Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les SCPI préférées des Français en 2014

Primaliance06/03/2015 à 00:00

Le marché français dénombre 162 SCPI investies sur des actifs d’immobilier d’entreprise et résidentiel. Parmi elles, 64 ont procédé en 2014 à des augmentations de capital. Au total, leur collecte nette s’est élevée à 2,93 mds €, en hausse de 17% par rapport à 2013. Les SCPI de bureau ont rencontré le plus vif succès avec une collecte 1,82 mds€, en hausse de +7,3%). Elles sont suivies par les SCPI de commerces (437,2 m€, +5,8%). En terme de croissance, ce sont les SCPI diversifiées et spécialisées qui ont rencontré la plus forte progression avec respectivement +120% (315,6m€) et +103 % (154 m€) de collecte.

Au total, l'immobilier d'entreprise demeure la catégorie reine avec 2,73 mds € (+17,1%) engrangés tandis que le créneau résidentiel n'a drainé que 200 m€ de capitaux.

Tout comme en 2013, sur le thème de l'immobilier d'entreprise, Primopierre (Primonial) arrive en tête de peloton de la collecte du marché. La SCPI a réuni quelques 276 m€ (+9,4%). La stabilité de sa performance (Taux DVM 5,22%) a accompagné la hausse du prix moyen acquéreur de sa part (193,67€, +1,4 %) en 2014.

Juste derrière, Accimmo Pierre (BNP Paribas) et PF02 (Perial) ont respectivement amassé 241,4 m€ (+8,2%) et 223,2 m€ (7,6%). Sans faire d'étincelles, le produit de BNP Paribas fait montre d'une belle stabilité de son taux de distribution (4,7%). Au delà, les investisseurs ont sans doute été séduits par un « patrimoine récent en cours de constitution » qui prend en compte les dernières normes environnementales. De quoi permettre à la SCPI d'afficher un portefeuille où « 100 % des actifs a un âge énergétique supérieur aux années 2000 ». Nul besoin de présenter de PF02. Malgré une légère érosion de son dividende (9,5€ vs 9,6€), la SCPI « verte » arrive néanmoins à sortir un taux de distribution intéressant de 5,22 %.

Le groupe de SCPI dont la collecte est supérieure à 100 m€ comprend 9 SCPI. Actives sur un large spectre d'actifs, ce sont celles investies en bureaux comme Notapierre (Unofi, 131,2 m€), Edissimmo (Amundi Immobilier 117,7 m€), Elysées Pierre (HSBC REIM 117,3 m€), Epargne Foncière (La Française, 116,6 m€) et Rivoli Avenir Patrimoine (Amundi Immobilier 103,5 m€) qui rencontrent le plus l'adhésion du public. Sur l'axe commercial, Immorente (Sofidy) encaisse quelques 170 m€ et sur la catégorie diversifiée, Corum Convictions (Corum AM) 132,1 m€. Estampillée d' «équilibrée, dynamique et opportuniste » la SCPI conjugue de surcroît, un rendement parmi les plus élevés (6,31 %) loin de laisser indifférent les investisseurs. A noter le beau succès de Primovie (Primonial Reim, actualité 4 mars) sur les thèmes dédiés aux actifs de santé, éducation et dépendance. Appuyée par un rendement attractif (5,10%) et un marketing flattant un investissement « généralement réservés aux institutionnels » la SCPI a collecté l'année dernière près de 125 m€. Un apport rapidement investi avec 7 nouveaux actifs en portefeuille.

A la traîne du classement, 2 SCPI affichent une collecte nette inférieure à 1m€. Novapierre 1 (Paref Gestion, 0,3 M€) et la toute récente Rhônes Alpes (FD Patrimoine, 0,3 M€). Le recul prolongé du dividende de Novapierre 1 (18,6€ vs 18,75€) a fait oublier que « les expertises des acquisitions réalisées en 2014 font ressortir une valeur supérieure de 12,7 % au prix d’achat ». Dans le cas de la toute jeune SCPI Rhônes Alpes (lancement en mars dernier) la thématique « régionale » n'a visiblement pas encore convaincu, sa sœur qui vise elle le « Grand Est » n'a récolté que 1 m€.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.