Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Banques centrales  - page 7

Une banque centrale est une institution publique qui est en charge de mettre en place la politique monétaire pour le compte de l'Etat. Elle est également en charge de la monnaie d'un pays, voire d'un groupe de pays comme c'est le cas pour la Banque Centrale Européenne (BCE) dans le cadre de la gestion de l'euro. Une banque centrale a pour fonction de réguler la quantité de monnaie en circulation. Dans le cadre de l'application de sa politique monétaire, elle fixe les taux d'intérêts et est amené à surveiller et gérer les systèmes de paiement. Enfin, son rôle le plus identifiable est celui d'assurer la stabilité du système bancaire notamment en agissant en tant que prêteur en dernier ressort auprès des banques commerciales.

  • information fournie par AFP14.07.202211:37

    Le dollar montait encore jeudi, galvanisé par la perspective d'une politique monétaire encore plus stricte aux Etats-Unis pour limiter l'inflation, qui a atteint de nouveaux sommets en juin Vers 09H25 GMT (11H25 à Paris), le billet vert prenait 0,39% à 1,0021 dollar pour un euro. Le Dollar index, qui compare la devise américaine à d'autres grandes monnaies, a atteint un nouveau sommet depuis septembre 2002

  • information fournie par Reuters08.07.202211:21

    par Francesco Canepa FRANCFORT (Reuters) - Une envolée soudaine des prix du carbone conjuguée à des inondations et des sécheresses cette année se solderait par des pertes cumulées d'environ 70 milliards d'euros pour les principales banques de la zone euro, a déclaré vendredi la Banque centrale européenne. Et la BCE précise que cette estimation, qui résulte des premiers tests de résistance climatique du secteur, ne prend en compte que les risques de crédit et de marché des 41 établissements bancaires concernés, donc pas les retombées indirectes, comme une éventuelle crise économique favorisée par le dérèglement climatique

  • information fournie par Reuters08.07.202210:52

    par Francesco Canepa FRANCFORT, 8 juillet (Reuters) - Une envolée soudaine des prix du carbone conjuguée à des inondations et des sécheresses cette année se solderait par des pertes cumulées d'environ 70 milliards d'euros pour les principales banques de la zone euro, a déclaré vendredi la Banque centrale européenne. Et la BCE précise que cette estimation, qui résulte des premiers tests de résistance climatique du secteur, ne prend en compte que les risques de crédit et de marché des 41 établissements bancaires concernés, donc pas les retombées indirectes, comme une éventuelle crise économique favorisée par le dérèglement climatique

  • information fournie par Reuters07.07.202216:48

    par Balazs Koranyi et Francesco Canepa (Reuters) - La chute de l'euro face au dollar qui le rapproche de la parité avec le billet vert, du jamais vu depuis 20 ans, place la Banque centrale européenne (BCE) dans une situation inconfortable car les options dont elle dispose sont forcément douloureuses et coûteuses pour l'économie. Laisser l'euro se déprécier ne ferait qu'alimenter l'inflation, déjà à un niveau record, au risque d'ancrer les anticipations à un niveau très supérieur à l'objectif de 2% que s'est fixé la BCE

  • information fournie par Reuters07.07.202216:48

    (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert en hausse jeudi, portée par un regain d'optimisme des investisseurs sur l'évolution des taux d'intérêt aux Etats-Unis au lendemain de la publication du compte rendu de la dernière réunion de la Réserve fédérale américaine. Une quinzaine de minutes après les premiers échanges, l'indice Dow Jones gagne 267,35 points, soit 0,86%, à 31

  • information fournie par Reuters07.07.202216:43
    1

    * La divergence BCE-Fed fait baisser l'euro * La hausse du pétrole et du gaz est un handicap supplémentaire * Une remontée plus rapide des taux pourrait être nécessaire * Mais elle fragiliserait un peu plus la croissance par Balazs Koranyi et Francesco Canepa 7 juillet (Reuters) - La chute de l'euro face au dollar qui le rapproche de la parité avec le billet vert, du jamais vu depuis 20 ans, place la Banque centrale européenne (BCE) dans une situation inconfortable car les options dont elle dispose sont forcément douloureuses et coûteuses pour l'économie. Laisser l'euro se déprécier ne ferait qu'alimenter l'inflation, déjà à un niveau record, au risque d'ancrer les anticipations à un niveau très supérieur à l'objectif de 2% que s'est fixé la BCE

