Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Agnes Buzyn  - page 6

Agnès Buzyn est une femme politique Française. Médecin de formation elle devient ministre des Solidarités et de la Santé au sein du gouvernement d'Edouard Philippe.

  • information fournie par Reuters11.04.201910:42
    12

    PARIS (Reuters) - La réindexation des retraites modestes sur l'inflation est sur la table, a affirmé jeudi la ministre de la Santé, Agnès Buzyn précisant le souhait du président de la République, qui s'était dit fin mars en faveur d'un "geste" sur les petites pensions à l'issue du "grand débat". "C'est un sujet qui est sur la table effectivement, la réindexation des petites retraites sur l'inflation", a déclaré Agnès Buzyn sur LCI

  • information fournie par Reuters02.04.201918:54
    2

    LHERM, Haute-Garonne (Reuters) - La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a promis mardi de tirer dans sa réforme de la dépendance les leçons du drame de l'établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) de Lherm (Haute-Garonne), où cinq personnes ont trouvé la mort, vraisemblablement après une intoxication alimentaire. "L’enquête dira s’il y a eu un défaut de personnel dans l’Ehpad mais ce n’est pas ce qui remonte en premier aujourd’hui", a-t-elle déclaré

  • information fournie par Reuters18.03.201914:43
    1

    PARIS (Reuters) - Le Haut commissaire à la réforme des retraites Jean-Paul Delevoye s'est dit "très surpris" lundi par les propos de la ministre des Solidarités Agnès Buzyn qui a ouvert la porte à des discussions sur un report de l'âge légal de départ à la retraite - exclu par Emmanuel Macron pendant la campagne. "J'ai vu émerger ce débat, ce n'est pas le mien", a déclaré au Monde l'ancien président du Conseil économique, social et environnemental (Cese) nommé en septembre 2017 par Emmanuel Macron pour piloter l'épineux dossier des retraites

  • information fournie par Reuters08.03.201910:32
    4

    PARIS (Reuters) - (Corrige coquille dans le deuxième paragraphe) Emmanuel Macron devrait annoncer "dans les jours qui viennent" l'identité de la tête de liste de La République en marche (LaRem) aux élections européennes du 26 mai, a déclaré vendredi Agnès Buzyn, elle-même citée comme une possible candidate. Invitée de franceinfo, la ministre de la Santé a refusé de commenter les rumeurs contradictoires à son sujet, aussi bien celles qui font d'elle une tête de liste potentielle que celles selon lesquelles elle aurait finalement renoncé à se présenter

  • information fournie par Reuters31.01.201911:45
    6

    PARIS (Reuters) - La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a vivement critiqué jeudi la candidature de François-Xavier Bellamy, tête de liste Les Républicains (LR) aux élections européennes, dont les prises de position sont, selon elle, d'un "archaïsme d'un autre siècle". "Je ne comprends pas qu'on puisse se présenter comme tête de liste aux européennes et dire : attention, ne tenez pas compte de mes convictions", a déclaré Agnès Buzyn sur CNews à propos de ce philosophe très critiqué pour ses positions conservatrices, notamment sur le mariage pour tous et l'avortement

  • information fournie par Reuters27.11.201810:49

    PARIS (Reuters) - "Aucune pose de prothèse n'est dénuée de risque", a déclaré mardi la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, après les révélations de l'enquête collective des "Implant Files", tout en assurant que la France était "en avance" sur la régulation des implants médicaux. La ministre des Solidarités et de la Santé a relativisé la portée en France des révélations du Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ) sur les incidents liés aux prothèses et leur manque de suivi et régulation : "Ce scandale européen, il n'est pas équivalent dans tous les pays d'Europe", a-t-elle estimé sur France Inter

  • information fournie par Le Figaro05.11.201822:12

    La ministre de la santé et des solidarités Agnès Buzyn était l'invitée lundi soir d'Audition publique, la nouvelle émission politique du Figaro, Public Sénat, LCP-Assemblée nationale et l'AFP. Elle est revenue sur la hausse des prix des carburants, le dossier médical partagé, les déserts médicaux et les tarifs des mutuelles

  • information fournie par Reuters22.10.201822:24
    9

    PARIS (Reuters) - La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, dit dans un entretien à la presse ne pas être d'accord avec la proposition de certains députés de la majorité de rendre la contribution sociale généralisée (CSG) progressive afin de limiter l'impact de sa hausse pour les retraités les plus modestes. Une quarantaine de députés La République en marche (LaRem) ont demandé début octobre au gouvernement de revenir sur la hausse de 1,7 point de la CSG appliquée depuis le 1er janvier 2018