Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Confinement : 4 choses à faire de chez soi pour ses finances personnelles
Boursorama27/04/2020 à 09:46

Arnaud Lelong
Arnaud Lelong

Arnaud Lelong

Boursorama

Redacteur

https://www.boursorama.com/patrimoine/

(Crédits photo : Shutterstock - )

Vous pensez qu'il n'est pas possible de veiller à ses finances et son patrimoine depuis chez soi à cause du confinement ? Rien n'est moins sûr avec la progression de la digitalisation des services. Un téléphone et une bonne connexion internet peuvent suffire à réfléchir à son testament ou changer de contrats d'assurance ou de banque.On vous explique comment faire.

Depuis le 17 mars 2020, date d'entrée en vigueur du confinement, la France vit repliée sur elle-même. Pour beaucoup d'entre nous, cette période inédite est  synonyme de télétravail, d'attestations à remplir avant de sortir faire ses courses. Au niveau national, l'économie connait un ralentissement. De nombreux services gèrent une activité réduite voire stoppée, comme c'est le cas par exemple pour le marché des transactions immobilières . Toutefois, même dans ce contexte, il reste possible de se préoccuper de sa situation patrimoniale ou de ses finances personnelles en prenant enfin le temps de se pencher sur des sujets que l'on a tendance à remettre au lendemain. Tour d'horizon de 4 choses simples que l'on peut faire depuis chez soi.

Faire son testament

Quand on est confiné chez soi, l'introspection vient plus facilement. Et à moins de vivre dans  une grotte, loin de la civilisation, durant cette période, la consultation des informations sur internet devient plus compulsive.

Les points de situation quotidiens sur l'évolution de la pandémie, organisés par le ministère des Solidarités et de la Santé, sont très suivis et peuvent pousser certaines personnes à mettre en ordre leur situation patrimoniale si le malheur venait à les frapper. Dit autrement, prendre le temps de rédiger un testament.

En 2019, près de 305.119 testaments ont été enregistrés auprès des notaires. Même si les offices de notaires sont actuellement fermés, il reste possible de les contacter par téléphone. D'ailleurs le Conseil supérieur du notariat le rappelle sur son site : «Les notaires continuent à conseiller leurs clients sur leurs dispositions testamentaires.»Le site précise même que face à une situation d'urgence et de nécessité, les notaires peuvent être amenés à se déplacer pour recueillir les testaments authentiques de personnes très malades ou en fin de vie «dans le respect de la réglementation et des règles sanitaires exigées».

En pratique, le testament authentique c'est-à-dire rédigé par un notaire sous la dictée de son client (le testateur) et avec présence de témoins, est devenu moins courant dans les offices. L'autre solution plus commode est de rédiger un testament olographe. Dans ce cas de figure, c'est vous qui rédigez  vos dernières volontés sur papier libre, que vous datez et signez. Ce document est ensuite transmis au notaire et acquiert la même valeur juridique que le testament authentique. C'est votre notaire qui conserve le document et l'inscrit au Fichier central des dispositions de dernières volontés.

En pratique, il est plus simple de contacter d'abord votre notaire  par téléphone et de lui exposer votre projet. C'est lui qui vous enverra un modèle de lettre que vous recopierez à la main afin de lui renvoyer pour une ultime validation.  C'est d'ailleurs la démarche préconisée par le Conseil supérieur du notariat sur son site.

 Changer ses contrats d'assurance

La période de confinement est aussi un moment pour faire le point sur ses finances. On prend par exemple plus le temps d'étudier ses factures, de regarder les avis d'échéances de ses différents contrats.

Vous vous dites qu'il serait peut-être temps d'aller voir ailleurs et faire jouer la concurrence. Mais vous pensez qu'il est sûrement trop tard... Détrompez-vous. Avec l'adoption de la loi Hamon en janvier 2015, n'importe quel consommateur peut désormais résilier un contrat d'assurance auto, moto ou d'habitation après un an d'engagement. Comme il s'agit d'assurance obligatoire, c'est le nouvel assureur que vous aurez choisi qui s'occupera des démarches de résiliation auprès de votre ancien assureur. Actuellement toute la procédure peut être effectuée en ligne. Il vous faudra juste attendre un mois afin que la résiliation soit effective.

Si vous souhaitez changer de mutuelle santé, la démarche est un peu différente car la procédure obéit à la loi Chatel de 2005. Le respect des délais est plus strict, et le changement ne peut se faire qu'à des moments précis.

Mais voici une bonne nouvelle : face à la situation, le gouvernement a fait passer une ordonnance le 25 mars qui prévoit le report de trois mois des dates d'échéance des contrats suivant la fin de l'état d'urgence sanitaire. Ce qui vous laisse plus de temps pour changer de contrat.

 Changer de banque

Les banques font partie des commerces qui ont été jugés essentiels lors de la mise en place du confinement. Si la grande majorité des agences restent ouvertes durant la période, gérer ses opérations à distance parait plus approprié.

A cet égard, les banques en ligne se révèlent mieux préparées que les banques traditionnelles à la situation actuelle en raison de l'absence d'agences physiques. Il faut également rajouter que la gamme de services qu'elles proposent se révèlent plus adaptés à une gestion à distance par leurs clients.

De plus, les tarifs se révèlent très compétitifs. C'est donc peut-être le bon moment pour réfléchir à l'idée de changer de banque . Et avec la loi Macron qui a mis en place le mandat de mobilité bancaire, rien de plus facile. D'ailleurs, chez Boursorama, ce service s'appelle EasyMove  et ce n'est pas pour rien. Vous n'aurez qu'une signature à effectuer et Boursorama s'occupe du reste. Difficile de faire plus simple.

 Changer de fournisseur d'énergie

Lors de son allocution du 16 mars, le Président de la République avait annoncé un certain nombre de mesures à destination des entreprises concernant le report du paiement de factures de gaz, d'eau et d'électricité.Ces mesures ont été intégrées dans l'ordonnance du 25 mars 2020, évoqué ci-dessus. Pour les particuliers, la situation est également difficile car confinés en famille, la consommation d'énergie devient plus importante et certaines personnes peuvent également être en chômage partiel, ce qui signifie moins de revenus pour payer les factures.

Face à cette situation, Engie s'est engagé à rembourser le coût des abonnements des mois d'avril et mai pour ses clients les plus modestes . De son côté, EDF a indiqué qu'elle continuerait de fournir de l'énergie à ses clients sans pénalités pour retard de paiement.

Mais la situation actuelle peut être aussi l'occasion de changer de fournisseur d'énergie. Peu de personnes utilisent cette possibilité ouverte depuis 2007 d'aller à la concurrence, selon les analyses de la Commission de régulation de l'énergie. Ce n'est que lorsque les opérateurs historiques augmentent leurs tarifs que les clients se montrent plus motivés à s'intéresser aux offres alternatives.

Ce qui permet d'ailleurs aux nouveaux fournisseurs de gagner progressivement du terrain. Pour changer d'offre, il n'est pas nécessaire qu'un technicien se déplace chez vous. Il suffit de fournir le numéro de votre compteur au nouveau prestataire qui se chargera de résilier votre ancien contrat.

redaction@boursorama.fr
 

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • mlaure13
    27 avril10:12

    ...et pour changer de femme, on fait comment?...;-)))

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer