Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Agnes Buzyn

Agnès Buzyn est une femme politique Française. Médecin de formation elle devient ministre des Solidarités et de la Santé au sein du gouvernement d'Edouard Philippe.

  • information fournie par Reuters10.09.202119:28
    3

    PARIS (Reuters) - L'ex-ministre de la Santé Agnès Buzyn a été mise en examen par la Cour de justice de la République (CJR) vendredi pour "mise en danger de la vie d'autrui" dans le cadre de la gestion gouvernementale de la crise sanitaire liée à l'épidémie de COVID-19, a-t-on appris auprès du parquet général. Elle a été également placée sous le statut de témoin assisté pour "abstention volontaire de combattre un sinistre"

  • information fournie par Reuters10.09.202119:23

    (Change source, ajoute déclaration, précisions) PARIS, 10 septembre (Reuters) - L'ex-ministre de la Santé Agnès Buzyn a été mise en examen par la Cour de justice de la République (CJR) vendredi pour "mise en danger de la vie d'autrui" dans le cadre de la gestion gouvernementale de la crise sanitaire liée à l'épidémie de COVID-19, a-t-on appris auprès du parquet général. Elle a été également placée sous le statut de témoin assisté pour "abstention volontaire de combattre un sinistre"

  • information fournie par Reuters10.09.202119:11

    PARIS, 10 septembre (Reuters) - L'ex-ministre de la Santé Agnès Buzyn a été mise en examen par la Cour de justice de la République (CJR) vendredi pour "mise en danger de la vie d'autrui" dans le cadre de la gestion gouvernementale de la crise sanitaire liée à l'épidémie de COVID-19, ont rapporté plusieurs médias. Elle a été également placée sous le statut de témoin assisté pour "abstention volontaire de combattre un sinistre"

  • information fournie par France 2410.09.202114:54
    2

    Vers une première mise en examen pour la gestion gouvernementale de l'épidémie de Covid-19? L'ex-ministre de la Santé Agnès Buzyn est arrivée vendredi à la Cour de justice de la République (CJR) qui enquête sur la question depuis juillet 2020.

  • information fournie par France 2410.09.202111:36

    Vers une première mise en examen pour la gestion gouvernementale de l'épidémie de Covid-19? L'ex-ministre de la Santé Agnès Buzyn est arrivée vendredi à la Cour de justice de la République (CJR) qui enquête sur la question depuis juillet 2020.

  • information fournie par Reuters09.09.202114:20
    1

    PARIS (Reuters) - L'ancienne ministre de la Santé Agnès Buzyn est convoquée vendredi par les magistrats instructeurs de la Cour de justice de la République (CJR) en vue d'une possible mise en examen pour sa gestion de la crise liée à l'épidémie de COVID-19, rapporte jeudi le quotidien Le Monde. Les juges de la CJR envisagent de mettre en examen l'ancienne ministre pour "abstention volontaire de combattre un sinistre" et "mise en danger de la vie d’autrui", ajoute Le Monde citant des sources proches du dossier

  • information fournie par Reuters09.09.202112:46

    PARIS, 9 septembre (Reuters) - L'ancienne ministre de la Santé Agnès Buzyn est convoquée vendredi par les magistrats instructeurs de la Cour de justice de la République (CJR) en vue d'une possible mise en examen pour sa gestion de la crise liée à l'épidémie de COVID-19, rapporte jeudi le quotidien Le Monde. Les juges de la CJR envisagent de mettre en examen l'ancienne ministre pour "abstention volontaire de combattre un sinistre" et "mise en danger de la vie d’autrui", ajoute Le Monde citant des sources proches du dossier

  • information fournie par Le Point20.12.202017:40
    1

    Il en va des photos comme des souvenirs. Elles s'effacent avec le temps, prennent la pluie et l'oubli pour finalement disparaître dans le placard de notre mémoire

  • information fournie par France 2415.10.202012:41
    1

    Mis en cause dans une enquête pour leur gestion de la crise du coronavirus, l'actuel ministre de la Santé Olivier Véran mais aussi l'ancien Premier ministre Edouard Philippe et les ex-membres du gouvernement Agnès Buzyn, Sibeth Ndiaye ont vu leurs domiciles et bureaux perquisitionnés jeudi matin.

  • information fournie par Reuters15.10.202010:42
    2

    PARIS (Reuters) - Des perquisitions ont été menées jeudi matin aux domiciles et bureaux de plusieurs personnalités politiques françaises dont le ministre de la Santé Olivier Véran et l'ancien Premier ministre Edouard Philippe dans le cadre d'une information judiciaire sur la gestion de la crise liée au Covid-19, selon BFM TV. A la suite du dépôt de dizaines de plaintes, une information judiciaire a été ouverte par la Cour de justice de la République le 3 juillet dernier portant sur le délit "d'abstention de combattre un sinistre"

  • information fournie par Reuters15.10.202010:23
    1

    PARIS, 15 octobre (Reuters) - Des perquisitions ont été menées jeudi matin aux domiciles et bureaux de plusieurs personnalités politiques françaises dont le ministre de la Santé Olivier Véran et l'ancien Premier ministre Edouard Philippe dans le cadre d'une information judiciaire sur la gestion de la crise liée au Covid-19, selon BFM TV. A la suite du dépôt de dizaines de plaintes, une information judiciaire a été ouverte par la Cour de justice de la République le 3 juillet dernier portant sur le délit "d'abstention de combattre un sinistre"

  • information fournie par Le Point15.09.202019:56
    1

    Ses détracteurs s'en faisaient déjà une joie. Lundi 14 septembre, la rumeur selon laquelle Agnès Buzyn allait démissionner de son siège au conseil de la mairie du 17e arrondissement de Paris, obtenu après les municipales, a circulé

  • information fournie par Reuters07.07.202011:36
    3

    PARIS (Reuters) - La Cour de justice de la République (CJR) a annoncé mardi l'ouverture d'une enquête sur la gestion de l'épidémie due au nouveau coronavirus de la part d'Edouard Philippe, d'Agnès Buzyn et d'Olivier Véran. "Conformément à la décision rendue par la commission des requêtes" de la CJR vendredi, "ce jour, le procureur général près la Cour de cassation, ministère public près la Cour de justice de la République, a ouvert une information judiciaire confiée à la commission d'instruction", est-il précisé dans un communiqué diffusé mardi par l'institution

  • information fournie par Reuters07.07.202011:24

    PARIS, 7 juillet (Reuters) - La Cour de justice de la République (CJR) a annoncé mardi l'ouverture d'une enquête sur la gestion de l'épidémie due au nouveau coronavirus de la part d'Edouard Philippe, d'Agnès Buzyn et d'Olivier Véran. "Conformément à la décision rendue par la commission des requêtes" de la CJR vendredi, "ce jour, le procureur général près la Cour de cassation, ministère public près la Cour de justice de la République, a ouvert une information judiciaire confiée à la commission d'instruction", est-il précisé dans un communiqué diffusé mardi par l'institution

  • information fournie par Reuters03.07.202021:04
    11

    PARIS (Reuters) - La commission des requêtes de la Cour de justice de la République a annoncé vendredi avoir transmis au procureur général près la Cour de cassation neuf plaintes contre Edouard Philippe, Agnès Buzyn et Olivier Véran en vue de l'ouverture d'une information judiciaire pour leur gestion de l'épidémie provoquée par le nouveau coronavirus en France. Edouard Philippe, Premier ministre jusque ce vendredi, Agnès Buzyn et Olivier Véran, qui se sont succédé au ministère de la Santé, sont visés par des plaintes pour "abstention de combattre un sinistre"

  • information fournie par Reuters03.07.202018:57

    PARIS, 3 juillet (Reuters) - La commission des requêtes de la Cour de justice de la République a annoncé vendredi avoir transmis au procureur général près la Cour de cassation neuf plaintes contre Edouard Philippe, Agnès Buzyn et Olivier Véran en vue de l'ouverture d'une information judiciaire pour leur gestion de l'épidémie provoquée par le nouveau coronavirus en France. Edouard Philippe, Premier ministre jusque ce vendredi, Agnès Buzyn et Olivier Véran, qui se sont succédé au ministère de la Santé, sont visés par des plaintes pour "abstention de combattre un sinistre"

  • information fournie par Reuters30.06.202018:54
    4

    PARIS (Reuters) - Agnès Buzyn a déclaré mardi devant la commission d’enquête parlementaire sur la gestion de la crise sanitaire avoir quitté le ministère de la Santé le 16 février en estimant avoir fait son "travail de préparation". "J'estime que j'ai fait mon travail de préparation au ministère de la Santé

  • information fournie par Reuters30.06.202018:41

    (Actualisé avec déclarations) PARIS, 30 juin (Reuters) - L'ancienne ministre de la Santé Agnès Buzyn, auditionnée mardi par une commission d'enquête parlementaire sur la crise du coronavirus, a défendu sa gestion du dossier et souligné la rapidité de sa réaction, estimant avoir toujours été "dans l'anticipation". Elle a également dit qu'en quittant le ministère de la Santé, le 16 février dernier, elle avait le sentiment d'avoir fait son "travail de préparation"

  • information fournie par Reuters30.06.202018:22

    PARIS, 30 juin (Reuters) - Agnès Buzyn a déclaré mardi devant la commission d’enquête parlementaire sur la gestion de la crise sanitaire avoir quitté le ministère de la Santé le 16 février en estimant avoir fait son "travail de préparation" "J'estime que j'ai fait mon travail de préparation au ministère de la Santé. Tout le système est mis en préparation et en tension", a-t-elle déclaré aux députés

  • information fournie par Le Point23.06.202013:10
    1

    Favorite dans les sondages, Anne Hidalgo devrait retrouver son siège à l'Hôtel de Ville de Paris pour un second mandat. Selon les dernières enquêtes, les listes « Paris en commun » de la maire sortante sont en tête dans tous les arrondissements tenus par des élus socialistes