1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La taxe foncière coûte cher aux acheteurs immobiliers
Le Figaro15/10/2018 à 14:15

INFOGRAPHIE - La taxe foncière, qui doit être payée le 15 octobre au plus tard, peut peser l'équivalent de deux mensualités de crédit supplémentaires par an pour les nouveaux acquéreurs, dans les villes moyennes. Le surcoût mensuel moyen lié à cet impôt local est de 93 euros.

Avec la suppression progressive de la taxe d'habitation, les propriétaires craignent, par ricochet, une envolée de la taxe foncière. Les faits leur donnent raison et ce, même si sa hausse ralentit quelque peu: entre 2012 et 2017, la taxe foncière a grimpé en moyenne de près de 12% en France (contre plus de 14% entre 2011 et 2016). Une bien mauvaise nouvelle pour les particuliers qui envisagent d'acquérir un bien immobilier.

Dans certaines villes, la taxe foncière peut peser jusqu'à deux mensualités supplémentaires de prêt par an pour financer un logement d'une surface moyenne de 70 m², selon une récente étude du courtier Meilleurtaux. C'est le cas de villes moyennes telles que Saint-Étienne, Le Havre ou encore Nîmes. A contrario, la taxe foncière ne représente qu'environ un demi-mois à Lyon et un cinquième de mois à Paris. Fort logiquement: plus le prix de l'immobilier est faible, plus le poids de la fiscalité locale est élevé. Et inversement.

Taxe foncière : de fortes disparités - Regarder sur Figaro Live

Vérification avec le surcoût mensuel lié à la fiscalité: là où ce chiffre n'est que légèrement supérieur à 56 euros à Paris, il est compris entre 110 et 120 euros dans plusieurs villes telles que Nîmes, Montpellier ou encore Angers. Dans ce petit groupe, on retrouve l'exception qui confirme la règle: Bordeaux. La préfecture de la Gironde, est certes l'une des villes de province où les prix immobiliers ont le plus augmenté mais aussi l'une de celles où la taxe foncière est la plus élevée (1356 euros).

En moyenne, pour les 20 villes analysées par Meilleurtaux, la taxe foncière représente 93 euros de plus par mois à acquitter. Autrement dit, sans cet impôt local, un emprunteur rembourserait chaque mois à sa banque une somme minorée de 93 euros.

Voici ci-dessous le poids que représentent la taxe foncière ainsi que la taxe d'habitation dans un achat immobilier

Club Immo Pierre Hautus, directeur général UNPI - Union nationale des propriétaires immobiliers - Regarder sur Figaro Live

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • brun3686
    15 octobre13:18

    sans cet impôt local, un emprunteur devrait allait porter ses poubelles à la decheterie, reparer les nids de poules, desherber les rues, achter livres et disques empruntés à la médiatheque...

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer