Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Chèque énergie : les nouvelles modalités de l'aide aux ménages les plus modestes
information fournie par Boursorama avec Newsgene03/01/2019 à 15:08

(Pxhere / CC0 Domaine public)

(Pxhere / CC0 Domaine public)

Annoncé fin novembre pour calmer la colère des Gilets jaunes, le renforcement du chèque énergie est entré en vigueur le 1er janvier. Grâce à l'augmentation des plafonds d'éligibilité, 5,8 millions de ménages vont pouvoir prétendre à cette aide en 2019, contre 3,6 millions en 2018. Ce chèque permet de payer les factures de gaz naturel, d'électricité et de chauffage.

Le dispositif du chèque énergie, mis en place en 2018 pour remplacer les tarifs sociaux de l'électricité et du gaz, répond à de nouvelles conditions depuis le 1er janvier 2019. Un réajustement promis en novembre dernier par le gouvernement pour répondre au mouvement des « gilets jaunes ». Un arrêté paru au Journal Officiel du 28 décembre définit les nouvelles règles d'attribution et les nouveaux montants de cette aide.

Les seuils d'éligibilité relevés

Le dispositif est destiné aux foyers les plus modestes qui consacrent 10% ou plus de leur budget aux dépenses d’énergie pour la maison. Au 1er janvier 2018, les ménages déclarant moins de 7 700 euros de revenus annuels pour une personne seule et moins de 11 550 euros pour un couple pouvaient y prétendre.

Ces seuils ont été relevés. Le chèque énergie est maintenant attribué aux contribuables déclarant un revenu inférieur à 10 700 euros pour une personne seule et 16 050 euros pour un couple. Ce plafond est ensuite rehaussé de 3 210 euros pour chaque personne supplémentaire dans le foyer.

Mécaniquement, davantage de Français vont avoir droit à cette aide financière. Ainsi, cette année, le chèque sera distribué à 5,8 millions de ménages contre 3,6 millions en 2018.

5,8 millions de ménages concernés

De même, le montant de l'aide est revu à la hausse. Il sera compris entre 76 euros et 277 euros par an, contre 48 et 227 euros par foyer l'an passé. Ceux qui sont éligibles n'ont rien à faire.

Valable un an, le chèque est directement envoyé au domicile. Il permet de payer les factures de gaz naturel, d'électricité, de chauffage (fioul, bois, etc.) mais permet également de financer des travaux d'efficacité énergétique. Les carburants pour l'automobile ne sont pas concernés.

Chacun peut vérifier son éligibilité au dispositif en utilisant un simulateur en ligne. Il faut pour cela se munir de son numéro fiscal de référence. 

0 commentaire

Annonces immobilières