Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Déclaration de revenus : PFU/flat tax ou barème progressif pour les gains de vos placements ?
information fournie par Le Revenu18/05/2019 à 10:14

Le Revenu vous aide a faire le bon choix entre le PFU et le barème progressif. (© Adobestocks)

Le Revenu vous aide a faire le bon choix entre le PFU et le barème progressif. (© Adobestocks)

Pour la première fois cette année, vous allez devoir choisir entre le prélèvement forfaitaire unique (PFU), également appelé flat tax, et le barème progressif pour l’imposition de vos gains sur vos placements financiers. Nos conseils pour choisir la solution la plus avantageuse.

Le PFU s’applique d’office

Depuis le 1er janvier 2018, la flat tax touche l’ensemble des placements financiers.

Ce nouveau mode d’imposition a le mérite de la simplicité puisqu’il revient à prélever à la source l’impôt pour la plupart des placements. Les gains sont imposés au taux forfaitaire de 12,8%, auquel s’ajoute 17,2% de prélèvements sociaux.

Pour les dividendes et les intérêts, vous n’avez rien à faire, la flat tax s’applique d’office lors de l’encaissement du revenu. Pour les plus-values c’est différent. Le paiement de la flat tax n’intervient qu’après avoir déclaré le revenu donc l’année qui suit la perception du gain. Cela permet de tenir compte des éventuelles moins-values de l’année, ou de celles en report.

La flat tax est généralement plus favorable qu’une imposition au barème pour les contribuables imposés dans les tranches d’imposition élevées. Pour ne pas pénaliser les contribuables faiblement imposés, voire non imposables, le législateur a laissé aux contribuables la possibilité de choisir une imposition au barème progressif.

Comparez votre taux d’imposition au taux de la flat tax

L’année 2018 est une année particulière. Du fait de l’année blanche, les revenus imposés au barème seront imposés à un taux moyen d’imposition et non au taux marginal (généralement plus élevé).

Dans le principe, pour faire

Lire la suite sur le revenu.com

0 commentaire

Annonces immobilières