Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Avantages et inconvénients d'une copropriété

Boursorama avec Pratique.fr24/10/2016 à 15:05

Une copropriété est un immeuble ou un groupe d’immeubles dont la propriété est répartie entre plusieurs personnes, et comprenant des parties privatives et des parties communes dont chaque propriétaire possède une fraction proportionnelle à la valeur de son bien. Quels sont les avantages et les inconvénients de la copropriété à chaque étape de son achat et de son utilisation ?

Une copropriété suppose la mutualisation des charges, mais aussi des problèmes !

Avantages et inconvénients d’une copropriété à l’achat

Pour certains budgets et certaines localisations, acheter une propriété individuelle est tout simplement du domaine de l’impossible. Mais même pour ceux qui disposent de certaines ressources, la copropriété peut être le moyen de profiter de meilleures installations. En effet, un appartement dans un immeuble avec piscine, sauna et/ou parc peut être accessible pour un acheteur qui n’aurait pas eu les moyens de s’acheter une maison possédant tous ces équipements.
Lorsque le bâtiment est neuf, l’achat peut présenter certains inconvénients. Si le chantier subit des retards, ce qui arrive souvent, on peut se retrouver à emménager dans un immeuble dont les travaux sont encore en cours, dans les appartements adjacents, voire dans les parties communes. Dans ce cas, il faut faire preuve de patience avant de profiter vraiment de l’appartement de ses rêves !

Après installation

Être copropriétaire implique de vivre en « semi-communauté »… pour le meilleur et pour le pire. La convivialité et l’harmonie dépendront des différentes personnalités et du respect mutuel. Le règlement de copropriété peut interdire certaines pratiques comme les travaux bruyants le dimanche et le soir ou l’encombrement des paliers. C’est bien, mais certaines dispositions du règlement peuvent également ne pas vous convenir : il vaut donc mieux le lire avant de signer. Lorsque certains espaces de la copropriété sont loués à des professionnels, les résidents profitent de leurs services : salon de coiffure, crèche… Certaines activités sociales et récréatives peuvent même être organisées, pour les aînés ou les enfants. Les décisions majeures sont prises par les propriétaires réunis en assemblée, puis appliquées par le syndicat de copropriété qui s’occupe aussi de la gestion quotidienne. Ce syndicat peut être composé de propriétaires bénévoles, ou la gestion peut être confiée à un syndicat professionnel.

En cas de travaux de réparation ou d’amélioration

Boîtes aux lettres vieillissantes, porte d’entrée défectueuse, nettoyage de la façade nécessaire… contrairement au propriétaire individuel, le copropriétaire n’a pas besoin de négocier avec les entrepreneurs ni de se rendre disponible, le syndicat s’occupe de tout. Les gros travaux sont coûteux, mais partagés entre les copropriétaires au prorata de la valeur de leur bien et de l’usage qu’ils font de l’installation. Par exemple, on ne participe pas autant à la réparation de l’ascenseur selon que l’on habite au premier ou au sixième étage. De plus, le « syndic » peut obtenir des tarifs plus avantageux puisque le volume de travaux est plus important que dans une propriété individuelle. En revanche, c’est la majorité qui décidera de la nécessité ou non de ces travaux, et il est possible que cette décision ne convienne pas à tous, comme la date à laquelle ils seront réalisés.

Trucs et astuces

Avant d’acheter dans une copropriété, renseignez-vous bien sur les charges de copropriété et vérifiez que de gros travaux n’ont pas été votés récemment. Une fois copropriétaire, impliquez-vous dans les décisions en participant aux assemblées générales. Enfin, faites preuve à la fois de courtoisie et de tolérance afin de favoriser une bonne communication au sein de la copropriété.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.