1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Epargne : qu'est-ce que le crowdlending ?
Boursorama avec Pratique.fr21/10/2018 à 08:30

Forme de financement participatif lié au crowdfunding, le crowdlending consiste en opérations de prêts à des PME souscrites par des particuliers. Les plateformes se multiplient et les montants financés ne cessent d'augmenter. Si les promesses de rendement (jusqu'à 10% annuel) sont alléchantes et attirent de plus en plus d'épargnants, les risques subsistent. Explications.

Epargne : qu'est-ce que le crowdlending ? / iStock.com - Drazen_

Définition et première approche du crowdlending

Littéralement « prêt par la foule », le crowdlending permet à un particulier d'investir et de financer via une plateforme le projet d'une entreprise (généralement une PME). Ce financement participatif peut prendre la forme d'un don d'argent, d'un investissement en capital ou, le plus souvent, d'un prêt rémunéré. Un décret du 28 octobre 2016 impose toutefois certains plafonds :  Les entreprises ne peuvent percevoir de prêts au-delà de 2,5 millions d'euros Les particuliers ne peuvent dépasser 2000€ de prêt par opération pour les prêts avec intérêts et 5000€ pour les prêts sans intérêts Aucune limite n'est en revanche fixée sur le nombre d'opérations auquel un particulier peut participer.  Le crowdlending est un placement de courte durée, les prêts courant en effet sur une période de 3 mois à 5 ans maximum selon les plateformes et les projets.  Alternative aux banques pour les entreprises et placement rentable pour les particuliers, ce type de financement connaît un succès croissant. Selon les derniers chiffres livrés par KPMG et Financement Participatif France, 195 millions d'euros de fonds ont été récoltés en 2017, soit plus du double qu'en 2016.

Avantages et risques de ce type d'investissement

La promesse qui séduit grandement les particuliers est celle de rendements exceptionnels. A fortiori au regard d'autres produits d'épargne (livrets, plan épargne...) dont les taux ne cessent de baisser. Avec des perspectives de rendement de 4, 6, 10 et parfois 13 %, les particuliers sont alors prêts à prendre quelques risques. Car les risques existent. Le principal danger est celui d'une défaillance de l'entreprise qui n'est plus en mesure de rembourser l'argent prêté. C'est alors la plateforme qui engagera des procédures de recouvrement mais celles-ci peuvent être longues et ne jamais aboutir. La plateforme elle aussi peut se trouver en défaillance mais l'argent, garanti par le compte de cantonnement, continuera d'être versé. Le seul problème étant l'impossibilité de réinvestir. Et, pour se prémunir de ces risques ou les limiter, choisir une « grosse » plateforme (qui attire un maximum de fonds) n'est hélas pas toujours la panacée. Certains poids lourds du secteur ont en effet eu à essuyer les plâtres (et des impayés importants) avant d'afficher un TRI ( taux de rendement interne) satisfaisant.  C'est le cas pour des plateformes comme Unilend ou Prexem qui ont toutes deux finis avec un TRI net moitié moins important que celui de leurs prévisions. Le leader français Lendix est également l'un des plus fiables puisque les 478 projets accueillis par sa plateforme en 2017 ont généré un rendement moyen de 5,68 % sur les 6,03 % estimés.

À noter

Le crowdlending ne s'applique pas qu'aux prêts aux TPE et PME mais aussi à des projets immobiliers, l'argent servant aux promoteurs à sécuriser leurs chantiers. Dans ce cas, les investisseurs ne récupèrent leur mise (et les intérêts) qu'une fois le projet achevé et commercialisé.

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • rougegre
    22 octobre08:35

    Les taux annonçés du placement sont en fait sur la durée, hors impôts et non annuels ! Ce n'est pas pareil sans oublier le risque de non remboursement lui qui est bien indiqué au départ ...

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer