Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Habitats indignes : la Seine-Saint-Denis, département francilien le plus touché

Le Figaro22/08/2018 à 11:00

Le département de Seine Saint Denis est le plus touché par l'habitat indigne.(Crédits:Pixabay)

Pour lutter contre les logements indignes, la ville d'Aubervilliers a mis en place depuis le début de l'année le permis de louer, rendu obligatoire par la loi Alur.

L'incendie qui a fait sept blessés graves dimanche à Aubervilliers rappelle à quel point cette ville est sous l'emprise du fléau de l'habitat indigne. Aubervilliers compte 75% de logement privé, dont 42% potentiellement indignes, selon la maire communiste Mériem Derkaoui. Pire: la Seine-Saint-Denis est le département francilien le plus touché: 7,5% des résidences principales privées sont potentiellement indignes, selon les chiffres les plus récents publiés par le ministère du Logement. Suivent Paris (6,5%) et le département du Val d'Oise (3,6%) (voir notre graphique ci-dessous).

Depuis un an, le département a intensifié sa lutte contre les marchands de sommeil, dont plusieurs ont été condamnés récemment à de la prison ferme. C'est le cas notamment d'une famille qui louait des logements insalubres à Aulnay-sous-Bois, Bobigny et Montreuil. Le mois dernier, un psychiatre avait été interdit d'exercer par l'Ordre des médecins pour avoir loué des logements indignes à Saint-Denis.

Le quartier où est survenu l'incendie est concerné par le Programme national de requalification des quartiers anciens dégradés (PNRQAD), ces centres-villes souvent investis par des propriétaires qui logent au prix fort et au mépris des règles de sécurité des populations précaires. Aubervilliers a signé cette convention le 17 décembre 2010. Elle a été mise en ?uvre en 2011 et doit prendre fin...cette année. Plus de 60 millions d'euros devaient être engagés, dont près de 20 millions par l'État.

Le projet prévoyait la construction ou la réhabilitation de 364 logements dont un peu moins de la moitié de logements sociaux, après la démolition de 172 logements dans le centre-ville. Manifestement, à en croire la maire d'Aubervilliers, le compte n'y est pas. «C'est un quartier à rénover, qui attend depuis longtemps, déplore Mériem Derkaoui. Nous avons pu avancer par petits bouts, par immeubles, par numéros de rue, mais il faut une transformation globale généralisée de ce type d'habitat pour ne plus vivre le drame que vivent les Albertivillariens depuis hier (dimanche) soir».

Pour lutter contre les logements insalubres, la ville a mis en application au début de l'année le permis de louer qu'autorise la loi Alur. Tout propriétaire privé voulant mettre en location son appartement doit solliciter un permis de louer, délivré par la mairie après inspection du logement. Un bailleur qui n'aurait pas sollicité un permis pour louer son bien s'expose à une amende de 5000 euros, voire 15.000 euros en cas de location d'un bien malgré un avis défavorable.

9 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • frerdo12
    22 août12:20

    Le 93 est en France ?

    Signaler un abus

  • bigot8
    22 août12:17

    Il faut savoir que le recouvrement en 93 est presque impossible les délais d immatriculation à tous les organismes super longs donc fraude puis faillite voulue et on recommence éternellement

    Signaler un abus

  • pradera
    22 août11:40

    Les gens sans paipers ou illégaux ne vont rien dire sur le logement. menace du loueur qui est en plus du meme pays qu'eux. Ils s'exploitent entre eux en se cachant bien de denoncer. on ne pourra rien y faire...

    Signaler un abus

  • bigot8
    22 août11:35

    habitants indignes oui ils cassent tout je l ai vécu j étais enqueteur au trésor public nous rénovions les HLM un mois apres tout était de nouveau abimé tu ne fais d une lada une audi

    Signaler un abus

  • nayara10
    22 août11:32

    Comparez que ce qui est comparable avant de vouloir faire payer les gens d'ici...Depuis le temps que cela dure ,nos élus le savent depuis longtemps,la politique exotiquement sociale a un coût ...On doit en reprendre quelques centaines de milliers ,il faut leur trouver des beaux à Paris ,rien que pour eux ...

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.