Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Flat tax, dividende, année blanche : cinq questions sur la fiscalité des actions
information fournie par Le Revenu04/09/2018 à 07:28

La fiscalité des actions à l'heure de la flat-tax et du prélèvement à la source. (© Fotolia)

La fiscalité des actions à l'heure de la flat-tax et du prélèvement à la source. (© Fotolia)

Le prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 30% s’appliquera-t-il en 2019 ?

Oui. Le prélèvement forfaitaire unique et le prélèvement à la source vont cohabiter.

Le PFU s’appliquera sur les revenus de vos placements et le prélèvement à la source sur les autres revenus (salaires, retraites, …).

Une distinction doit toutefois être faite entre l’imposition d’un dividende et l’imposition d’une plus-value car l’impôt ne sera pas payé au même moment.

Les actions sont-elles concernées par l’année blanche ?

Non. Pour éviter au contribuable de supporter une double charge fiscale en 2019 (année prévue, pour le moment, de mise en place du prélèvement à la source), le législateur a prévu de ne pas imposer les revenus perçus en 2018.

Mais l’année blanche est réservée aux revenus concernés par le prélèvement à la source.

Or les revenus de vos actions (plus-values ou dividendes) ne sont pas concernés par le prélèvement à la source. Ils ne profiteront pas de l’année blanche.

À quel moment suis-je imposé sur le dividende ?

Depuis le 1er janvier 2018, le prélèvement forfaitaire unique s’applique sur le dividende dès qu’il est distribué.

Le taux de prélèvement est de 30% dont 17,2% de prélèvements sociaux. Il s’applique sur le montant brut.

Vous pouvez opter pour une imposition au barème

Lire la suite sur le revenu.com

0 commentaire

Annonces immobilières