1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Investissement locatif : deux prêts immobiliers sur trois sont accordés sans apport
Boursorama avec Newsgene25/09/2018 à 09:30

(Pixabay)

Investir dans la pierre sans apport personnel devient de plus en plus courant. D'après une récente étude Crédit Foncier, cette stratégie permet aux investisseurs de ne pas toucher à leur épargne et de profiter des taux très bas.

Les investisseurs mettent de moins en moins la main à la poche. Dans une étude publiée le 20 septembre dernier, le Crédit Foncier indique qu'un prêt immobilier sur trois (66%) accordé en vue d'un investissement locatif ne comportait aucun apport personnel au premier semestre 2018.  En 2010, c'était moins de six dossiers sur dix (58%).

170 000 euros en moyenne

Cette stratégie permet aux emprunteurs d'éviter de piocher dans leur épargne. Ils peuvent ainsi profiter au maximum des taux historiquement bas. « Le mouvement de baisse des taux enregistré depuis plusieurs années a incité les investisseurs à augmenter significativement la part financée de leur acquisition », expliquent les auteurs de l'étude.

Un dossier de financement sur cinq (23%) dispose d'un apport de 10% maximum. Le prix médian d'un investissement locatif atteint 170 000 euros au premier semestre 2018. « La part des biens immobiliers dont le montant est supérieur à 150 000 euros tend à s'accroître : elle était de 50% en 2010 et de 62% au premier trimestre 2018 », précise Le Crédit Foncier.

L'attrait des zones résidentielles

Comme les années précédentes, les investisseurs choisissent une surface de 45 mètres carrés en moyenne. Dans l'écrasante majorité des cas (92%), ces acheteurs privilégient un appartement. La hausse du prix médian de l'investissement indiquerait une prédilection des emprunteurs pour les zones résidentielles plus chères, estime PAP.fr.

D'après le site d'annonces immobilières, ce serait une façon de sécuriser la valeur de son patrimoine. Le Crédit Foncier évalue à 71 000 euros annuels le revenu annuel médian des ménages qui investissent dans l'immobilier locatif au premier semestre 2018. Ce secteur semble répondre à leurs attentes, puisque 93% des investisseurs se disent satisfaits.

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • akelacca
    25 septembre10:19

    Sans apport peut être mais Il faut relativiser. Avec 71K€ de revenu moyen, et un achat moyen de 170 K€ si l'on imagine un emprunt sur 12 ans ou plus, cela signifie que si le bien ne rapporte rien, la charge pour le foyer est de 20% de ses revenus.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer