1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Banque Centrale Européenne (BCE)

La Banque Centrale Européenne (BCE) a été créée en 1998 et son siège est basé à Francfort -sur-le-Main en Allemagne. C'est la principale institution monétaire de l'Union Européenne. Elle a pour rôle de gérer la monnaie unique, assurer la stabilité des prix et applique la politique économique et monétaire de l'Union Européenne. Elle dispose des mêmes prérogatives qu'une banque centrale classique mais son champs d'intervention concerne les pays intégrés dans la zone Euro. La BCE fixe les taux d'intérêts auxquels elle prête aux banques commerciales de la zone Euro. Elle veille également à la sécurité et la solidité du système bancaire européen. La BCE travaille en collaboration avec les banques centrales nationales des pays de l'Union Européenne et supervise leur collaboration au sein de l'eurosystème.

  • Reuters04.02.201911:02

    BUDAPEST, 4 février (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) devrait disposer de pouvoirs accrus en matière de prévention des bulles financières dans la zone euro car les instruments dont disposent les autorités nationales manquent souvent de cohérence, a déclaré lundi Yves Mersch, l'un des membres du directoire de l'institution. Le maintien par la BCE de taux d'intérêt très bas alimente les craintes de voir se former des bulles financières et pour l'instant, la prévention de ces risques relève des autorités nationales

  • Reuters31.01.201919:10

    FRANCFORT (Reuters) - Le passage à vide que traverse l'économie allemande sera plus marqué et plus long qu'estimé initialement et le flux de mauvaises nouvelles est encore loin d'être tari, a déclaré jeudi Jens Weidmann, le président de la Bundesbank. Il a ajouté que l'inflation dans la zone euro devrait être plus faible que prévu en raison de la baisse des cours du pétrole mais a jugé que la Banque centrale européenne (BCE) ne devait pas pour autant retarder inutilement la normalisation de sa politique monétaire

  • Reuters31.01.201918:02

    (Actualisé avec précisions et contexte) FRANCFORT, 31 janvier (Reuters) - Le passage à vide que traverse l'économie allemande sera plus marqué et plus long qu'estimé initialement et le flux de mauvaises nouvelles est encore loin d'être tari, a déclaré jeudi Jens Weidmann, le président de la Bundesbank. Il a ajouté que l'inflation dans la zone euro devrait être plus faible que prévu en raison de la baisse des cours du pétrole mais a jugé que la Banque centrale européenne (BCE) ne devait pas pour autant retarder inutilement la normalisation de sa politique monétaire

  • Reuters31.01.201917:28

    31 janvier (Reuters) - Le passage à vide que traverse l'économie allemande sera plus marqué et plus long qu'estimé initialement et l'inflation dans la zone euro devrait être inférieure cette année au niveau anticipé, a déclaré jeudi Jens Weidmann, le président de la Bundesbank. L'Allemagne, après avoir été pendant plusieurs années le principal moteur économique de la zone euro, a vu son produit intérieur brut (PIB) se contracter au troisième trimestre de l'an dernier et une panne de croissance prolongée pourrait obliger la Banque centrale européenne (BCE) à revoir son projet de normalisation de sa politique monétaire, qui passe par une remontée des taux d'intérêt

  • Reuters30.01.201920:11

    (Reuters) - Le gouverneur de la Banque d'Irlande, Philip Lane, est le seul candidat en lice pour remplacer Peter Praet, le chef économiste de Banque centrale européenne (BCE), à l'expiration de son mandat en mai, a déclaré mercredi Mário Centeno, le président de l'Eurogroupe. Lane, 49 ans, dirige la banque centrale irlandaise depuis 2015, poste auquel il a pu superviser le solide rebond de son pays après la crise financière

  • Reuters30.01.201918:55

    30 janvier (Reuters) - Le gouverneur de la Banque d'Irlande, Philip Lane, est le seul candidat en lice pour remplacer Peter Praet, le chef économiste de Banque centrale européenne (BCE), à l'expiration de son mandat en mai, a déclaré mercredi Mário Centeno, le président de l'Eurogroupe. Lane, 49 ans, dirige la banque centrale irlandaise depuis 2015, poste auquel il a pu superviser le solide rebond de son pays après la crise financière

  • Reuters28.01.201916:07

    FRANCFORT, 28 janvier (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) peut reprendre ses achats d'obligations sur les marchés si nécessaire mais il est peu probable qu'elle ait besoin de recourir à une telle option cette année, a déclaré lundi son président, Mario Draghi. "Si les choses se passent très mal, nous pouvons encore réutiliser d'autres instruments de notre boite à outils", a-t-il dit devant la commission des Affaires économiques du Parlement européen à Bruxelles, en réponse à une question sur la possibilité d'une reprise de tels achats

  • Reuters28.01.201915:15

    BRUXELLES, 28 janvier (Reuters) - L'évolution de la situation économique dans la zone euro a été plus mauvaise qu'attendu ces derniers mois et l'incertitude ambiante pèse sur le sentiment général, a déclaré lundi Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne (BCE). "La persistance d'incertitudes, liées en particulier à des facteurs géopolitiques et à la menace du protectionnisme, pèse sur le sentiment économique", a-t-il dit devant la commission des Affaires économiques du Parlement européen à Bruxelles, des propos très proches de ceux tenus jeudi lors d'une conférence de presse qui a suivi la réunion du Conseil des gouverneurs de la BCE

