le premier jour (de la crise) à démissionner si cela peut aider"

  • information fournie par Reuters02.12.202122:40

    2 décembre (Reuters) - Le ministre libanais de l'Information, George Kordahi, devrait annoncer vendredi sa démission afin de faciliter une éventuelle sortie de crise diplomatique entre Beyrouth et Ryad provoquée par des commentaires qu'il a effectués sur l'intervention militaire de l'Arabie saoudite au Yémen. Des sources ont déclaré jeudi que la démission était destinée à ouvrir la voie à des négociations menées par le président français Emmanuel Macron lors de son déplacement de deux jours dans le Golfe, où il attendu à partir de vendredi en Arabie saoudite, aux Emirats arabes unis et au Qatar

  • information fournie par Reuters20.11.202118:00

    BEYROUTH, 20 novembre (Reuters) - Le Hezbollah libanais, mouvement armé chiite soutenu par l'Iran, a condamné samedi la décision de la Grande-Bretagne de classer le Hamas comme organisation terroriste. La ministre britannique de l'Intérieur, Priti Patel, a annoncé vendredi son intention d'interdire le mouvement islamiste palestinien, au pouvoir à Gaza