Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Réforme de l'épargne retraite : un chantier long et délicat pour le gouvernement
information fournie par Boursorama avec Newsgene02/11/2018 à 15:58

(Pixabay / Geralt)

(Pixabay / Geralt)

La loi Pacte, votée début octobre par les députés, doit doper l'épargne retraite. Mais les Français devront se montrer patients avant d'avoir accès aux nouveaux produits. Les poids lourds du secteur ne s'attendent pas à les proposer avant l'automne 2020.  

Les Français devront encore attendre plusieurs mois pour profiter des mesures concernant l'épargne retraite contenues dans la loi Pacte, adoptée début octobre à l'Assemblée nationale. Non seulement la réforme ne sera pas appliquée avant l'été prochain, mais elle devra ensuite être mise en pratique par les professionnels du secteur, rapporte Les Echos.

Atteindre les 300 milliards d'encours à la fin du quinquennat 

Aujourd'hui, l'épargne retraite est encore très loin de l'assurance vie, qui reste l'un des placements préférés des Français et qui pèse 1 700 milliards. Rien à voir avec les 200 milliards d'encours de l'épargne retraite. L'objectif du gouvernement est d'atteindre les 300 milliards d'euros d'ici la fin du quinquennat.

Pour y parvenir, la loi Pacte a prévu de simplifier et d’harmoniser les dispositifs d'épargne retraite. Les leviers retenus par le gouvernement pour convaincre les Français sont nombreux : sortie au choix en capital ou en rente, déblocage anticipé, transfert du capital sur n’importe quel support, ou encore harmonisation de la fiscalité.

Les professionnels restent prudents

Les professionnels sont divisés sur cette réforme dont les contours restent flous. « Il est urgent d'attendre », lance notamment Xavier Collot, en charge de l'épargne retraite chez Amundi, l'un des leaders de la gestion d'actifs. Autrement dit, les experts devraient prendre leur temps pour adapter leurs produits aux nouvelles règles en vigueur. 

La loi Pacte doit encore être discutée au Sénat mais le gouvernement souhaite hâter le pas. « L'idée est que tout cela soit applicable dans le courant du deuxième semestre de 2019 », précise selon Les Echos l'entourage du ministre de l'Economie, Bruno Le Maire. « C'est la campagne fiscale de l'automne 2020 qui fera vraiment démarrer le marché », estime de son côté Jérôme Dedeyan, associé d'Eres, société active sur l'épargne retraite. 

0 commentaire

Annonces immobilières