  • Ecorama28.01.201911:40

    Selon Mario Draghi, les risques qui pèsent sur la conjoncture en zone euro auraient augmenté. Faut-il s'inquiéter ? La situation se dégrade-t-elle vraiment ? L'analyse d'Eric Heyer, directeur du département Analyse et prévision à l'OCFE

  • Cercle Finance25.01.201912:07

    (CercleFinance.com) - Vendredi midi sur le marché des changes, la monnaie unique européenne se reprenait modérément face à sa contrepartie américaine (+ 0,26% à 1,1333 dollar) après la baisse marquée enregistrée la veille (- 0,69%) après une réunion terne de la BCE

  • Reuters25.01.201911:15
    1

    FRANCFORT (Reuters) - La croissance économique et l'inflation dans la zone euro pourraient ralentir davantage qu'anticipé jusqu'à présent, montre vendredi l'enquête de la Banque centrale européenne (BCE)auprès des prévisionnistes professionnels, qui conforte le scénario évoqué la veille par le président de l'institution. Mario Draghi a en effet averti jeudi, à l'issue de sa première réunion de politique monétaire de l'année, que le passage à vide de l'économie des 19 pourrait être plus long et plus marqué que prévu initialement, un message dans lequel les observateurs ont vu le signal d'un report possible de la première hausse de taux de la BCE

  • Reuters25.01.201911:06

    FRANCFORT, 25 janvier (Reuters) - La croissance économique et l'inflation dans la zone euro pourraient ralentir davantage qu'anticipé jusqu'à présent, montre vendredi l'enquête de la Banque centrale européenne (BCE)auprès des prévisionnistes professionnels, qui conforte le scénario évoqué la veille par le président de l'institution. Mario Draghi a en effet averti jeudi, à l'issue de sa première réunion de politique monétaire de l'année, que le passage à vide de l'économie des 19 pourrait être plus long et plus marqué que prévu initialement, un message dans lequel les observateurs ont vu le signal d'un report possible de la première hausse de taux de la BCE

  • Reuters25.01.201911:02

    PARIS (Reuters) - (Répétition: Changement titre et 1er paragraphe.) La Banque centrale européenne (BCE) restera engagée à maintenir des taux d'intérêt très bas et elle pourrait envisager des opérations de financement au bénéfice des banques, a déclaré vendredi le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau

  • Cercle Finance25.01.201911:02

    (CercleFinance.com) - Après avoir gagné plus de 0,6% à près de 4872 points, le CAC40 prend encore 0,7% ce matin vers 4907 points, toujours encouragé par le statu quo prudent de la BCE sur sa politique monétaire de la veille

  • Reuters25.01.201911:00

    (Changement titre et 1er §) PARIS, 25 janvier (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) restera engagée à maintenir des taux d'intérêt très bas et elle pourrait envisager des opérations de financement au bénéfice des banques, a déclaré vendredi le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau. Après avoir, le mois dernier, mis un terme à son massif programme d'assouplissement quantitatif (QE), la BCE a confirmé jeudi son intention d'attendre au moins l'été avant d'envisager un relèvement de taux et Mario Draghi a reconnu que les risques pour la croissance de la zone euro étaient désormais orientés à la baisse

  • Cercle Finance25.01.201910:33

    (CercleFinance.com) - Les principales places de marché européennes s'affichent dans le vert ce vendredi matin, rassurées par le statu quo prudent de la BCE sur sa politique monétaire de la veille

  • AOF24.01.201918:01

    (AOF) - L'euro a creusé ses pertes après la début de la conférence de presse de Mario Draghi, avant de reprendre de la hauteur. La devise européenne cédait 0,31% à 1,1345 dollar vers 17h40

  • AOF24.01.201917:57

    (AOF) - Les principaux marchés actions européens ont clôturé dans le vert, soutenus par la BCE et des résultats d'entreprises encourageants. Le CAC 40 a gagné 0,65% à 4 871,96 points tandis que l'Euro Stoxx 50 a progressé de 0,46% à 3 126,31 points

  • Reuters24.01.201916:11

    * Pas de hausse de taux avant au moins l'été * Mario Draghi juge les risques orientés à la baisse * Les salaires devraient soutenir l'inflation, juge-t-il * La BCE peut attendre avant d'agir (Actualisé avec la conférence de presse de Mario Draghi) par Balazs Koranyi et Francesco Canepa FRANCFORT, 24 janvier (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) a laissé sa politique monétaire inchangée jeudi, comme attendu, mais son président Mario Draghi a reconnu que les risques pour la croissance de la zone euro étaient désormais orientés à la baisse. L'économie de la zone euro connaît actuellement son plus fort ralentissement depuis cinq ans, ce qui soulève des interrogations quant à la capacité de la BCE à relever ses taux, pour la première fois depuis dix ans, dans le courant de l'année, comme elle le souhaite

  • Reuters24.01.201915:07

    PARIS, 24 janvier (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) a revu son évaluation des risques à la baisse jeudi, prenant en compte la multiplication des vents contraires et suggérant que la normalisation de sa politique monétaire pourrait prendre plus de temps que prévu. Le président de l'institut d'émission, Mario Draghi, a déclaré que les risques sur la croissance étaient désormais orientés à la baisse, après les avoir longtemps jugés "équilibrés", admettant implicitement que l'économie de la zone euro ralentit plus fortement qu'anticipé il y a encore quelques semaines

Les Risques en Bourse

Fermer