Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Cambriolage : comment être bien assuré ?

Le Figaro14/07/2017 à 08:00

Plus un logement est facile d'accès, plus les risques de cambriolages sont importants. Pour en limiter les impacts deux pistes sont à creuser : l'assurance et la mise en sécurité du bien immobilier.

Les vacances d'été s'annoncent et avec elles, la saison des cambriolages. L'école est finie, les rues se vident, la plupart des voisins s'absentent, ne serait-ce que pour quelques jours. Si l'occasion se présente, certains passants mal intentionnés peuvent tenter d'entrer dans votre domicile. Pour éviter les mauvaises surprises au retour, il y a quelques réflexes à avoir.

La cotisation, les franchises et les exclusions

Plus le logement court de risques de cambriolage, plus il faut renforcer la garantie vol du contrat d'assurance multirisques habitation. Vous avez peut-être intérêt à envisager de verser un peu plus de cotisations pour bénéficier d'une meilleure indemnisation. Toutefois, cela ne suffit pas.

Dès la souscription, étudiez avec attention les conditions d'application des garanties associées à votre contrat d'assurance habitation et en particulier les franchises. En effet, les sommes qui restent à votre charge quels que soient les dommages sont parfois importantes. Quant aux exclusions, ce sont d'une part les circonstances qui bloquent l'indemnisation, et d'autre part, les biens qui ne sont pas couverts. Votre contrat doit être parfaitement adaptés à la configuration de votre logement et à l'équipement de votre domicile. Ne négligez pas ces deux paramètres pour être sûr d'être correctement couvert en cas de sinistre.

Les plafonds d'indemnisation

C'est un autre volet très important de l'assurance vol à étudier. Les plafonds d'indemnisation correspondent aux sommes maximales prises en charge par l'assureur. Elles sont identifiées pour chaque catégorie de biens et permettent d'indemniser le vol des meubles, bijoux, électroménager, objets technologiques... Pour chacune, évaluez si la valeur de vos biens est bien située sous le plafond et portez un regard particulier sur les questions de vétusté présentes au contrat. Si tous ces éléments de votre assurance ne vous semblent pas satisfaisants, demandez votre assureur ou à votre courtier de les adapter. Une surprime mineure peut parfois vous garantir de disposer d'un contrat parfaitement adapté à vos besoins.

» Lire aussi: vol dans les vestiaires d'un club sportif: peut-on être remboursé?

Renforcer la sécurité

Tous les assureurs l'affirment: plus l'intrusion du cambrioleur est rendue difficile, moins il s'obstine. Si les portes et les fenêtres résistent trop longtemps, si une alarme se déclenche, en général il préfère prendre la fuite.

C'est la raison pour laquelle ils recommandent, voire imposent, des portes munies de serrure à 3 points d'ancrage. Certains contrats vont encore plus loin en mentionnant la présence de cornières «antipinces», d'un blindage intérieur, d'une barre de seuil. Renforcez également les portes des dépendances qui communiquent directement avec le logement (par exemple, le garage). S'il y a des volets aux fenêtres, fermez-les et bloquez-les en cas d'absence prolongée. S'il y a une toute petite fenêtre (de WC ou de salle de bain), faites-y fixer des barreaux en fer.

Bon à savoir

Une mention au sujet de l'épaisseur des vitres anti-effraction peut être inscrite dans le contrat d'assurance. Dans ce cas, il faudra s'y conformer pour être sûr d'être bien pris en charge en cas d'intrusion.

Est-il nécessaire de prendre une assurance- voyage?

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.