Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Explosion à Beyrouth  - page 10

Mardi 4 août en début de soirée, une double explosion a retenti dans la zone portuaire de Beyrouth, la capitale du Liban. Selon les autorités, cette violente déflagration serait liée à un incident s'étant déroulé dans un bâtiment contenant plus de 2.500 tonnes de nitrate d'amonium. Cette substance, utilisée comme engrais, est déjà à l'origine de plusieurs catastrophes dont celle d'AZF à Toulouse en 2001. Selon la Croix-Rouge, l'explosion a fait au moins 100 morts et 4000 blessés mais ce bilan provisoire risque de s'alourdir dans les jours qui viennent.

  • information fournie par Reuters28.10.202109:49

    BEYROUTH, 28 octobre (Reuters) - Le juge libanais chargé de l'enquête sur l'explosion du port de Beyrouth en août 2020, Tarek Bitar, a annulé jeudi l'audition prévue de l'ancien Premier ministre Hassan Diab après que ce dernier a déposé une plainte contre les poursuites le visant, a-t-on appris auprès d'une source judiciaire. Les défenseurs de Hassan Diab, Premier ministre démissionnaire qui assurait l'intérim au moment de l'explosion, ont déposé ce recours mercredi

  • information fournie par Reuters26.10.202112:18

    BEYROUTH, 26 octobre (Reuters) - Le Premier ministre libanais Najib Mikati a dit mardi espérer que le gouvernement puisse rapidement se réunir alors que son action demeure paralysée par les tensions autour de l'enquête sur l'explosion au port de Beyrouth l'an dernier. Najib Mikati n'a pas pu convoquer de conseil des ministres depuis le 12 octobre faute d'accord sur le travail du juge d'instruction Tarek Bitar, que le Hezbollah et ses alliés chiites accusent de partialité

  • information fournie par Reuters25.10.202106:57

    (Reuters) - Les négociations entre le Fonds monétaire international (FMI) et le Liban sur un programme d'assistance financière devraient redémarrer en novembre, a dit dimanche le ministre des Affaires étrangères libanaise Abdullah Bou Habib à la chaîne Al Jadeed. Dans une interview à Reuters, le ministre libanais de l'Economie, Amin Salam, a déclaré vendredi que le nouveau gouvernement de Najib Mikati espérait ouvrir des négociations officielles pour un accord avec le FMI d'ici la fin de l'année, ou en début d'année prochaine, sans toutefois s'attendre à une allocation des fonds avant les élections législatives de mars 2022

  • information fournie par Reuters24.10.202122:19

    24 octobre (Reuters) - Les négociations entre le Fonds monétaire international (FMI) et le Liban sur un programme d'assistance financière devraient redémarrer en novembre, a dit dimanche le ministre des Affaires étrangères libanaise Abdullah Bou Habib à la chaîne Al Jadeed. Dans une interview à Reuters, le ministre libanais de l'Economie, Amin Salam, a déclaré vendredi que le nouveau gouvernement de Najib Mikati espérait ouvrir des négociations officielles pour un accord avec le FMI d'ici la fin de l'année, ou en début d'année prochaine, sans toutefois s'attendre à une allocation des fonds avant les élections législatives de mars 2022

  • information fournie par France 2421.10.202109:38

    Au Liban, l'enquête sur la double explosion du port de Beyrouth exacerbe les tensions politiques et communautaires. Le Hezbollah et le mouvement chiite Amal tentent d'obtenir le dessaisissement du juge Tarek Bitar, en charge de l'enquête

  • information fournie par France 2419.10.202122:37

    À la suite des affrontements meurtriers, le Liban est-il "à la veille d'affrontements généralisés intercommunautaires" ? Joseph Bahout, Professeur à l'Université Américaine de Beyrouth, répond avec deux questions essentielles : "Jusqu'où irait le Hezbollah et son partenaire chiite Amal pour torpiller l'enquête afin d'obtenir le dessaisissement du juge Bitar dans l'affaire de l'explosion du port" ? Ensuite, ce qui est aussi inquiétant, et ce qu'il faut déterminer, estime le Professeur Bahout, qui est derrière le déclenchement de la fusillade ? "Il s'agit de savoir qui essaye de jeter l'huile sur le feu, soit pour envoyer un message de dissuasion très fort à la garde du Hezbollah, soit peut-être aussi d'entraîner le pays dans une spirale généralisée d'escalade".

