1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les différents types de testament
Dernière mise à jour le : 08/03/2019

Andrey_Popov/Shutterstock / Andrey_Popov

Un testament peut être utile pour organiser sa succession. En France, il existe trois formes de testaments : l'olographe, l'authentique et le mystique. Les conditions de rédaction et de conservation diffèrent selon le type de testament choisi. L'intervention d'un notaire est recommandée.

Le principe du testament

Le testament est un écrit par lequel une personne exprime ses dernières volontés. Celles-ci peuvent concerner la transmission de ses biens après son décès (dans les limites autorisées par la loi) ou certains choix personnels (tuteur pour ses enfants, don d'organe...).

Le testament olographe: le plus simple

Ce type de testament est rédigé directement par le testateur (l'auteur du testament). Pour être valable, il doit obligatoirement être écrit à la main, clairement daté (jour, mois et année) et signé par ce dernier. En général, les premiers mots du testament olographe sont: «ceci est mon testament». Pour éviter tout contentieux par la suite, il est recommandé d'utiliser le présent de l'indicatif, de désigner nommément les bénéficiaires et d'éviter les ratures. Le testament olographe est simple car il ne nécessite pas l'intervention d'un notaire.

Le testateur peut conserver le testament chez lui. Toutefois, ce mode de conservation est risqué. Il peut être perdu ou détruit par un héritier s'estimant lésé. Il est également possible de placer le testament dans un coffre-fort au sein d'une une banque ou de le confier à un notaire. Ce dernier se charge alors de l'inscription du testament au Fichier Central de Disposition des Dernières Volontés (FCDDV).

A noter

Toute intervention d'un tiers dans l'écriture d'un testament olographe peut être considérée comme une cause de nullité par les tribunaux.

Le testament authentique: plus formel que l'olographe

Le testament authentique est dicté par le testateur à son notaire en présence de deux témoins majeurs ou d'un autre notaire. Les deux témoins ne peuvent avoir de liens familiaux ni entre eux, ni avec le testateur. Une fois le testament rédigé, il doit être relu au testateur. Dans le cas contraire, le testament n'est pas valable. Sauf si vous vous y opposez, le notaire se charge d'inscrire le testament au FCDDV. Il en conserve l'original.

A savoir

Le coût d'un testament authentique se situe autour de 200 €.

Le testament mystique: rarement utilisé

Le testateur transmet au notaire son testament dans une enveloppe cachetée et scellée en présence de deux témoins majeurs ne formant pas un couple marié. Ainsi, le testateur peut être le seul à en connaître le contenu, ce qui constitue le principal avantage du testament mystique.

Un testament mystique peut être rédigé à la main ou mécaniquement. Toutefois, le testateur doit communiquer cette information au notaire. Ce dernier établit alors un acte de suscription. La date du testament mystique est celle de l'acte. Sauf si vous vous y opposez, le notaire se charge d'inscrire le testament au FCDDV.

Le testament authentique est la forme de testament la plus utilisée. Il offre la plus grande sécurité juridique pour un coût relativement réduit.

Prévoyance

Retrouvez le simulateur de prévoyance Boursorama, l'outil parfait pour la simulation et le calcul de votre prévoyance.

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer