Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Les actions européennes ont encore du potentiel (Sycomore AM)

Boursorama 16/04/2015 à 17:38

Les actions européennes n'offrent plus de décote spectaculaire

Les actions européennes ont rattrapé leur retard de valorisation et les PE ont retrouvé leur moyenne historique. Mais le potentiel d’appréciation existe. La croissance des profits sera le critère déterminant selon la société de gestion Sycomore AM.

La question devient récurrente : les actions sont-elles devenues trop chères ? Il est vrai que le rally boursier amène les investisseurs à s’interroger. Le constat est clair : à plus de 5.200 points, le Cac 40 affiche déjà une hausse de plus de 22% depuis le début de l’année. Une envolée qui dépasse plus de 60% sur les trois dernières années. Au niveau européen, l’Eurostoxx 50 poursuit une progression comparable depuis le 1er janvier et sur trois ans. Ainsi, les multiples de valorisation qui accusaient un retard important par rapport à leur moyenne historique ont rattrapé leurs retards. « Les ratios P/E ont ainsi pratiquement doublé entre l’automne 2011 et aujourd’hui, passant de 9 à 16 fois les profits attendus sur les douze mois suivants » relèvent les analystes de la société de gestion Sycomore AM. Il s’agit toutefois d’un rattrapage. Si les actions n’offrent plus de décote spectaculaire, elles n’ont pas pour autant dépassé leurs moyennes historiques. Selon Sycomore AM, elles restent même attractives par rapport aux actions américaines ou aux autres classes d’actifs comme le crédit. Peuvent-elles encore toutefois progresser ? Le critère de la valorisation ne suffira plus…

Hausse de 10% des profits cette année ?

Les investisseurs se concentreront davantage au cours des prochains mois sur les résultats des entreprises. « Après deux années de repli en 2012 et 2013, les profits des sociétés européennes n’ont en effet que peu progressé en 2014 et se situent toujours sous leurs niveaux de 2010. Mais 2015 pourrait être l’année d’un rebond substantiel de ces profits » note Sycomore AM qui croit à une hausse de plus de 10% des bénéfices cette année.  En effet, l’alignement des planètes offre un momentum favorable aux entreprises de la zone euro : une devise qui se déprécie, surtout par rapport au dollar, et qui profite aux sociétés exportatrices, une chute des prix du pétrole qui permet aux entreprises de réduire leurs coûts de production (mais qui redonne surtout du pouvoir d’achat aux ménages), des taux d’intérêt historiquement bas favorables aux emprunteurs (entreprises et ménages) et le sentiment général que les politiques d’austérités en Europe pourraient être assouplies au profit d’une relance des investissements (plan Juncker).  

Des flux internationaux de retour vers l’Europe

Depuis l’été 2012 et les propos rassurants de Mario Draghi sur la pérennité de la zone euro, les flux internationaux ont commencé à revenir doucement en Europe mais ce retour ne s’est accéléré qu’à partir de la fin 2014. Avec l’amélioration de la conjoncture dans la zone euro, cette tendance devrait se poursuivre au cours des prochains mois. Pour Sycomore AM, la tendance est même favorable à la reprise des opérations de M&A (fusions acquisitions), les entreprises cherchant des leviers de croissance alors que les conditions de financement n’ont jamais été aussi favorables. « De nombreuses opérations significatives ont été annoncées ces dernières semaines (…) et l’activité de M&A devrait continuer à rester soutenue au cours des prochains trimestres, constituant ainsi des flux favorables pour les actions européennes. »

Parmi les valeurs à privilégier, les sociétés exportatrices bénéficiant de la baisse de l’euro par rapport au dollar restent intéressantes mais il ne faut pas écarter les valeurs domestiques qui pourraient bénéficier de la reprise cyclique. « Les entreprises offrant des rendements de dividende élevés et sécurisés devraient également attirer l’intérêt d’investisseurs en quête de rendement » précise Sycomore AM.

J.G

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.