1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Pouvoir d'achat : 80% des retraités seront perdants d'ici 2020
Boursorama avec Newsgene28/09/2018 à 14:45

(Pixabay)

Une étude réalisée par l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) publiée jeudi 27 septembre affirme que d'ici 2020, près de 80% des ménages comptant au moins un retraité auront vu leur pouvoir d'achat diminuer. La perte moyenne sera de plus en plus importante chaque année pour atteindre 400 euros dans deux ans. Mais les foyers les moins favorisés devraient non seulement être épargnés, mais même s'en sortir gagnants.

D'ici 2020, les retraités français devraient perdre en moyenne 400 euros de pouvoir d'achat annuel. En tout, à cette date, ce sont 79% des foyers dont au moins un des membres a pris sa retraite qui devraient être financièrement perdants, indique une étude publiée jeudi 27 septembre par l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE). La population touchée augmentera avec le temps.

Hausse de la CSG et faible progression des pensions

Ainsi, l'observatoire prévoit que 62% des ménages concernés verront leurs moyens diminuer cette année et qu'ils seront 73% l'an prochain. Avec des pertes moyennes estimées à 20 euros par an en 2018 et 200 euros en 2019. En cause, certaines mesures prises par le gouvernement depuis un an, comme la hausse de la CSG ou l'augmentation limitée à 0,3% des pensions de retraite pour 2019 et 2020.

Mais pour en arriver à ses conclusions, Pierre Madec, l'économiste auteur du rapport, a aussi étudié l'impact sur les finances des retraités d'autres décisions de l'Etat, indique les Echos. Ont ainsi été prises en compte la suppression de la taxe d'habitation pour une grande partie de la population du pays, la hausse du minimum vieillesse ou encore l'exemption de l'augmentation de la CSG accordée à 300 000 retraités.

Les plus modestes sont protégés

« La politique du gouvernement aura des effets massifs qui feront beaucoup de perdants, même si les plus fragiles semblent protégés », analyse Pierre Madec sur le site du quotidien d'information économique et financière.

L'étude indique d'ailleurs que 21% des foyers comptant une personne en retraite ou plus verront leur pouvoir d'achat croître d'ici 2020, avec une augmentation moyenne annuelle de 700 euros. Il s'agit en effet des individus les plus modestes, qui bénéficieront à la fois de la revalorisation du minimum vieillesse et de la disparition totale de la taxe d'habitation.

20 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • faroul5
    30 septembre19:48

    N'oublions surtout pas que c 'est l'argent des actifs actuels qui payent les pensions des retraités actuels.........plus , il y a de chomeurs , moins il y a de cotisants , il y en a qui me font rire avec leurs petits raisonnements...........

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer