1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le livret bancaire est-il encore intéressant ?
Café de la Bourse26/06/2019 à 17:55

les français sont toujours aussi friands des livrets bancaires, pourtant ces derniers rapportent moins que l'inflation (Crédit : Adobe Stock)

Alors que les Français épargnent toujours des sommes records sur leur livret A, qui a enregistré une collecte de près de 10 milliards d'euros  depuis le début de l'année, le très faible rendement du livret bancaire préféré des Français amène à s'interroger sur l'intérêt des différents livrets. Découvrez les inconvénients majeurs du livret bancaire et les atouts qui lui permettront de rester dans la course.

Le livret bancaire n'est absolument pas intéressant en ce qui concerne la rémunération. Le rendement décroissant des livrets a sérieusement entaché leur compétitivité.

Un placement peu attractif en termes de rémunération

Les livrets de l'épargne réglementée (livret A et LDDS notamment) affichent un taux d'intérêt de 0,75 %. Même en prenant en considération l'exonération d'impôt et de prélèvements sociaux sur les intérêts, ces deux livrets ne couvrent pas l'inflation qui était, rappelons-le, pour l'année 2018, de 1,8 %. Quant aux livrets bancaires des banques qui ne jouissent pas des mêmes avantages fiscaux, leur rendement n'est pas plus attrayant. En effet, les plus rémunérateurs d'entre eux n'affichent que 1 % de taux d'intérêt, ce qui correspond une fois la Flat Tax de 30 % prélevée à un rendement de 0,70 %, ce qui est inférieur aux livrets A et LDDS, et a fortiori inférieur à l'inflation. Certains livrets des établissements bancaires présentent cependant un taux boosté, allant jusqu'à 3 %. Cependant, ce taux boosté n'est généralement valable que quelques mois et le livret affiche ensuite des taux égal ou inférieur à 1 %.

Les livrets bancaires présentent donc un rendement nul et même négatif ajusté à l'inflation. Néanmoins, on relativisera cette mauvaise performance car quasi tous les placements d'épargne sans risques y sont confrontés. En effet, l'autre placement favori des Français : le fonds euros de l'assurance-vie, avec un rendement net moyen de 1,8 % en 2018 hors prélèvements sociaux est dans le même cas. 

Les placements à capital garanti ne rapportent plus. La sécurité n'est aujourd'hui plus rémunératrice comme elle a pu l'être pendant 40 ans. Cela signifie-t-il pour autant la fin du livret ? Non, loin de là ! En effet, le livret bancaire dispose encore de quelques atouts qu'on aurait tort de négliger.

Une enveloppe malgré tout souple et accessible

Il ne serait pas raisonnable de renoncer purement et simplement aux livrets bancaires. En effet, ils sont sans frais et garantissent tout de même une sécurité du capital. La garantie des dépôts espèces vous permet en cas de faillite de votre banque de récupérer vos avoirs jusqu'à 100 000 euros par banque et par client. Notez que les livrets d'épargne réglementés que sont le Livret A, le LDDP et le LEP bénéficient en sus d'une garantie de l'État, avec un plafond séparé, de 100 000 euros par déposant et par établissement. 

Les livrets bancaires vous garantissent également une disponibilité des fonds à tout moment. En cela, ils sont plus liquides que le fonds euros d'une assurance-vie qui, lorsque vous effectuez un rachat, vous permet de disposer de vos fonds en plusieurs jours, voire plusieurs semaines selon votre assureur. On retiendra aussi que suite à la loi Sapin 2, en cas de risque systémique, le Haut Conseil de Stabilité Financière, sur proposition de la Banque de France, pourra geler de manière temporaire les contrats d'assurance-vie des épargnants.

Les livrets bancaires, parce qu'ils sont garantis en capital, parce que vos fonds sont immédiatement disponibles, constituent un placement idéal pour les dépenses court terme comme le financement de vos prochaines vacances par exemple. Ils sont également une enveloppe parfaite pour se constituer un fonds d'urgence qui vous permettra de faire face à tous les imprévus et régler une facture de garagiste, de plombier ou de serrurier par exemple. 

Enfin il vaut mieux en effet privilégier les livrets bancaires au compte courant, qui lui ne rapporte rien et coûte même pour les banques qui pratiquent des frais de tenue de compte. 

En revanche, pour le financement de vos projets moyen-long terme (financement des études de ses enfants, de sa retraite, etc.), vous aurez tout intérêt à opter pour des placements plus rémunérateurs et donc à accepter un peu de risque. L'assurance-vie avec son fonds euros garanti en capital et ses unités de compte qui vous permettent de vous positionner sur les marchés actions et le marché immobilier notamment sera un choix plus judicieux. À vous ensuite de trouver le juste équilibre entre actifs garantis à faible rendement et actifs plus risqués et plus rémunérateurs, en fonction de votre profil d'investisseur et de vos objectifs d'investissement. Mais le recours aux livrets bancaires n'est en aucun cas une solution adaptée à l'épargne moyen long terme !

Louis Yang (Café de la Bourse) 
 

5 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • jthiery6
    26 juin18:55

    Allez voir les publications Agora et les prêches de leurs commerciaux pour peut-être gagner quelques € après avoir payé chèrement leurs conseils .

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer