Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Quelle assurance pour pratiquer le covoiturage ?

Boursorama avec Pratique.fr16/11/2015 à 16:30

Le covoiturage bénéficie depuis quelques années d'une promotion sans précédent, notamment grâce à l'apparition de sites internet dédiés. Toutefois, si vous souhaitez vous mettre à ce mode de transport, sachez prévoir une assurance en conséquence.

Le covoiturage : un moyen de se déplacer en plein essor

Un covoiturage exclusivement non rémunéré

Le covoiturage est une alternative très intéressante. Elle est écologique et permet de réduire les frais de transport de tous les utilisateurs. Pour certaines personnes, c'est aussi une façon de faire des rencontres.

Mais pour d'autres, c'est aussi une manière d'arrondir les fins de mois. Pourtant, à l'origine, le covoiturage était considéré comme une initiative amicale, qui ne devait viser qu'à partager les frais de carburant ou à limiter les émissions de gaz à effet de serre.

On admet également que cette pratique doit rester occasionnelle. Il faut pourtant noter que le covoiturage n'a pas de cadre législatif.

Mais pour les assurances, c'est autre chose. En effet, demander aux passagers davantage que le simple partage des frais relève d'une activité rémunérée de transports de personnes. Or, pour cela, il faut une assurance professionnelle. Si l'assureur s'aperçoit que vous touchez des bénéfices sur ce type d'activités, il peut rendre caduc votre droit à l'indemnisation.

Le prêt de volant : une clause pas toujours incluse

Au-delà de la non-rémunération du covoiturage, votre contrat d'assurance vous permet de transporter des personnes, et cela sans clause particulière. Si jamais vous avez un accident, les dommages causés aux passagers seront forcément couverts par votre contrat auto. En effet, depuis 1985, tous les contrats de cette catégorie comprennent obligatoirement une clause garantissant les indemnisations des tiers.

Cependant, cela n'est valable que si c'est vous qui conduisez. Si vous prévoyez de faire un trajet long, ou tout simplement de passer le volant, votre contrat doit contenir une clause pour le prêt de volant. En général, cette clause fait l'objet d'une extension de garantie. En outre, cette garantie peut exclure les personnes en permis probatoire.
De la sorte, passer le volant peut vous revenir plus cher que si vous êtes le seul conducteur du véhicule.

Sachez en plus que si le conducteur occasionnel crée un accident responsable, c'est vous qui subirez un malus.

Et si je passe par un site ?

Des sites se sont spécialisés sur le créneau du covoiturage. Ces dernières années, le nom de Blablacar est passé sur le devant de la scène.
En cas d'accident sur un trajet réservé sur ce genre de plateformes, c'est toujours votre assurance qui joue. Toutefois, les sites peuvent proposer des assurances additionnelles, gratuites ou non.

Trucs et astuces

Si vous prévoyez de vous mettre au covoiturage de façon régulière et durable, renseignez-vous sur les extensions de garantie qui sont possibles pour votre contrat. Vous pouvez même songer à disposer à acquérir une licence professionnelle.


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.