1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les jeunes ménages accèdent de plus en plus à la propriété
Le Figaro04/12/2018 à 17:35

Les jeunes actifs détiennent de plus en plus fréquemment un patrimoine immobilier.(Crédits: Pexels)

Entre 2010 et 2018, la part des 18-39 ans possédant un patrimoine immobilier a augmenté de plus de 6 points là où elle a reculé de près de 5 points chez les seniors, selon l'Insee.

Bien évidemment, la détention d'un bien immobilier a tendance à augmenter avec l'âge. Et pourtant, depuis 2010, les écarts se resserrent entre les jeunes et les seniors, si l'on en croit une étude de l'Insee. Entre 2010 et 2018, c'est chez les jeunes (18-39 ans) que la part de ménages possédant un patrimoine immobilier (résidences principales ou secondaires, logements loués ou mis à disposition gratuitement) a le plus augmenté (+6,4 points à 23,2% pour les ménages de moins de 30 ans et +4,7 points à 55% pour les ménages âgés d'une trentaine d'années).

Depuis la fin des années 2000, et notamment fin 2016, les jeunes ménages ont profité de taux d'intérêt historiquement bas et d'un allongement de la durée d'emprunt pour accéder plus facilement à la propriété. «Ce sont surtout les jeunes aisés dont l'accès à la propriété a été facilité au fil des années. Entre 1973 et 2013, la part des propriétaires parmi le quart le plus aisé des 25-44 ans a grimpé de 43% à 66%», explique Marie-Cécile Cazenave-Lacrouts, chargée d'études de la division revenus et patrimoine à l'Insee.

À l'inverse, la détention immobilière a fortement reculé (-6,8 points), entre 2010 et 2018, chez les particuliers âgés de 50-69 ans. «Nous supposons que cette baisse est due à un avancement de l'âge où les seniors vendent leur résidence principale ou à un accès à la propriété plus compliqué par rapport à la génération précédente au même âge», ajoute l'économiste. Les 50-69 ans restent malgré tout largement majoritaires parmi les propriétaires (autour de 70%) contre 23% pour les moins de 30 ans.

De manière générale, les Français sont moins nombreux à posséder un patrimoine immobilier: ils sont 61,7% aujourd'hui (88,3% détiennent un patrimoine financier: livrets d'épargne, assurance-vie, actions, épargne retraite, épargne salariale...) contre 62,6% en 2015. Un très léger recul sur trois ans dû essentiellement à celui de la part des ménages qui détiennent au moins une résidence principale (de 58,7% à 57,8% entre 2015 et 2018). «Certes, la détention immobilière a reculé en France depuis 2015 mais c'est l'épaisseur du trait. Elle stagne depuis 2010», relativise Marie-Cécile Cazenave-Lacrouts.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer