1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Crédit immobilier: emprunter sans apport, est-ce possible?
Le Figaro03/03/2019 à 07:00

Crédit immobilier: emprunter sans apport, est-ce possible? (Credits Photo: Adobe Stock)

ANALYSE VIDÉO - Afin de couvrir d'éventuels défaut de paiement, l'obtention d'un prêt immobilier nécessite un minimum d'apport personnel. Est-ce un mythe ou une réalité? Éclairage avec nos experts.

Il est généralement établi qu'il faut disposer d'au moins 10% du montant de la somme d'un bien immobilier pour décrocher un crédit immobilier. Si la maison ou l'appartement convoité est d'une valeur de 200.000 euros par exemple, l'apport personnel nécessaire doit être de 20.000 euros. Cette base de calcul véhiculée par les banques est tenace depuis plusieurs décennies. Est-elle strictement appliqué aujourd'hui?

L'importance du statut dans l'emploi

Cécile Roquelaure, porte-parole d'Empruntis, explique en guise de préalable. «Lors de la demande de crédit immobilier, le statut dans l'emploi est un premier élément à prendre en compte par le banquier. Le sacro-saint CDI a toujours les faveurs de l'établissement prêteur car il rassure sur le fait d'avoir des revenus réguliers. Aujourd'hui, 9 emplois créés sur 10 sont plutôt signés en CDD ou en contrats précaires, intérim etc. Le banquier va demander 3 ans d'historique de revenus pour voir si la situation est stable et les revenus sont suffisamment réguliers et plutôt en évolution positive. C'est la première étape pour la constitution du dossier. Ensuite, si l'apport personnel est toujours un plus qui rassure, ce n'est absolument pas une obligation.» souligne-t-elle.

Des critères d'attribution élargis

Sur ce point, la directrice des études d'Empruntis est catégorique: «Il est possible d'emprunter sans apport personnel aujourd'hui et beaucoup plus souvent qu'il y a quelques années». Selon elle, de très nombreuses banques ont élargi les critères d'attribution et proposent d'emprunter sans apport.

Cependant, afin d'obtenir gain de cause, quelques règles sont à respecter. «Il faut montrer au banquier que la gestion de vos comptes est parfaite et que si vous n'avez pas d'apport ce n'est pas parce que vous êtes dépensier mais que vous avez eu à couvrir des frais importants: un véhicule à changer, des réparations, des frais d'études pour vos enfants, les conséquences d'un divorce, une rentrée dans la vie active etc...Et donc, vous n'avez pas eu la possibilité ni le temps de mettre de l'épargne de côté.»

La règle d'or lorsque l'on veut emprunter sans apport, est donc de «montrer patte blanche» afin de rassurer le banquier et lui démontrer que l'absence d'apport n'est pas un manque de préparation du projet immobilier. A titre d'exemple, Empruntis, a financé en 2018, 15 % de dossiers de primo-accédants sans apport contre 7 % il y a 4 ans.

Le choix d'emprunter sans apport

Nicolas Pécourt, spécialiste des questions relatives au crédit le confirme: «Il est possible d'obtenir un emprunt sans apport personnel. Il est même possible d'obtenir un prêt immobilier en finançant d'autres frais comme les travaux. C'est un cas qui est relativement classique dans le cadre de l'accession à la propriété. Avec la baisse des soutiens des pouvoirs publics (suppression de APL accession, recentrage du PTZ) de nombreux ménages ont besoin d'avoir recours à un prêt sans apport et c'est également le cas dans le cadre d'un investissement locatif. Une étude du Crédit Foncier en 2018 a mis en lumière le fait que beaucoup de ménages plus aisés et souhaitant profiter de l'attractivité des taux d'intérêt, ont fait le choix d'emprunter plus mais avec 0 % d'apport initial.»

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer