Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Banque Centrale Européenne (BCE)  - page 30

La Banque Centrale Européenne (BCE) a été créée en 1998 et son siège est basé à Francfort -sur-le-Main en Allemagne. C'est la principale institution monétaire de l'Union Européenne. Elle a pour rôle de gérer la monnaie unique, assurer la stabilité des prix et applique la politique économique et monétaire de l'Union Européenne. Elle dispose des mêmes prérogatives qu'une banque centrale classique mais son champs d'intervention concerne les pays intégrés dans la zone Euro. La BCE fixe les taux d'intérêts auxquels elle prête aux banques commerciales de la zone Euro. Elle veille également à la sécurité et la solidité du système bancaire européen. La BCE travaille en collaboration avec les banques centrales nationales des pays de l'Union Européenne et supervise leur collaboration au sein de l'eurosystème.

  • information fournie par Reuters18.05.202212:32

    FRANCFORT, 18 mai (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) a suggéré aux banques de la zone euro de se préparer à une période de turbulences en raison de l'impact économique de la guerre en Ukraine et de la remontée rapide des taux d'intérêt, qui favorise la volatilité sur les marchés, a déclaré mercredi Andrea Enria, qui dirige les activités de supervision de l'inflation. Les banques de la région sortaient à peine de la période des mesures d'urgence mises en oeuvre pendant la crise du coronavirus, parmi lesquelles le plafonnement de leurs dividendes, lorsque la Russie a envahi l'Ukraine fin février, avec pour conséquence une remise en cause des prévisions économiques

  • information fournie par Reuters18.05.202211:26
    2

    FRANCFORT (Reuters) - L'inflation dans la zone euro est restée stable en avril à 7,4% sur un an, un niveau record, en raison de l'envolée des prix de l'énergie et des produits alimentaires, montrent les chiffres définitifs publiés mercredi par Eurostat, revus en légère baisse par rapport à une estimation initiale de 7,5%. L'accélération de l'inflation depuis un an, favorisée par les tensions dans les chaînes d'approvisionnement provoquées par la pandémie de COVID-19 puis par la guerre en Ukraine, touche aujourd'hui la quasi-totalité des catégories de prix, des matières premières aux produits industriels finis

  • information fournie par Reuters18.05.202211:23

    (Avec précisions et contexte) FRANCFORT, 18 mai (Reuters) - L'inflation dans la zone euro est restée stable en avril à 7,4% sur un an, un niveau record, en raison de l'envolée des prix de l'énergie et des produits alimentaires, montrent les chiffres définitifs publiés mercredi par Eurostat, revus en légère baisse par rapport à une estimation initiale de 7,5%. L'accélération de l'inflation depuis un an, favorisée par les tensions dans les chaînes d'approvisionnement provoquées par la pandémie de COVID-19 puis par la guerre en Ukraine, touche aujourd'hui la quasi-totalité des catégories de prix, des matières premières aux produits industriels finis

  • information fournie par Reuters18.05.202211:01

    FRANCFORT, 18 mai (Reuters) - L'inflation dans la zone euro est restée stable en avril à 7,4% sur un an, son plus haut niveau historique, en raison de l'envolée des prix de l'énergie et des produits alimentaires, montrent les chiffres définitifs publiés mercredi par Eurostat, revus en légère baisse par rapport à une estimation initiale de 7,5%. L'inflation dite de base, qui exclut les prix plus volatils de l'énergie et des produits alimentaires non-transformés, s'affiche à 3,9% sur un an en avril, donc près de deux fois l'objectif de 2% que s'est fixé la Banque centrale européenne (BCE)

  • information fournie par Reuters18.05.202207:23

    (Répétition sans changement d'une dépêche diffusée mardi) par Balazs Koranyi et Francesco Canepa FRANCFORT, 18 mai (Reuters) - La présidente de la Banque centrale européenne (BCE), Christine Lagarde, a donné aux chefs des banques centrales nationales davantage de poids lors des réunions de politique monétaire, demandant à son directoire de parler moins et de laisser plus de place aux débats, a-t-on appris de plusieurs sources. Christine Lagarde a ainsi demandé à l'économiste en chef de la BCE, Philip Lane, et à Isabel Schnabel, une autre membre du directoire, de réduire leurs interventions afin que les dirigeants des banques centrales nationales bénéficient de davantage de temps pour exprimer leurs opinions, ont déclaré six sources

  • information fournie par Reuters17.05.202220:09
    1

    par Balazs Koranyi et Francesco Canepa FRANCFORT (Reuters) - La présidente de la Banque centrale européenne (BCE), Christine Lagarde, a donné aux chefs des banques centrales nationales davantage de poids lors des réunions de politique monétaire, demandant à son directoire de parler moins et de laisser plus de place aux débats, a-t-on appris de plusieurs sources. Christine Lagarde a ainsi demandé à l'économiste en chef de la BCE, Philip Lane, et à Isabel Schnabel, une autre membre du directoire, de réduire leurs interventions afin que les dirigeants des banques centrales nationales bénéficient de davantage de temps pour exprimer leurs opinions, ont déclaré six sources

  • information fournie par Reuters17.05.202220:06

    par Balazs Koranyi et Francesco Canepa FRANCFORT, 16 mai (Reuters) - La présidente de la Banque centrale européenne (BCE), Christine Lagarde, a donné aux chefs des banques centrales nationales davantage de poids lors des réunions de politique monétaire, demandant à son directoire de parler moins et de laisser plus de place aux débats, a-t-on appris de plusieurs sources. Christine Lagarde a ainsi demandé à l'économiste en chef de la BCE, Philip Lane, et à Isabel Schnabel, une autre membre du directoire, de réduire leurs interventions afin que les dirigeants des banques centrales nationales bénéficient de davantage de temps pour exprimer leurs opinions, ont déclaré six sources

  • information fournie par Reuters17.05.202213:56

    AMSTERDAM (Reuters) - La Banque centrale européenne devrait relever son principal taux directeur d'un quart de point en juillet mais elle ne doit pas exclure une hausse plus importante si la hausse des prix se poursuit, a déclaré mardi Klaas Knot, le président de la banque centrale des Pays-Bas. "Le premier relèvement des taux d'intérêt est désormais anticipé pour la réunion de politique monétaire du 21 juillet et cela me semble réaliste", a déclaré Klaas Knot dans le cadre de l'émission de télévision College Tour

  • information fournie par Reuters17.05.202212:44

    AMSTERDAM, 17 mai (Reuters) - La Banque centrale européenne devrait relever son principal taux directeur d'un quart de point en juillet mais elle ne doit pas exclure une hausse plus importante si la hausse des prix se poursuit, a déclaré mardi Klaas Knot, le président de la banque centrale des Pays-Bas. "Le premier relèvement des taux d'intérêt est désormais anticipé pour la réunion de politique monétaire du 21 juillet et cela me semble réaliste", a déclaré Klaas Knot dans le cadre de l'émission de télévision College Tour

  • information fournie par Reuters17.05.202212:04
    2

    par Swathi Nair BANGALORE (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) devrait relever son taux de dépôt en juillet pour la première fois depuis plus de dix ans et le porter à zéro en septembre malgré une probabilité estimée à 30% d'une récession d'ici un an, montre mardi une enquête de Reuters auprès d'économistes. Alors que l'inflation dans la zone euro a atteint 7,5% sur un an en avril et que plusieurs autres grandes banques centrales ont déjà entamé le relèvement de leurs taux directeurs, la présidente de la BCE, Christine Lagarde, a laissé entendre la semaine dernière que le Conseil des gouverneurs pourrait leur emboîter le pas à partir du début de l'été

  • information fournie par Reuters17.05.202211:43

    * Résultats détaillés de l'enquête sur le PIB: reuters://realtime/verb=Open/url=cpurl://apps.cp

  • information fournie par Reuters16.05.202212:46
    2

    FRANCFORT (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) pourrait donner le coup d'envoi du développement de son euro numérique, une version électronique des pièces et billets, d'ici la fin de l'année prochaine, a déclaré lundi Fabio Panetta, membre du directoire de la BCE. "Enfin, à la fin 2023, nous pourrions décider de lancer une phase de réalisation pour développer et tester les solutions techniques appropriées et les arrangements commerciaux nécessaires pour fournir un euro numérique", a déclaré Fabio Panetta

  • information fournie par Reuters16.05.202211:06

    FRANCFORT, 16 mai (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) pourrait donner le coup d'envoi du développement de son euro numérique, une version électronique des pièces et billets, d'ici la fin de l'année prochaine, a déclaré lundi Fabio Panetta, membre du directoire de la BCE. "Enfin, à la fin 2023, nous pourrions décider de lancer une phase de réalisation pour développer et tester les solutions techniques appropriées et les arrangements commerciaux nécessaires pour fournir un euro numérique", a déclaré Fabio Panetta

  • information fournie par Reuters16.05.202210:25
    7

    (Correction titre) PARIS (Reuters) - La faiblesse actuelle de l'euro sur les marchés des changes pourrait compliquer les efforts de la Banque centrale européenne (BCE) pour atteindre son objectif de maîtrise de l'inflation, a déclaré lundi François Villeroy de Galhau. La monnaie unique européenne est tombée récemment à son plus bas niveau face au dollar depuis début 2017 en réaction au resserrement monétaire plus agressif aux Etats-Unis que dans l'Union européenne

  • information fournie par Reuters16.05.202210:19

    (Correction titre) PARIS, 16 mai (Reuters) - La faiblesse actuelle de l'euro sur les marchés des changes pourrait compliquer les efforts de la Banque centrale européenne (BCE) pour atteindre son objectif de maîtrise de l'inflation, a déclaré lundi François Villeroy de Galhau. La monnaie unique européenne est tombée récemment à son plus bas niveau face au dollar depuis début 2017 en réaction au resserrement monétaire plus agressif aux Etats-Unis que dans l'Union européenne

  • information fournie par Reuters16.05.202210:15

    (Correction titre) PARIS, 16 mai (Reuters) - La faiblesse actuelle de l'euro sur les marchés des changes pourrait compliquer les efforts de la Banque centrale européenne (BCE) pour atteindre son objectif de maîtrise de l'inflation, a déclaré lundi François Villeroy de Galhau. Le gouverneur de la Banque de France et membre du conseil des gouverneurs de la BCE a dit s'attendre à une réunion "décisive" en juin concernant la remontée des taux, et à un été actif en matière de politique monétaire

  • information fournie par Reuters14.05.202213:10
    3

    FRANCFORT (Reuters) - La Banque centrale européenne décidera très probablement de mettre fin à son programme de rachat d'obligations au mois de juillet et relèvera ses taux dans la foulée, a déclaré samedi Pablo Hernández de Cos, membre du Conseil des gouverneurs de la BCE. La BCE a entamé la réduction de son soutien exceptionnel à l'économie mais le niveau record de l'indice des prix à la consommation et la remontée des anticipations d'inflation à long terme incitent de plus en plus de membres de la BCE à préconiser l'arrêt plus rapide des instruments non-conventionnels de politique monétaire

  • information fournie par Reuters14.05.202212:59

    FRANCFORT, 14 mai (Reuters) - La Banque centrale européenne décidera très probablement de mettre fin à son programme de rachat d'obligations au mois de juillet et relèvera ses taux dans la foulée, a déclaré samedi Pablo Hernández de Cos, membre du Conseil des gouverneurs de la BCE. La BCE a entamé la réduction de son soutien exceptionnel à l'économie mais le niveau record de l'indice des prix à la consommation et la remontée des anticipations d'inflation à long terme incitent de plus en plus de membres de la BCE à préconiser l'arrêt plus rapide des instruments non-conventionnels de politique monétaire

  • information fournie par Ecorama12.05.202214:00
    2

    Après l'arrêt des rachats d'actifs en juin, la BCE devrait progressivement remonter ses taux à compter du mois de juillet. Les explications de Marc Vignaud, journaliste au Point

  • information fournie par Reuters11.05.202219:48
    4

    PARIS (Reuters) - Le gouverneur de la Banque de France (BdF), François Villeroy de Galhau, a déclaré mercredi qu'il fallait ramener l'inflation en Europe autour de 2% dans les deux ans à venir, ajoutant que tout serait fait en vue de cet objectif. "Il faut ramener cette inflation autour de 2% dans les deux ans qui viennent, d'ici fin 2024", a-t-il déclaré sur France 5