Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Assurance vie : pourquoi les rendements sont-ils aussi bons ?

Le Revenu19/03/2018 à 09:18

Les plus de 1.300 milliards d'euros placés dans les fonds en euros auraient progressé de 1,8% en moyenne en 2017. (© Fotolia)

C'est une bonne nouvelle pour les épargnants et pour l'assurance vie dans son ensemble. Les plus de 1.300 milliards d'euros placés dans les fameux fonds en euros progresseraient en moyenne de 1,8% en 2017, avant prélèvements sociaux (15,5%, 17,2% depuis le 1er janvier 2018) et impôt, selon l'estimation de la Fédération française de l'assurance (FFA).

Un rendement quasi stable par rapport à 2016 (revu légèrement à la hausse par la FFA à 1,9%) et surtout bien supérieur aux attentes. Comment expliquer ce bon résultat.

- Une collecte nette négative

C'est l'explication donnée lors de la traditionnelle conférence de presse «Bilan de l'année 2017 et perspectives 2018» de la FFA par Jean Malhomme, directeur épargne et prévoyance d'Axa et également président de la commission des assurances de personnes de la FFA. Les fonds en euros ont en effet connu une décollecte nette de 12,8 milliards d'euros en 2017. Moins de capitaux à investir à des rendements obligataires très faibles (inférieurs aux rendements du portefeuille des assureurs) limite l'effet dilutif et est donc de nature à soutenir le rendement.

- La remontée des taux d'intérêt

Bernard Spitz, président de la FFA, expliquait lui ce bon résultat par la remontée des taux d'intérêt. Par exemple, l'OAT 10 ans de la France a en effet connu une légère poussée de son rendement.

Lire la suite sur le revenu.com

7 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • ppsoft
    19 mars10:23

    L'assurance vie est une formidable réserve de fonds confiscables facilement en cas de crise ou de dette aiguë (qui nous pendent au nez...). Il est donc important de lui donner une apparence séduisante pour que le mouton ne s'enfuie pas du pré trop vite.

    Signaler un abus

  • frk987
    19 mars10:15

    Moralité de l'affaire, dites vous bien que pour payer du 4,5% il faut sérieusement piocher dans les rendements des contrats actuels. Donc souscrire aujourd'hui, c'est limite folie.

    Signaler un abus

  • frk987
    19 mars10:09

    J'ai la chance d'avoir un contrat antique me garantissant...du 4,5% à vie mais bien sûr sans possibilité de rajouter du fric. MDR lorsque je vois les taux de mes nouveaux contrats où l'on me dit sérieusement que 1% c'est une chance inespérée.

    Signaler un abus

  • dan197
    17 mars09:54

    Restez à l'écart ?

    Signaler un abus

  • er3dw
    16 mars19:30

    le revenu le journal qui toutes les semaines mentionne sur son journal une valeur avec un gain faramineu qu'il avait conseillé d'acheter, on ne sait pas quand, et qui oublie et n'indique jamais toutes les valeurs en perte. Si ils étaient si malin ils ne vendraient pas des journaux ils achèteraient des actions

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.