Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Arrêts maladie : vers la fin de la majoration des indemnités pour les parents de familles nombreuses
information fournie par Boursorama avec Newsgene02/10/2019 à 13:01

Arrêts maladie : vers la fin de la majoration des indemnités pour les parents de familles nombreuses

Arrêts maladie : vers la fin de la majoration des indemnités pour les parents de familles nombreuses

Les parents ayant au moins trois enfants font actuellement l'objet d'une majoration de leurs indemnités journalières versées en cas d'arrêt maladie supérieur à un mois. Mais cet avantage devrait être supprimé à partir du 1er juillet 2020 avec à la clé des économies évaluées à 145 millions d'euros mais aussi plus d'égalité entre les assurés sociaux, assure le gouvernement.

La majoration des indemnités réservée aux parents de familles nombreuses en arrêt maladie devrait disparaître à partir du 1er juillet 2020, rapporte Capital. Les salariés à la tête d'un foyer comptant trois enfants ou plus bénéficient aujourd'hui d'un régime plus avantageux que les autres assurés. Au-delà du 31e jour d'arrêt maladie, ils perçoivent 66,66% de leur salaire journalier de base dans la limite de 60 euros par jour, contre 50% pour les autres salariés.

Les employeurs inquiets

Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) présenté au Conseil des ministres le 9 octobre prochain devrait mettre fin à ce régime particulier.

Après l'entrée en vigueur de la loi, les assurés travaillant depuis plus d'un an pour une société verront la baisse de l'indemnité versée par la Sécu compensée par leur employeur. Le patronat ne voit pas la mesure d'un bon œil. « Nous nous opposons aujourd’hui à cette nouvelle mesure, qui plus est, sans qu’il y ait eu de concertation en amont », a ainsi réagi Alain Griset, responsable de l’Union des entreprises de proximité (U2P).

Equité et économies

Le gouvernement estime pouvoir économiser autour de 145 millions d'euros grâce à cette coupe dans les indemnités journalières. Avec cette mesure, il veut « poursuivre l’effort de simplification de la réglementation dans un double objectif d’équité entre assurés et de maîtrise de la dépense », rapporte Capital.

Le changement devrait intervenir le 1er juillet 2020 et concerner les arrêts maladie délivrés après cette date ainsi que ceux dont la durée n'a pas encore atteint 30 jours consécutifs au 1er juillet 2020.

6 commentaires

  • 06 octobre09:41

    Les mains tendues ont de beaux jours devant elles..... mais jusqu'a Qd? L'exode Est en marche


Annonces immobilières