Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Epargne Foncière renouvelle son patrimoine

Primaliance08/12/2014 à 00:00

Le succès d'Epargne Foncière a permis à la SCPI de collecter 134m€ en 2013 et d'investir dans plusieurs biens d'envergure. Cette année encore, dopée par une collecte soutenue la SCPI envisage d'ouvrir ses investissements au marché européen. 

L’année 2013 a été marquée pour Epargne Foncière (La Française Reim) par une collecte de 134m€ représentant plus de10% de sa capitalisation. La SCPI clôture son exercice avec une capitalisation autour de 1,2 md €. Ce succès commercial a eu des effets sur la gestion en permettant l'acquisition de nouveaux immeubles afin de «poursuivre la consolidation du patrimoine et mieux maîtriser les risques du marché ».

 

Orientée surtout en direction des bureaux (72% de l'actif) et dans une moindre mesure les commerces (26%), Epargne Foncière concrétise une stratégie d'investissement en direction d'immeubles emblématiques. Il s'agit par exemple, des “Grands Moulins” à Pantin (14400m2).

 

Acquis en VEFA et livrable en 2015 ce projet d'envergure a d'ores et déjà séduit BNP Paribas qui occupera plus de 50% des locaux. Au total, ce sont 6 investissements (190m€) au rendement prévisionnel de 7,14 % qui sont venus compléter le patrimoine de la SCPI. En parallèle, les arbitrages se sont succédés à un rythme soutenu avec la cession de 23 immeubles vacants ou vieillissant (39 060 m2). Les importants travaux à prévoir avant d'envisager de les relouer ont suffit à décider La Française Reim.

 

L'activité locative a été largement consacrée à la relocation des locaux vacants afin d’améliorer le taux d’occupation. Sous l'effet des arbitrages et d'efforts commerciaux, les surfaces vacantes ne représentaient plus 52216m2 fin 2013 contre 67556 m2 en 2012. Malgré tout le taux d’occupation financier fléchit légèrement à 87,4% (88,3 % en 2012). Enfin, malgré un marché locatif marqué par une baisse des valeurs économiques, les valeurs vénales ont dans l'ensemble bien résisté. Pour preuve, fin 2013 le patrimoine d’Epargne Foncière s’élève à 1,186 md € (hors droits) soit une valeur globale en progression de 1,61 % à périmètre constant. Dans la foulée d'un exercice dynamique, le résultat progresse de 3,12%. Ramené à une part, le résultat de l’exercice s’établit à 36,98€ ce qui a permis de servir un revenu de 40,08€ grâce à un prélèvement de 3,12€ sur les réserves de plus-values.

 

Cette année encore, Epargne Foncière maintient le cap. Son principal objectif demeure toujours l’amélioration de son taux d’occupation. Compte tenu de la progression des surfaces en exploitation (+ 4,6%) le taux d’occupation physique s'élève à 85,4 % au 3ème trimestre tandis que le taux d’occupation financier se hisse à 88,1 %. Par ailleurs, le volume des souscriptions s’est maintenu à un niveau élevé (51,8 m€). Malgré des retraits « pouvant apparaitre élevés (18,5 m€) », la société de gestion précise qu'ils « tiennent en grande partie à des réallocations d’actifs intragroupe d’Institutionnels sans impact réel sur les marché des parts ». Surtout, elle prévient que « l’importance du montant des ressources disponibles à investir, impose un ralentissement du rythme des souscriptions », en raison des « difficultés accrues et des délais nécessaires au traitement de nouvelles d’acquisitions à un taux convenable et pertinent ».

 

Reste que la Française Reim n'est à court d'idées. Elle a présenté en septembre dernier au conseil de surveillance de la SCPI «une projet d'investissement très avance pour une 1ère opération en Allemagne ». Au delà d'un choix plus vaste en terme d'actifs et d'agglomérations, il s'agit de répondre à une logique prudentielle de diversification des revenus dans un contexte où « l’ajustement des valeurs locatives et les mesures d’accompagnement continuent d'impacter les recettes locatives et le résultat distribuable ».

Valeurs associées

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.