1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Banque Centrale Européenne (BCE)

La Banque Centrale Européenne (BCE) a été créée en 1998 et son siège est basé à Francfort -sur-le-Main en Allemagne. C'est la principale institution monétaire de l'Union Européenne. Elle a pour rôle de gérer la monnaie unique, assurer la stabilité des prix et applique la politique économique et monétaire de l'Union Européenne. Elle dispose des mêmes prérogatives qu'une banque centrale classique mais son champs d'intervention concerne les pays intégrés dans la zone Euro. La BCE fixe les taux d'intérêts auxquels elle prête aux banques commerciales de la zone Euro. Elle veille également à la sécurité et la solidité du système bancaire européen. La BCE travaille en collaboration avec les banques centrales nationales des pays de l'Union Européenne et supervise leur collaboration au sein de l'eurosystème.

  • Reuters01.10.201913:45

    (Actualisé avec précisions, commentaire et contexte) BRUXELLES, 1er octobre (Reuters) - L'inflation dans la zone euro est revenue en septembre à son plus bas niveau depuis près de trois ans en raison de la baisse des cours de l'énergie mais l'inflation de base, qui exclut les catégories de produits les plus volatiles, s'est accélérée, une divergence qui souligne les difficultés auxquelles est confrontée la Banque centrale européenne (BCE). Les prix à la consommation dans les 19 pays ayant adopté la monnaie unique ont augmenté de 0,2% sur un mois et de 0,9% sur un an - leur plus faible progression depuis novembre 2016 - après +1,0% en août, montre la première estimation publiée mardi par Eurostat

  • Reuters30.09.201908:51
    5

    BERLIN (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) dispose encore de munitions et pourrait devoir maintenir une politique monétaire très accommodante pendant une période prolongée si la politique monétaire ne prend pas le relais, déclare son président dans un entretien au Financial Times. "Tous les instruments, qu'il s'agisse des taux d'intérêt, des rachats d'actifs ou du pilotage des anticipations, sont prêts à être calibrés", déclare Mario Draghi dans l'interview, que publie lundi la BCE sur son site internet

  • Reuters30.09.201908:25

    BERLIN, 30 septembre (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) dispose encore de munitions et pourrait devoir maintenir une politique monétaire très accommodante pendant une période prolongée si la politique monétaire ne prend pas le relais, déclare son président dans un entretien au Financial Times. "Tous les instruments, qu'il s'agisse des taux d'intérêt, des rachats d'actifs ou du pilotage des anticipations, sont prêts à être calibrés", déclare Mario Draghi dans l'interview, que publie lundi la BCE sur son site internet

  • Reuters26.09.201922:03
    6

    PARIS (Reuters) - Bruno Le Maire a salué jeudi les décisions prises par la Banque centrale européenne (BCE) pour soutenir une économie de la zone euro à la peine et a de nouveau exhorté l'Allemagne à utiliser ses marges de manoeuvre budgétaires pour prendre le relais de la politique monétaire. "Nous soutenons les décisions courageuses prises par la Banque centrale européenne et par son président parce (

  • Reuters26.09.201922:00

    PARIS, 26 septembre (Reuters) - Bruno Le Maire a salué jeudi les décisions prises par la Banque centrale européenne (BCE) pour soutenir une économie de la zone euro à la peine et a de nouveau exhorté l'Allemagne à utiliser ses marges de manoeuvre budgétaires pour prendre le relais de la politique monétaire. "Nous soutenons les décisions courageuses prises par la Banque centrale européenne et par son président parce (

  • Reuters26.09.201916:25
    3

    par Francesco Canepa FRANCFORT (Reuters) - Le départ annoncé de Sabine Lautenschläger, membre de l'aile orthodoxe de la Banque centrale européenne, illustre le climat de division qui règne au sein de l'institut d'émission, où le biais extrêmement accommodant impulsé par son président, Mario Draghi, ne fait pas l'unanimité. L'Allemande, membre du directoire de l'institution, a informé Mario Draghi qu'elle démissionnerait de ses fonctions le 31 octobre 2019, soit avant la fin de son mandat, prévue fin janvier 2022, a indiqué mercredi la BCE dans un bref communiqué

  • Reuters26.09.201916:12

    par Francesco Canepa FRANCFORT, 26 septembre (Reuters) - Le départ annoncé de Sabine Lautenschläger, membre de l'aile orthodoxe de la Banque centrale européenne, illustre le climat de division qui règne au sein de l'institut d'émission, où le biais extrêmement accommodant impulsé par son président, Mario Draghi, ne fait pas l'unanimité. L'Allemande, membre du directoire de l'institution, a informé Mario Draghi qu'elle démissionnerait de ses fonctions le 31 octobre 2019, soit avant la fin de son mandat, prévue fin janvier 2022, a indiqué mercredi la BCE dans un bref communiqué

  • Reuters25.09.201922:18

    (Actualisé avec précisions) ROME, 25 septembre (Reuters) - Le gouverneur adjoint de la Banque d'Italie Fabio Panetta est le seul candidat à la succession de Benoît Coeuré au directoire de la Banque centrale européenne (BCE), a déclaré mercredi le président de l'Eurogroupe, Mario Centeno. "J'ai reçu un nom", a-t-il dit dans un communiqué

  • Reuters25.09.201916:41

    ROME (Reuters) - Le Trésor italien a proposé la nomination du gouverneur adjoint de la Banque d'Italie Fabio Panetta au directoire de la Banque centrale européenne (BCE), a-t-on appris de source officielle italienne mercredi. Les trois plus grands pays de la zone euro - Allemagne, France et Italie - désignent habituellement chacun un représentant au directoire de la BCE mais le siège italien sera vacant après le 31 octobre, date du départ du président actuel de l'institution, Mario Draghi

  • Reuters25.09.201916:00

    ROME, 25 septembre (Reuters) - Le Trésor italien a proposé la nomination du gouverneur adjoint de la Banque d'Italie Fabio Panetta au directoire de la Banque centrale européenne (BCE), a-t-on appris de source officielle italienne mercredi. Les trois plus grands pays de la zone euro - Allemagne, France et Italie - désignent habituellement chacun un représentant au directoire de la BCE mais le siège italien sera vacant après le 31 octobre, date du départ du président actuel de l'institution, Mario Draghi

  • Reuters23.09.201916:31

    (Actualisé avec précisions, contexte) 23 septembre (Reuters) - La croissance économique de la zone euro ne donne aucun signe probant indiquant un rebond à court terme, a déclaré lundi le président de la Banque centrale européenne (BCE), justifiant ainsi la posture très accommodante affichée par son institution. "Les données récentes et les indicateurs avancés, comme les nouvelles commandes à l'export du secteur manufacturier, ne montrent aucun signe probant d'un rebond de la croissance dans un avenir proche et l'équilibre des risques pesant sur les perspectives de croissance reste orienté à la baisse", a dit Mario Draghi devant la commission des affaires économiques du Parlement européen

  • Reuters23.09.201915:40

    (Reuters) - La croissance économique de la zone euro ne donne aucun signe probant indiquant un rebond et un affaiblissement persistant du secteur manufacturier risque de se propager au reste de l'économie, a déclaré lundi le président de la Banque centrale européenne. "Les données récentes et les indicateurs avancés, comme les nouvelles commandes à l'export du secteur manufacturier, ne montrent aucun signe probant d'un rebond de la croissance dans un avenir proche et l'équilibre des risques pesant sur les perspectives de croissance reste orienté à la baisse", a dit Mario Draghi devant la commission des affaires économiques du Parlement européen

  • Reuters23.09.201915:25

    23 septembre (Reuters) - La croissance économique de la zone euro ne donne aucun signe probant indiquant un rebond et un affaiblissement persistant du secteur manufacturier risque de se propager au reste de l'économie, a déclaré lundi le président de la Banque centrale européenne. "Les données récentes et les indicateurs avancés, comme les nouvelles commandes à l'export du secteur manufacturier, ne montrent aucun signe probant d'un rebond de la croissance dans un avenir proche et l'équilibre des risques pesant sur les perspectives de croissance reste orienté à la baisse", a dit Mario Draghi devant la commission des affaires économiques du Parlement européen

  • Reuters22.09.201915:49
    4

    LJUBLJANA (Reuters) - Face à un contexte économique très compliqué, la Banque centrale européenne prendra probablement de nouvelles mesures "dans les mois, les trimestres et les années" à venir, avertit Bostjan Vasle, membre du conseil des gouverneurs de la BCE, dans une interview diffusée dimanche. Il existe "de grandes incertitudes et des risques devant nous", a expliqué le gouverneur de la banque centrale slovène, mentionnant la politique économique américaine qui "détruit" le système de libre-échange international, un Brexit sans accord ou le ralentissement de la croissance chinoise

  • Reuters22.09.201915:15

    LJUBLJANA, 22 septembre (Reuters) - Face à un contexte économique très compliqué, la Banque centrale européenne prendra probablement de nouvelles mesures "dans les mois, les trimestres et les années" à venir, avertit Bostjan Vasle, membre du conseil des gouverneurs de la BCE, dans une interview diffusée dimanche. Il existe "de grandes incertitudes et des risques devant nous", a expliqué le gouverneur de la banque centrale slovène, mentionnant la politique économique américaine qui "détruit" le système de libre-échange international, un Brexit sans accord ou le ralentissement de la croissance chinoise

  • Le Revenu21.09.201911:16

    Le traitement de choc de la banque centrale pour soutenir l'économie européenne ne fait pas l'unanimité. Certains craignent qu'il n'aliment des bulles spéculatives sur le crédit et l'immobilier

  • Reuters19.09.201912:26
    3

    FRANCFORT (Reuters) - Les banques de la zone euro ont emprunté 3,4 milliards d'euros à long terme à la Banque centrale européenne (BCE) jeudi, un montant très inférieur aux attentes qui ne représente qu'un peu plus du dixième des échéances remboursées cette semaine. La BCE a lancé en début d'année un nouveau cycle d'opérations de refinancement ciblées à plus long terme (TLTRO) afin d'assurer aux banques de la zone euro un accès facile à des financements et elle en a assoupli les modalités la semaine dernière, abaissant leur taux d'intérêt tout en prolongeant leur maturité

  • Reuters19.09.201912:05

    FRANCFORT, 19 septembre (Reuters) - Les banques de la zone euro ont emprunté 3,4 milliards d'euros à long terme à la Banque centrale européenne (BCE) jeudi, un montant très inférieur aux attentes qui ne représente qu'un peu plus du dixième des échéances remboursées cette semaine. La BCE a lancé en début d'année un nouveau cycle d'opérations de refinancement ciblées à plus long terme (TLTRO) afin d'assurer aux banques de la zone euro un accès facile à des financements et elle en a assoupli les modalités la semaine dernière, abaissant leur taux d'intérêt tout en prolongeant leur maturité

  • Reuters18.09.201918:36
    3

    PARIS (Reuters) - Les politiques non conventionnelles menées par les banques centrales sont efficaces mais ne peuvent à elles seules résoudre tous les problèmes qui relèvent des dirigeants politiques, a déclaré mercredi François Villeroy de Galhau, le gouverneur de la Banque de France et membre du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE). "Disons juste que nous avons un objectif central - la stabilité des prix - et un instrument principal pour y parvenir - le taux d'intérêt de court terme", a-t-il expliqué dans un discours prononcé à Paris à l'occasion de la Leçon inaugurale de l'École des Affaires internationales

  • Reuters18.09.201918:29

    (Actualisé avec déclaration sur le changement climatique § 6-7-8) PARIS, 18 septembre (Reuters) - Les politiques non conventionnelles menées par les banques centrales sont efficaces mais ne peuvent à elles seules résoudre tous les problèmes qui relèvent des dirigeants politiques, a déclaré mercredi François Villeroy de Galhau, le gouverneur de la Banque de France et membre du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE). "Disons juste que nous avons un objectif central - la stabilité des prix - et un instrument principal pour y parvenir - le taux d'intérêt de court terme", a-t-il expliqué dans un discours prononcé à Paris à l'occasion de la Leçon inaugurale de l'École des Affaires internationales

Les Risques en Bourse

Fermer