Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les avantages des SCPI Pinel

Primaliance14/11/2014 à 00:00

Depuis le 1er septembre, la loi Pinel remplace la loi Duflot dans le domaine de l'investissement immobilier locatif. L'une des grandes nouveautés de la loi est d'élargir l'avantage fiscal ouvert aux particuliers aux SCPI. Autre spécificité, la réduction d'impôt porte dorénavant sur 100 % du montant de l'investissement et non plus sur 95 %. Enfin une vraie bonne nouvelle !

Le fonctionnement des SCPI Pinel

De par sa nature, la SCPI investit dans des actifs immobiliers. Les SCPI Pinel ne font pas exception sauf que leurs investissements ne concernent que des logements neufs qui seront mis en location. Le revenu locatif est reversé à l'associé qui bénéficie de surcroît, d'une réduction d'impôt.

Délivré de la gestion quotidienne ou du choix des investissements, l'associé se trouve pourtant copropriétaire d'un patrimoine diversifié en terme de risque locatif. Accessible même avec un faible ticket d'entrée, il peut ainsi calibrer exactement sa réduction d'impôt.

 

Les conditions d'éligibilité au dispositif Pinel

Pour bénéficier de l'avantage fiscal Pinel, les associés sont tenus de respecter un certain nombre d'obligations... tout comme d'ailleurs, la SCPI dans laquelle il choisit d'investir :

- L'associé de la SCPI doit être un contribuable français domicilié en France

- Ses investissements sont limités à 300.000€ par an.

- L'associé s'engage à garder ses parts sur une durée variable allant de 6,9 ou 12 ans

Par ailleurs, l'actif de la SCPI dans laquelle il investit obéit à des critères spécifiques :

- Les logements qui seront neufs doivent se situer dans une zone prévue dans le dispositif Pinel,

- Le programme immobilier doit se conformer à des critères de performances énergétiques (RT 2012, label BBC)

- Les logements mis en location sont encadrés par le respect de plafonds en matière de loyer mais aussi de revenus des locataires.

A noter que la durée de détention de parts de SCPI Pinel peut s'avérer plus longue qu'un investissement en direct. Car il faut laisser le temps à la société de gestion de collecter l'argent nécessaire pour réaliser ses acquisitions. Il faut ensuite prévoir un certain temps pour réaliser le programme d'acquisitions et respecter la durée d'engagement de location spécifique à la loi Pinel pour  profiter de la réduction d'impôt. Enfin, un délai supplémentaire d'1 ou 2 ans est souvent demandé pour que la société de gestion liquide les immeubles du patrimoine.

 

Une fiscalité avantageuse

En souscrivant des parts de SCPI Pinel, l'associé profite d'une réduction d'impôt sur le revenu dès l'année de souscription. Nul besoin pour lui d'attendre la livraison des immeubles.

L'avantage fiscal pour les associés de SCPI est calculé de la même manière que pour les particuliers qui achètent un logement neuf en direct. Il porte sur la totalité du montant de l'investissement et non plus comme dans la loi Duflot sur 95 %.

Selon la durée de détention des parts, la réduction d'impôt varie :

- Réduction de 12 % du montant investi dans une SCPI sur 6 ans limité à 36 000 € 

- Réduction de 18 % du montant investi dans une SCPI sur 9 ans, limité à 54 000 € 

- Réduction de 21 % du montant investi dans une SCPI sur 12 ans, limité à 63 000 €.

Il n'existe pour le moment aucune SCPI Pinel. Mais plus avantageuse et plus souple que les SCPI Duflot, l'offre ne devrait pas tarder. Elle devrait aussi, rencontrer un meilleur succès dans la mesure où la faiblesse des taux de crédit permet de renforcer l'optimisation de ce placement.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.