  • information fournie par Reuters07.07.202214:41

    FRANCFORT (Reuters) - Les membres du Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE) ont débattu de l'opportunité d'un relèvement plus important des taux d'intérêt en juillet et se sont montrés favorables au maintien de la possibilité de hausses de plus grande ampleur lors des prochaines réunions afin de lutter contre l'inflation, montre le compte rendu de leur réunion de politique monétaire du 9 juin publié jeudi. Redoutant un ancrage de l'inflation, la BCE a décidé lors de cette réunion d'arrêter fin juin sa politique d'achats d'obligations réalisés au titre du Programme d'achats d'actifs (APP) et de relever ses taux d'intérêt de 25 points de base en juillet, en précisant ne pas exclure une hausse plus importante en septembre si la flambée des prix ne ralentit pas

  • information fournie par Reuters07.07.202214:29

    FRANCFORT, 7 juillet (Reuters) - Les membres du Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE) ont débattu de l'opportunité d'un relèvement plus important des taux d'intérêt en juillet et se sont montrés favorables au maintien de la possibilité de hausses de plus grande ampleur lors des prochaines réunions afin de lutter contre l'inflation, montre le compte rendu de leur réunion de politique monétaire du 9 juin publié jeudi. Redoutant un ancrage de l'inflation, la BCE a décidé lors de cette réunion d'arrêter fin juin sa politique d'achats d'obligations réalisés au titre du Programme d'achats d'actifs (APP) et de relever ses taux d'intérêt de 25 points de base en juillet, en précisant ne pas exclure une hausse plus importante en septembre si la flambée des prix ne ralentit pas

  • information fournie par Reuters07.07.202213:52
    1

    PARIS (Reuters) - François Villeroy de Galhau, l'un des membres du Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne, a déclaré jeudi n'avoir aucun doute quant au prochain lancement par la BCE d'un nouvel instrument pour prévenir un creusement excessif des écarts de rendements entre les dettes des pays de la zone euro, un projet critiqué entre autres en Allemagne. Le président de la Bundesbank, la banque centrale nationale allemande, Joachim Nagel, a émis des réserves lundi sur ce projet qui reviendrait à venir en aide aux pays les plus endettés du bloc monétaire, après s'y être opposé lors d'une réunion d'urgence le Conseil le mois dernier

  • information fournie par Reuters07.07.202213:45

    (Avec précisions et contexte) PARIS, 7 juillet (Reuters) - François Villeroy de Galhau, l'un des membres du Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne, a déclaré jeudi n'avoir aucun doute quant au prochain lancement par la BCE d'un nouvel instrument pour prévenir un creusement excessif des écarts de rendements entre les dettes des pays de la zone euro, un projet critiqué entre autres en Allemagne. Le président de la Bundesbank, la banque centrale nationale allemande, Joachim Nagel, a émis des réserves lundi sur ce projet qui reviendrait à venir en aide aux pays les plus endettés du bloc monétaire, après s'y être opposé lors d'une réunion d'urgence le Conseil le mois dernier

  • information fournie par Reuters07.07.202213:21

    PARIS, 7 juillet (Reuters) - François Villeroy de Galhau, l'un des membres du Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne, a déclaré jeudi n'avoir aucun doute quant à l'aboutissement du projet de la BCE de lancer un nouvel instrument pour prévenir un creusement excessif des écarts de rendements entre les dettes des pays de la zone euro, projet critiqué entre autres en Allemagne. Le président de la Bundesbank, la banque centrale nationale allemande, a émis des réserves lundi sur ce projet qui reviendrait à venir en aide aux pays les plus endettés du bloc monétaire

  • information fournie par Reuters07.07.202209:58

    FRANCFORT (Reuters) - Les banques de la zone euro doivent prendre en compte le risque d'une récession dans le calcul des liquidités qu'elles sont en mesure de distribuer à leurs actionnaires, a déclaré jeudi le responsable de la supervision bancaire au sein de l'institution, Andrea Enria. "Nous demandons à chaque banque de revoir sa trajectoire de fonds propres afin d'inclure des scénarios macroéconomiques défavorables suffisamment prudents et actualisés, notamment en intégrant des hypothèses récessionnistes", a-t-il dit

  • information fournie par Reuters07.07.202209:49

    FRANCFORT, 7 juillet (Reuters) - Les banques de la zone euro doivent prendre en compte le risque d'une récession dans le calcul des liquidités qu'elles sont en mesure de distribuer à leurs actionnaires, a déclaré jeudi le responsable de la supervision bancaire au sein de l'institution, Andrea Enria. "Nous demandons à chaque banque de revoir sa trajectoire de fonds propres afin d'inclure des scénarios macroéconomiques défavorables suffisamment prudents et actualisés, notamment en intégrant des hypothèses récessionnistes", a-t-il dit

