Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Carte bancaire : elle représente plus d'un achat sur deux hors espèces en Europe
information fournie par Boursorama avec Newsgene17/09/2018 à 18:37

(Pixabay)

(Pixabay)

Hors pièces et billets, les paiements par carte bancaire ont représenté plus de la moitié des transactions dans l'Union européenne l'année dernière. Cette solution de paiement bénéficie de la hausse des achats sur internet, même si les espèces dominent encore les achats en magasin.

En 2017, l'Union Européenne a enregistré 134 milliards d'euros en paiements scripturaux (hors espèces) soit une hausse de +8%. Plus de la moitié (52%) a été réalisée par carte bancaire (+11% en un an), d'après une étude publiée ce vendredi 14 septembre par la Banque centrale européenne (BCE).

Une utilisation dopée par internet

L'enquête révèle un réel engouement pour la carte bancaire. Il y a dix ans, elle ne représentait que 37% des paiements scripturaux. La carte bancaire bénéficie du développement du commerce en ligne, analyse Les Echos . Dans les années à venir, certaines technologies comme le sans contact ou le portefeuille électronique devraient favoriser l'inflation des paiements par carte bancaire.

Pour rappel, le portefeuille électronique permet de réaliser rapidement des paiements en ligne, sans avoir besoin d'entrer son numéro de carte bancaire. La France arrive en tête des adeptes de la carte bancaire en Europe (55% des paiements scripturaux). Le Royaume-Uni, la Scandinavie et les pays baltes utilisent aussi beaucoup la carte bancaire. En revanche, l'Allemagne (21%) arrive en queue de peloton.

Espèces et paiements numériques

L'exemple de l'Allemagne rappelle que l'usage de la monnaie fiduciaire (pièces et billets) reste très important dans l'Union Européenne. D'après une étude publiée l'année dernière par la Banque centrale, 80% des transactions « sur le point de vente » c'est-à-dire en magasin ont été réalisées en espèces l'an dernier dans la zone euro.

Côté paiements numériques, les virements (24%) et les prélèvements (19%) ont aussi progressé. En revanche, ils affichent une croissance beaucoup moins importante que celle des paiements par carte en 2017. Reste à savoir si la carte bancaire restera en pole position. La technologie du virement instantané pourrait la détrôner d'ici quelques années.

0 commentaire

Annonces immobilières