Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Fininpierre a des idées

Primaliance05/11/2014 à 00:00

En demandant à l'assemblée de relever son autorisation d'emprunt à 5 m€, Fininpierre cherche sans doute à se doter des moyens accrus pour revaloriser son portefeuille. Outre des acquisitions, la SCPI montre aussi par l'étendue de ses travaux qu'elle ne néglige pas ses actifs plus anciens.

Fininpierre (Foncia Pierre Gestion) est parvenue a tenir le cap en 2013 malgré des entreprises locataires toujours en quête d'économies.

Le taux d'occupation financier qui atteint en moyenne 87,72 % (88,43 % en 2012) oblige la société de gestion a faire preuve d'une forte réactivité pour relouer les locaux vacants. Reste que les difficultés locatives n'ont pas empêché Fininpierre de verser un dividende au même niveau que 2012 : 30,33€. Avec un résultat distribuable de 28,09€, ce montant a été rendu possible en puisant 2,23€ dans le report à nouveau. Celui s'élève donc maintenant à 8,42€. « Bien qu'entamé, il reste confortable » souligne le conseil de surveillance. Il représente encore, plus d'un trimestre de distribution.

A noter également, l’encourageant historique de performance de la SCPI. Au cours des 5 dernières années, le dividende a enregistré une hausse  cumulée de 4,72 % après un pic atteint en 2010 (31,2€). Surtout, le prix moyen acquéreur est passé de 455,31€ en 2008 à 520,51€ en 2013 (521,7€ au 20 octobre) soit une hausse de 14,32% sur 6 ans. Cette performance est le fruit d'une politique d'arbitrage et de travaux entamée depuis plusieurs années.

A la tête d'un patrimoine de 72 actifs (37 576m2) à dominante de bureaux (81,97%), Fininpierre a réalisé l'année dernière plusieurs investissements (2,85m€) lui « permettant de maintenir des prévisions de loyers 2014 au niveau de 2013. Il s'agit des bureaux à Lyon (1,47m€) et d'un local commercial parisien (laboratoire) en indivision avec Rocher Pierre 1 et Placement Pierre Select 1 (1,38m€). De plus la SCPI s'est enrichie – toujours en indivision- d'un autre commerce (Paris 12ème) loué sur la base d'un bail ferme courant jusqu'au 30 juin 2024. Le recours à l'emprunt n'a pas été utilisé. Mais, en attendant « les arbitrages programmés à venir » il va être utilisé à hauteur de 2m€ pour financer l'immeuble dans le 12ème. Ce n'est pas tout, Fininpierre a demandé lors de la dernière assemblée à relever son autorisation d'emprunt … à 5m€. Autrement dit, la SCPI a des idées tout en sachant qu'elle avance calmement sur le chemin d'un patrimoine qui se renouvelle et se modernise. Cette « gestion prudente et avisée » a d'ailleurs été saluée par le conseil de surveillance. Pour autant, l'organe de contrôle est bien« conscient des difficultés à venir ».

Parallèlement, au resserrement des frais généraux des clients- locataires, il remarque, « l'inévitable vieillissement des actifs ». A cette fin, des choix stratégiques « aussi bien en internes qu'en externes » devront être faits de manière à poursuivre l'adaptation du patrimoine et réduire la vacance (16 % du portefeuille). D'ores et déjà la SCPI se fixe comme objectif prioritaire l'entretien de ses immeubles. Fin 2013, le poste provisions pour grosses réparations représente 1,16m€ après une dotation de 149,3k€ et une reprise de 216,2 k€. Les travaux de natures ou de montants variés ont concerné une quarantaine d’immeubles dont près de la moitié ont porté sont des actifs vacants. Le but est clair : il convient de « créer les conditions d'occupation permettant une distribution au nouveau des résultats de la SCPI ».

Pour l'heure, le 3ème trimestre confirme une stabilisation du taux d'occupation financier (87,76%). 2 « petits » bureaux vacants (Boulogne, Nantes) ont été cédés pour un total de 955k€. Les 3 premiers dividendes se sont élevés chacun à 7,2€ contre 7,44€ sur les mêmes périodes de 2013.


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.