Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Clubhouse, un réseau social d’un nouveau genre
information fournie par Boursorama avec Pratique.fr24/08/2021 à 08:30

Quand on dit « réseaux sociaux », on pense immédiatement à Facebook ou encore Twitter. Mais d’autres ont récemment vu le jour comme TikTok ainsi que Clubhouse.

Clubhouse, un réseau social d’un nouveau genre - iStock-hapabapa

Clubhouse, un réseau social d’un nouveau genre - iStock-hapabapa

Clubhouse, club élitiste ?

Clubhouse est une application de réseautage social dont la première version a été dévoilée début 2020. Créée par Paul Davison et Rohan Seth, elle se base sur un concept novateur : des conversations audios à écouter ou auxquelles on peut participer. Au départ, elle ne requiert pas un simple abonnement avec adresse e-mail ou encore mot de passe. Il faut en effet une invitation pour pouvoir utiliser Clubhouse. Mais ce système, « déployé comme mécanisme pour ralentir la croissance des inscriptions pendant que se constituait une équipe et se renforçait l’infrastructure » n’a pas été conservé et l’application est désormais ouverte à toutes et à tous. A l'origine club élitiste, Clubhouse est désormais une application accessible.

Un succès croissant

Depuis son lancement, l’application Clubhouse a beaucoup fait parler d’elle. Si l’utilisation uniquement sur invitation a évidemment participé à la rendre populaire, son concept a aussi aidé. Son succès est de plus en plus important, comme le prouvent les plus de 500 000 chambres de conversation créées chaque jour en juillet 2021 (400 000 en juin et 300 000 en mai). Et le succès est tel qu’il force les grands groupes à réagir. Facebook a ainsi lancé Live Audio Rooms tandis que le réseau au petit oiseau bleu (qui aurait tenté de racheter Clubhouse) propose Twitter Spaces. Plusieurs fois, Clubhouse a levé des fonds. Aux dernières nouvelles, l’application était valorisée à quatre milliards de dollars. Néanmoins, hors confinements et couvre-feux, il est légitime de se poser la question suivante : le succès de Clubhouse va-t-il durer ?

Des défis à relever

Si l’application a, dès son lancement, été au cœur de nombreuses conversations, elle pourrait également lasser les utilisateurs. Pourquoi ? Notamment parce que la vie « normale » reprend peu à peu. Les gens sortent à nouveau et se tournent donc moins vers des solutions « de secours ». Clubhouse fait en outre face à un autre défi : celui de conserver cet aspect « communauté » alors qu’elle attire un nombre grandissant d’utilisateurs. De plus, la question des données sensibles est régulièrement soulevée. L’application est d’ailleurs surveillée de près dans certains pays dont l’Allemagne et la France. La Cnil (Commission nationale de l’informatique et des libertés) a même ouvert une enquête afin de vérifier que Clubhouse respecte le RGPD (règlement général sur la protection des données). L’enregistrement automatique des conversations, bien que conservées de manière temporaire selon Clubhouse, pose particulièrement problème. Elles transitent en plus sur Agora (Chine). Et, plus d’un million de personnes inscrites sur Clubhouse (version iOS), disent avoir déjà été victimes d’un piratage. Enfin, un autre défi attend Clubhouse. Il s’agit de celui de la modération des contenus. On le voit avec Twitter et Facebook entre autres, la lutte contre la haine en ligne est un combat de chaque instant. Mais comment faire pour modérer de nombreuses discussions en direct ? Clubhouse attire, intrigue et inspire. Mais l’application parviendra-t-elle à durer ?

0 commentaire

Annonces immobilières