  • information fournie par Cercle Finance06.07.202219:40

    (CercleFinance.com) - La prudence l'emporte aux Etats Unis dans l'attente des 'minutes' de la FED: les T-Bonds ont subi une remontée de +8,7Pts de leur rendement vers 2,90%, ce qui traduit peut-être un fragile retour du 'risk-on' après le rebond de Wall Street mardi soir

  • information fournie par Boursorama avec Media Services05.07.202212:20
    3

    La BCE a pris l'engagement, l'an dernier, de "mieux prendre en compte le risque financier lié au climat dans le bilan (des banques centrales de la zone euro)" et de "soutenir la transition verte de l'économie conformément aux objectifs de neutralité climatique de l'Union européenne", selon un communiqué. Objectif : "verdir" sa politique monétaire en ciblant des émetteurs de dette polluants

  • information fournie par Reuters04.07.202218:27
    7

    par Balazs Koranyi et Francesco Canepa FRANCFORT (Reuters) - Le président de la Bundesbank, Joachim Nagel, a mis en garde lundi la Banque centrale européenne (BCE) contre toute tentative visant à faire baisser les coûts d'emprunt des pays du Sud de la zone euro et a estimé que l'accent devrait être mis sur la lutte contre l'inflation, qui pourrait nécessiter davantage de hausses de taux d'intérêt que prévu. La BCE, qui doit relever ses taux d'intérêt lors de la réunion du 21 juillet, s'est engagée à élaborer un nouveau programme d'achats de titres censé limiter le creusement des écarts de rendements entre les emprunts allemands, jugés plus sûrs, et ceux des pays dits périphériques au bloc monétaires comme l'Italie et l'Espagne

  • information fournie par Reuters04.07.202217:38
    1

    (Actualisé avec nouvelles déclarations de Joachim Nagel) par Balazs Koranyi et Francesco Canepa FRANCFORT, 4 juillet (Reuters) - Le président de la Bundesbank, Joachim Nagel, a mis en garde lundi la Banque centrale européenne (BCE) contre toute tentative visant à faire baisser les coûts d'emprunt des pays du Sud de la zone euro et a estimé que l'accent devrait être mis sur la lutte contre l'inflation, qui pourrait nécessiter davantage de hausses de taux d'intérêt que prévu. La BCE, qui doit relever ses taux d'intérêt lors de la réunion du 21 juillet, s'est engagée à élaborer un nouveau programme d'achats de titres censé limiter le creusement des écarts de rendements entre les emprunts allemands, jugés plus sûrs, et ceux des pays dits périphériques au bloc monétaires comme l'Italie et l'Espagne

  • information fournie par Reuters04.07.202213:20

    par Balazs Koranyi et Francesco Canepa FRANCFORT, 4 juillet (Reuters) - Le président de la Bundesbank, Joachim Nagel, s'est opposé au projet de la Banque centrale européenne d'apporter un nouveau soutien aux pays les plus endettés de l'Union européenne lors d'une réunion d'urgence le mois dernier, ont déclaré à Reuters des sources proches des discussions. La BCE, qui doit relever ses taux d'intérêt lors de la réunion du 21 juillet, s'est engagée à élaborer un nouveau programme d'achats de titres censé limiter le creusement des écarts de rendements entre les pays membres

  • information fournie par Reuters30.06.202217:23

    WASHINGTON, 30 juin (Reuters) - La Cour suprême des Etats-Unis a imposé jeudi des limites à la capacité des autorités fédérales d'imposer des réglementations visant à réduire les émissions de gaz carbonique, compromettant les objectifs du président Joe Biden en matière de lutte contre le changement climatique. La Cour a décidé par 6 voix (celles des six magistrats conservateurs) contre 3 de restreindre le pouvoir de l'Agence de protection de l'environnement (EPA) à réglementer les émissions de gaz à effet de serre des centrales électriques à charbon et à gaz en vertu du "Clean Air Act"

  • information fournie par Reuters30.06.202215:21
    7

    par Francesco Canepa et Balazs Koranyi SINTRA, Portugal (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) achètera des obligations émises par l'Italie, l'Espagne, le Portugal et la Grèce en utilisant le produit des échéances de dettes allemandes, françaises et néerlandaises qu'elle détient en portefeuille, pour limiter le creusement des écarts de rendements entre Etats, a-t-on appris de plusieurs sources. La BCE doit s'engager à partir de vendredi dans cet exercice de rééquilibrage des "spreads" afin de prévenir une fragmentation financière de la zone euro au moment où elle s'apprête à relever ses taux d'intérêt directeurs