Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Pénurie de carburant : un hypermarché peut-il réserver l'accès à la pompe à ses clients ?

Le Figaro25/05/2016 à 10:20

Un hypermarché situé dans le Finistère imposait aux automobilistes de réaliser 60 euros de courses pour pouvoir faire le plein. Si le dispositif a été levé le jour-même, il suscite toujours l'émoi sur les réseaux sociaux.

Les automobilistes du Grand Ouest peinent toujours à dénicher du carburant, en raison des blocages menés par les routiers et grévistes sur les sites pétroliers français, ce lundi. Afin de restreindre les files d'attente et surtout préserver ses réserves, le magasin Leclerc de Plancoët (Finistère) a affiché un message, pour le moins explicite, vendredi dernier. Pour faire le plein de son véhicule, l'automobiliste devait débourser soixante euros de courses dans la grande surface. Pour Elsa Raitberger, avocate au Barreau de Paris, spécialiste en droit de la consommation, ce dispositif «tombe sous le coup de la prohibition».

»» Lire aussi: Les stations services où trouver de l'essence et du gazole en temps réel

«E. Leclerc Plancoët souhaite privilégier ses clients», justifiait la direction du supermarché sur l'affichette scotchée sur les pompes. «C'est pourquoi la justification d'un panier de 60 euros (avec un passage en caisse ce jour) auprès de l'accueil du magasin donnera l'accès pour l'approvisionnement en carburant». Interrogé par Le Figaro, le responsable du magasin a confirmé que ce message a été retiré le jour-même. Mais il a suscité l'indignation de nombreux automobilistes. «Le magasin de Pluduno-Plancoët a affiché ce message pour essayer de trouver une solution pour ses clients dans ce contexte difficile», défend le groupe E.Leclerc au Figaro, précisant qu'il s'agit d'une «initiative locale».

»» Lire aussi: EN DIRECT - L'évolution de la situation dans les raffineries et les centrales nucléaires

«Le magasin tire profit d'une grève qui est parfaitement légale»

Si le géant de la grande distribution reconnaît «une erreur», ce dispositif semble surtout illégal. Selon l'article L122-1 du Code de la consommation, «il est interdit de refuser à un consommateur la vente d'un produit ou la prestation d'un service, sauf motif légitime, et de subordonner la vente d'un produit à l'achat d'une quantité imposée ou à l'achat concomitant d'un autre produit ou d'un autre service ainsi que de subordonner la prestation d'un service à celle d'un autre service ou à l'achat d'un produit dès lors que cette subordination constitue une pratique commerciale déloyaleau sens de l'article L.120-1». «Une pratique commerciale est considérée comme déloyale lorsqu'elle altère le comportement économique du consommateur», détaille Mahasti Razavi, avocate associée au cabinet August & Debouzy. «Or dans le cas présent, le besoin en carburant auquel se greffe une obligation de dépense préalable change le comportement de l'automobiliste».

»» Lire aussi: Pénurie de carburants: peut-on craindre une flambée des prix à la pompe?

Les blocages menés peuvent-ils constituer «un motif légitime» qui aurait permis au magasin Leclerc finistérien de se justifier? Elsa Raitberger, avocate au Barreau de Paris, en doute fortement. «Dans le cas présent, le magasin tire profit d'une grève qui est parfaitement légale», indique l'avocate collaboratrice avec l'association UFC-Que choisir. «Donc cela tombe doublement sous le coup de la prohibition». Pour cette spécialiste du droit de la consommation, le dispositif peut même être perçu comme une «forme de discrimination».

Le rationnement d'essence, un dispositif parfaitement légal

Dans le cas où le responsable de la station-essence refuse de céder sur le montant exigé, le consommateur dispose néanmoins de plusieurs outils juridiques. «Si le consommateur est confronté à cette situation, il doit avant tout tenter de négocier avec le vendeur», insiste Maître Razavi. «Si le responsable de la station-service, ou du magasin, refuse je conseillerai à l'automobiliste d'envoyer un courrier recommandé à l'entreprise concernée, et en l'absence de succès demander l'assistance de la Directions Départementales de la protection des populations ou d'une association de consommateurs».». De son côté, Elsa Raitberger préconise de faire appel à un huissier «qui va constater les faits». «Une fois le constat effectué, il sera envoyé à l'une des DDPP, au service de constatation des infractions», soutient-elle.

En revanche, le consommateur ne peut pas contester le rationnement d'essence, même si celui-ci est appliqué en dehors d'un ordre préfectoral. «Le rationnement est parfaitement légal, car le carburant est la propriété du groupe qui gère la station-essence», explique Maître Raitberger. «A partir de ce moment-là, les stations-service sont libres de décider de la distribution de celui-ci».

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.