  • information fournie par Reuters19.10.202112:07

    BEYROUTH, 19 octobre (Reuters) - Le Parlement libanais a voté mardi la tenue d'élections législatives le 27 mars, a-t-on appris de sources parlementaires. Les élections étaient initialement prévues en mai mais une date antérieure a été retenue afin de ne pas entrer en conflit avec le mois de jeûne musulman du Ramadan

  • information fournie par Reuters18.10.202121:34
    9

    BEYROUTH (Reuters) - Le Hezbollah est fort de 100.000 combattants aguerris et n'a jamais été aussi puissant, a déclaré lundi le chef du mouvement chiite libanais, Sayyed Hassan Nasrallah, dans une allocution télévisée quatre jours après les affrontements les plus meurtriers qu'ait connus Beyrouth depuis plus de 10 ans

  • information fournie par Reuters18.10.202121:23

    BEYROUTH, 18 octobre (Reuters) - Le Hezbollah est fort de 100.000 combattants aguerris et n'a jamais été aussi puissant, a déclaré lundi le chef du mouvement chiite libanais, Sayyed Hassan Nasrallah, dans une allocution télévisée quatre jours après les affrontements les plus meurtriers qu'ait connus Beyrouth depuis plus de 10 ans

  • information fournie par Reuters17.10.202112:14

    BEYROUTH, 17 octobre (Reuters) - Le patriarche maronite libanais Bechara Boutros al-Rai, le plus haut dignitaire religieux chrétien, a déclaré dimanche que le système judiciaire du pays devait être exempt de toute ingérence politique et d'"activisme" sectaire, dans un contexte de tensions croissantes autour l'enquête sur l'explosion du port de Beyrouth en août 2020. Bechara Boutros al-Rai a également déclaré qu'il était inacceptable qu'un parti ait recours à des menaces ou à la violence après les troubles meurtriers de la semaine passée liés à l'enquête, qui ont été le pire bain de sang dans les rues du Liban depuis plus d'une décennie

  • information fournie par Reuters16.10.202119:34

    (Actualisé avec le Courant patriotique libre) LE CAIRE, 16 octobre (Reuters) - Le ministre libanais de la Justice Henry Khoury a apporté samedi son soutien à Tarek Bitar, le juge chargé de l'enquête sur l'explosion du port de Beyrouth en août 2020, affirmant qu'il avait le droit de convoquer toute personne qu'il souhaitait, selon la télévision Al Jadeed. Les tensions autour de l'enquête sur l'explosion meurtrière dans le port de Beyrouth ont donné lieu jeudi aux pires violences dans la capitale libanaise depuis plus de dix ans, six chiites ayant été abattus lors d'une manifestation au cours d'une journée ravivant le souvenir de la guerre civile de 1975-1990

  • information fournie par Reuters16.10.202117:48

    LE CAIRE, 16 octobre (Reuters) - Le ministre libanais de la Justice Henry Khoury a déclaré samedi que Tarek Bitar, le juge chargé de l'enquête sur l'explosion du port de Beyrouth en août 2020, avait toute autorité pour mener l'enquête et qu'il avait le droit de convoquer qui il souhaitait, selon la télévision Al Jadeed. (Reportage Omar Fahmy, version française Matthieu Protard)

  • information fournie par France 2415.10.202120:09

    Cette semaine, au moins sept personnes ont été tuées au Liban lors d'un rassemblement organisé par le Hezbollah et le parti Amal. Au Burkina Faso, le procès de l'assassinat de Thomas Sankara a été ajourné au 25 octobre

  • information fournie par France 2415.10.202116:47

    Des manifestations contre la gestion de l'enquête sur l'explosion du port de Beyrouth ont fait sept morts et des dizaines de blessés jeudi 14 octobre au Liban. Le pays est en proie à des tensions politiques, économiques et sociales dont il a du mal à se sortir

  • information fournie par France 2415.10.202115:13

    Au moins 33 personnes ont été tuées lors de la prière du vendredi dans un attentat-suicide contre une mosquée chiite de la ville de Kandahar, dans le sud de l'Afghanistan, le berceau des talibans, ainsi défiés en plein cœur de leur fief traditionnel.

  • information fournie par France 2415.10.202114:39

    Noha BAZ, pédiatre libanaise, présidente de l'ONG Les Petits Soleils : "la violence de ce qu'on a entendu m'a rappelé la guerre lorsque j’étais enfant"

  • information fournie par France 2415.10.202112:31

    Les explosions ont touché le lieu de culte chiite, située dans le centre de Kandahar, au moment de la grande prière hebdomadaire du vendredi. Elles ont fait au moins 7 morts et de nombreux blessés

  • information fournie par France 2415.10.202111:45
    1

    À la une ce la presse, ce vendredi 15 octobre, l'hommage de la presse française à Samuel Paty, assassiné voilà un an, le Liban sous le choc après des affrontements à Beyrouth et un tueur en Norvège.

  • information fournie par France 2415.10.202111:31

    Une manifestation organisée par le Hezbollah et ses alliés chiites contre le juge chargé de l'enquête a dégénéré jeudi 14 octobre à Beyrouth, faisant quatre morts et une vingtaine de blessés et transformant des quartiers de la capitale libanaise en zone de guerre.

  • information fournie par France 2415.10.202111:17

    Des affrontements se sont déroulés près du Palais de justice de Beyrouth, où se sont massés des partisans de deux mouvements chiites pour exiger le remplacement du juge Tareq Bitar, chargé de l'enquête sur l'explosion au port de Beyrouth l'an dernier, qui veut interroger de hauts responsables dont deux ex-ministres d'Amal.