Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Impôts 2021: n'oubliez pas vos dépenses défiscalisantes
Dernière mise à jour le : 08/01/2021

Pour partir du bon pied, faites le point sur vos dépenses déductibles de vos impôts crédit photo : CREDIT_NON_AFFICHE

Pour partir du bon pied, faites le point sur vos dépenses déductibles de vos impôts crédit photo : CREDIT_NON_AFFICHE

Certaines dépenses payées en 2020 vont vous permettre de payer moins d'impôts en 2021. Selon le cas, vous pouvez les déduire de vos revenus imposables de 2020, ou bien elles vous donnent droit à une réduction d'impôt ou à un crédit d'impôt. Voici les dépenses qui allégeront votre note à payer à l'administration fiscale cette année.

Sommaire:

  • Les charges déductibles de votre revenu imposable
  • Des déductions toujours limitées
  • Les réductions et les crédits d'impôt

Les charges déductibles de votre revenu imposable

Plusieurs stratégies peuvent être mises en œuvre pour diminuer votre impôt sur le revenu. L'une d'elles consiste à imputer certaines dépenses payées dans l'année du revenu imposable de votre foyer fiscal. La loi vous autorise en effet à déduire certaines charges telles que les pensions alimentaires versées à vos parents ou vos enfants dans le besoin, les frais d'accueil d'une personne âgée à votre domicile, les primes versées sur un produit d'épargne retraite type PER, PERP ou régime Préfon, ou encore les versements réalisés auprès du régime de la retraite mutualiste du combattant. Prenez garde. Seules les charges limitativement énumérées par le Code général des impôts peuvent être prises en compte. Si vous avez engagé d'autres dépenses ou supporté d'autres charges en 2020, vous ne pouvez pas les déduire.

Seules les dépenses payées dans l'année peuvent être prises en compte. De plus, vous devez être en mesure de prouver la réalité des dépenses dont vous demandez la déduction. Vous devez donc conserver les justificatifs de vos charges, pour les présenter à l'administration fiscale si elle vous les réclame dans le cadre d'un contrôle de votre déclaration de revenus.

À noter

Les dépenses déductibles du revenu imposable de votre foyer fiscal se distinguent des charges que vous pouvez déduire des différentes catégories de revenus que vous encaissez (vos salaires, vos bénéfices professionnels, vos loyers, vos dividendes...): frais professionnels, charges foncières, frais financiers...

Des déductions toujours limitées

Vous ne pouvez pas tenir compte de l'intégralité des dépenses que vous avez supportées. Leur montant déductible est presque toujours limité. Par exemple, la pension alimentaire versée en 2020 à un enfant majeur dans le besoin qui ne fait pas partie de votre foyer fiscal est déductible à hauteur d'un plafond fixé à 5.959 euros. Si vous lui avez versé plus, l'excédent est perdu: vous ne pouvez pas le déduire de votre revenu imposable de 2020, ni le reporter sur votre revenu imposable des prochaines années.

De même, les primes d'épargne retraite versées en 2020 sont déductibles uniquement à hauteur de 10% de vos revenus professionnels de 2019 et dans la limite maximale de 32.419 euros. L'administration fiscale vous autorise toutefois à ajouter à ce plafond la part de celui auquel vous aviez droit les trois dernières années, mais que vous n'avez pas utilisée. Si vous êtes marié ou pacsé, vous pouvez aussi majorer votre plafond de déduction de la part du plafond de déduction de 2020 de votre conjoint ou partenaire qu'il n'a pas utilisée.

Les réductions et les crédits d'impôt

La loi vous autorise aussi à déduire certaines dépenses et certains investissements réalisés en 2020 de l'impôt dû par votre foyer fiscal sur les revenus que vous avez encaissés en 2020, sous la forme de réductions d'impôt ou de crédits d'impôt. Au total, une vingtaine de dispositifs défiscalisants peuvent vous permettre de réduire la note à payer.

Vous avez droit, par exemple, à une réduction d'impôt si vous avez fait un don à une œuvre d'intérêt général, si vous avez investi dans le capital d'une PME ou si vous avez réalisé un investissement locatif dans le cadre du dispositif Pinel ou Denormandie. Vous pouvez, par ailleurs, bénéficier d'un crédit d'impôt pour vos dépenses d'emploi d'un salarié à domicile, pour vos frais de garde d'enfants hors de votre domicile ou pour certains travaux réalisés dans votre habitation principale en 2020.

Là encore, le montant de chacune des réductions d'impôt et de chacun des crédits d'impôt que vous pouvez imputer est limité. Par exemple, la réduction d'impôt PME est plafonnée à 25% de vos versements annuels, retenus dans la limite de 50.000 euros (le double si vous êtes marié ou pacsé), et le crédit d'impôt emploi à domicile est plafonné à 50% de vos dépenses annuelles, retenues dans la limite de 12.000 euros à 20.000 euros selon la composition de votre foyer. En outre, la plupart de ces avantages fiscaux sont soumis au plafonnement global des niches fiscales, mécanisme qui consiste à limiter le montant total des réductions et crédits d'impôt à 10.000 euros par an et par foyer fiscal (18.000 euros pour certains investissements).

Contrainte supplémentaire, le bénéfice des réductions et crédits d'impôt est toujours conditionné au respect d'engagements stricts. Par exemple, la réduction d'impôt Pinel vous impose d'investir dans certaines zones du territoire et de louer le logement acquis pendant au moins six ans moyennant un loyer plafonné. La réduction d'impôt PME vous oblige à conserver les titres acquis pendant au moins cinq ans. Si vous ne respectez pas les engagements imposés, l'avantage obtenu pourra être remis en cause par l'administration fiscale, et vous devrez alors payer un supplément d'impôt.

Réduction ou crédit d'impôt, quelle différence?

Si vous avez supporté, à la fois, des dépenses ouvrant droit à des réductions d'impôt et à des crédits d'impôt en 2020, les services fiscaux déduiront les premières avant les seconds. Si vos réductions d'impôt sont supérieures à l'impôt de votre foyer, l'excédent sera perdu, sauf exception. En revanche, si vos crédits d'impôt sont supérieurs à votre impôt, le reliquat vous sera remboursé durant l'été 2021 (sauf si la somme à vous restituer est inférieure à 8 euros). Si vous n'êtes pas imposable ou si vous l'êtes peu, vous avez donc intérêt à privilégier les dépenses ouvrant droit à un crédit d'impôt à celles ouvrant droit à une réduction d'impôt.

En savoir plus

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer