Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Edissimmo un lifting efficace

Primaliance19/06/2014 à 00:00

La collecte (16m€) en ce début d'année est similaire à celle de la même période de 2013. Les bonnes nouvelles sont ailleurs. Le taux d'occupation financier ne cesse de progresser ce qui laisse présager d'un rendement similaire à l'année dernière (11,5€) ... mais aussi peut être « une possible hausse » au dernier trimestre.

La stratégie de rajeunissement d'Edissimmo (Amundi Immobilier) s'est confirmée tout au long de l'année dernière. 124 m€ ont été investis sur 5 acquisitions. Dans le détail, ce sont 2 actifs de bureaux (Paris et Charenton, 52m€) 2 en hôtellerie (Tignes et Morton, 55m€) et 1 en commerce (Dijon, 17 m€), le tout pour un « rendement moyen de 6,44 % ». En parallèle, l’anticipation des risques locatifs sur des immeubles « à risque technique à court terme sans devenir avérés et sans potentiel de revalorisation locative » a mené à la cession de 3 actifs (des bureaux à Paris et à Gennevilliers, 32 M€). Enfin, le lifting ne serait pas complet sans une injection de travaux.

Conduite par le principe de maintenir un niveau de provision pour gros travaux correspondant à 2,5 années de travaux du plan quinquennal (2, 58 m€), l' «eu-jeunisme » de la SCPI aboutit « à rompre avec la détérioration constante du taux d'occupation financier depuis plusieurs années ». Mieux, en amélioration constante chaque trimestre, le TOF augmente de 2,65 % entre 2012 et 2013. Il termine à l'année à 86,45%. Une reprise encourageante mais pas suffisante reconnaît Amundi Immobilier. La vacance au même niveau que 2012 (91 322m2) reste néanmoins concentrée sur quelques immeubles, -6 en particuliers- lesquels représentent un manque à gagner annuel de 10m€ soit 10 % des recettes immobilières. Enfin, la société de gestion a sorti sa calculette. En retrouvant un taux d'occupation financier équivalent à celui des autres SCPI (autour de 95 %) Edissimmo encaisserait 9m€ de loyers supplémentaires par an. De quoi améliorer sa rentabilité « par le double effet de l’augmentation des recettes et de la diminution des charges à supporter quand les immeubles sont vides ». Le message est clair. Il faut enlever les « points noirs ». D'ores et déjà, les opérations du 1er trimestre 2014 ont permis d’enregistrer 4 relocations significatives (6 500m2) pour un revenu global de 1,7m€ ... Dernière en date, à effet au 1er juin, l’immeuble Eko (Rueil Malmaison, 1376m2) a trouvé preneur. Il apportera 2,45m€ par an dans la cassette de la SCPI. Autant de bonnes nouvelles dont l'effet immédiat est une nouvelle progression du TOF (87,3 %) à la fin du premier trimestre.

La distribution prévisionnelle sur 2014 s'annonce donc sans surprise.

Amundi Immobilier murmure déjà « une légère hausse possible au 4ème trimestre en fonctions des résultats ». Pour le moment, en tous cas, elle envisage de verser 11,50 € par part soit une DVM (distribution sur valeur de marché) de 5,1 % pour un prix de souscription de 225€. Compte tenu des réserves accumulées les années précédentes, la distribution sera décomposée entre 4,5€ au titre des plus values et 7€ de résultat. Le solde viendra conforter le report à nouveau. Destinées à assurer ses arrières, les réserves s'élèvent dorénavant à 0,71€ par part contre 0,54€ en 2012.

Valeurs associées

0.00%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.